Facebook PixelLe Désarmement - Hozana

Le Désarmement

Le Désarmement

1. TEXTE

« Les armes de Jésus c’est le désarmement » (Charles Péguy)

Qu’est-ce à dire ? Le patriarche Athénagoras de Constantinople nous l’explique dans un beau témoignage :

Je fais la guerre à moi-même pour me désarmer. Pour lutter efficacement contre la guerre, contre le mal, il faut savoir intérioriser la guerre pour vaincre en soi le mal… Il faut arriver à se désarmer. J’ai mené cette guerre. Pendant des années et des années. Elle a été terrible, mais maintenant, je suis désarmé. Je n’ai plus peur de rien, car l’amour chasse la peur. Je suis désarmé de la volonté d’avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses. J’accueille et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets. Si l’on m’en présente de meilleurs, je les accepte sans regret. Ou plutôt, non pas meilleurs, mais bons. Vous le savez, j’ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel, où que ce soit, est toujours pour moi le meilleur. C’est pourquoi je n’ai plus peur. Quand on n’a plus rien, on n’a plus peur.
 Le désarmement spirituel consiste à s’abandonner à Dieu, à Lui faire toute confiance. - P. Dominique Salin, jésuite et spécialiste de théologie spirituelle

2. MEDITATION

"Portez sur vous toutes les armes de Dieu, de façon à repousser toutes les attaques du diable. Car nos ennemis ne sont pas de chair et de sang : ce sont les Principautés, les Autorités, les maîtres de ce monde obscur, les forces spirituelles mauvaises du monde supérieur.
Ayez donc toutes les armes de Dieu, de façon à résister dans les jours difficiles et à défendre votre terrain par tous les moyens.
Vous tiendrez bon si vous avez la vérité pour ceinturon, la droiture pour cuirasse. Soyez bien chaussés : préparez les chemins pour l’Évangile de la paix. Ne lâchez jamais le bouclier de la foi avec lequel vous éteindrez les flèches incendiaires du Mauvais. Portez le casque du salut et l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu.
En toute occasion priez dans l’Esprit : demandez et suppliez. Restez éveillés, persévérant et priant pour tous les saints."

(Lettre de St Paul aux Ephésiens 6, 11-18)

« Certes, saint Paul énumère six armes spirituelles : (...). Mais paradoxalement, "pour mener le combat avec Dieu, il faut renoncer à l’usage de la force". "Avant de combattre l’ange qui lui barre le chemin, Jacob a déposé son épée, son arc et son bouclier". Ce n’est que désarmé que Jacob pourra franchir le gué du Yaboc pour se réconcilier avec Ésaü, son frère ». - P. Dominique Salin, jésuite et spécialiste de théologie spirituelle

3. PRIERE

O Dieu Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre, Bénis soit-tu de nous avoir comblés, de toutes sortes de bénédiction, de l’Esprit en Jésus-Christ,

Tu nous as donné un pays riche et merveilleux, afin que par notre intelligence, nos énergies et notre travail, nous le gardons et le cultivons, pour notre bonheur et celui de nos frères et sœurs dispersés dans le monde. Mais nous avons péché contre toi, à cause de nos faute de tous genres, cette terre a été maudite, elle n’est plus capable de nourrir ses habitants. Pardonne-nous Seigneur, nous confessons notre faute, contre toi, nous avons péché.

Tu nous donnes ton Fils Unique Jésus–Christ , notre Seigneur qui est le Chemin, la Vérité et la Vie, pour qu’il nous montre le chemin qui mène vers toi notre Père. Tu nous as dit de l’écouter, lui notre Dieu, notre Maître, notre Sauveur et notre Rédempteur, l’unique nom donné aux hommes qui puisse les sauver, mais nous t’avons désobéi, nous avons déifié des êtres mortels, nous avons offensé et outragé Jésus-Christ, celui pour qui nous avons opté le jour de notre baptême. Contre toi nous avons péché, nous confessons nos fautes, prend pitié de nous Seigneur.

Tu as mis en nos cœurs ton Esprit , qui nous fait crier : « Abba Père », pour que te découvrant par Jésus-Christ, nous découvrons nos frères et nos sœurs, mais nous avons désobéi à l’Esprit d’amour, nous avons semé la haine, la division, la vengeance et la guerre. Contre toi, nous avons péché, nous confessons nos fautes, nous voulons les réparer Seigneur, prend pitié de nous !

Vierge Marie , tu es la Mère Immaculée de Dieu, la Mère de l’église et notre Mère, nous te confions nos vies, montre nous le Christ. Toi la Mère des victoires. Tu écrase la tête du dragon et détruis son royaume, toi, notre Patronne, en te révélant ‘’Notre Dame du Rosaire’’, tu nous as demandé de prier et de faire pénitence pour la conversion des pécheurs et la réparation, des multiples péché de l’humanité, nous nous engageons à le faire. Daigne t’associer à notre prière et à notre engagement, toi, la Mère du Désarmement, Désarme tous les bras fratricides, désarme les cœurs endurcis, désarme les nuques raides, désarme les esprits obnubilés par la passion, désarme satan dans notre pays et dans le monde, toi la Reine de la paix, obtiens-nous de ton Fils la conversion des cœurs, et une paix juste et durable, celle que donne ton fils Jésus–Christ, lui qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen. 

(Prière écrite par le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, en la fête de Notre-Dame du Rosaire, le 07 octobre 1998)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader