Les colombes de la Vierge 1 / 3 - Hozana

Les colombes de la Vierge 1 / 3

Les colombes de la Vierge 1 / 3

   Statue de Notre Dame de Fatima  avec 3 colombes à ses pieds      
   

.           

          St Alphonse de Ligorie, dans ‘’Les gloires de Marie’’, a écrit : ‘’Au temps du déluge, le corbeau, envoyé par Noé hors de l'arche, s'y arrêta pour se repaître de cadavres ; mais la colombe, sans même poser le pied, retourna aussitôt a l'arche. Bien des hommes envoyés par Dieu en ce monde s'y arrêtent aussi malheureusement à se nourrir des biens terrestres. Il n'en fut pas de même de Marie, notre céleste colombe’’. (deuxième partie, les vertus, discours 3 ) 

            Comme pour confirmer ce titre de ‘’ colombe ‘’ rencontré dans l’ancien testament et dont l’image a été reprise plusieurs fois dans les textes de l’Eglise, Notre Dame a voulu que sa statue de Fatima, soit honorée par ces gracieux volatiles à de très nombreuses reprises.

            Nous relaterons plusieurs de ces faits en utilisant  le livre du chanoine Barthas intitulé '' Les colombes de la Vierge Fioretti de Fatima’’  édition Résiac du 13 octobre 1972.

.

            Nous avons vu qu’en 1638, le roi Louis XIII avait consacré la France à Notre Dame de l’Assomption. Peu d'années, en 1646, le roi du Portugal Jean IV consacra son pays à Notre Dame de la Conception.

           Pour fêter le troisième centenaire de cette consécration, le Portugal organisa 3 grandes manifestations : Le 13 mai 1946, il y eu le couronnement de Notre Dame de Fatima par le cardinal légat du pape Pie XII, Benedetto Aloisi-Masella, devant les membres du gouvernement et 800 000 fidèles. (http://www.100anosdefatima.com/fr/couronnes-de-la-statue-de-notre-dame-de-fatima-a-la-chapelle-des-apparitions/ ) Voici ci dessous l'image de ce couronnement, 

79130-les-colombes-de-la-vierge-1-3


.               Ensuite il y eut la clôture du Congrès Marial d’Evora à Vila Viçosa ou le roi Jean IV avait consacré son pays.

.

             Enfin du 22 novembre au 24 décembre une grande procession solennelle de la statue de la Vierge vénérée à la Capelinha, de la Cova da Iria, à Lisbonne et retour.

            La statue de Notre Dame portée par de nombreux volontaires était escortée par des pèlerins, entre 2 000 et 15 000  tout au long des 400 Km de ce périple. Les arbres, le long des routes, portait des oriflammes, et, la nuit, des lanternes vénitiennes. Il y avait même des feux d’artifice et des explosions (Bombes) . Dans les agglomérations, les rues étaient jonchées de fleurs, les fenêtres pavoisées de tentures. Il y avait des illuminations, des arc de triomphe , des banderole d’étoffe portant des prières et des acclamations, etc…. Dans les églises il y avait adoration nocturne du Saint-Sacrement, messe matinale de communion, en attendant la messe sur la place publique au stade devant une foule immense présidée par les autorités locales. Ainsi en fut-il à Leiria, Bataha, Porto de Mos, Caldas da Rainha, Péniche, Bombarral…..

            Dans la ville de Bombarral, réputée comme la plus révolutionnaire du pays avant les apparitions, la procession arriva le 1er décembre vers 13 heures. Pour se préparer au passage de la Vierge, les catholiques avaient organisé une semaine de prière. Elles étaient dirigées par un abbé qui logeait chez le docteur Martins dos Santos. C’est une de ses filles Maria Emilia qui eut l’idée de saluer le passage de la Madone par l’envol de quelques pigeons. Elle écrivit à une de ses amies à Lisbonne de lui acheter six pigeons de préférence blancs. C’est Terezina, sa sœur âgée de 12 ans qui devait libérer les oiseaux au moment du passage de la vierge sous un Arc de Triomphe.

            La fillette ouvre le panier qui les contient. Ils s’élèvent dans les airs, à grande hauteur, traçant de grandes courbes qui les ramènent au-dessus du cortège. Puis on en voit trois, qui sont totalement blancs, descendre très vite et se poser l’un après l’autre sur le bord du brancard, puis en gravir les trois étages à travers les fleurs et se prosterner devant la statue, tournés vers elle et la touchant parfois avec leur bec.

79131-les-colombes-de-la-vierge-1-3

           

A la limite des deux arrondissements de Bombarral et de Cadavol, il y eut une cérémonie pendant laquelle on fit éclater 21 grosses bombes; les explosions leur firent relever la tête, puis ils reprirent tranquillement leur position.

79132-les-colombes-de-la-vierge-1-3

           

                   

             La photo ci dessous a été prise lors de la procession d'entrée à Lisbonne. On y voit le père Cruz juste devant le brancard de la statue. Nous avons présenté la semaine dernière ce grand missionnaire que la Providence plaça le premier dans la longue histoire des apparitions de Fatima.

            Rappelons que c’est grâce à la présence de ‘’ Padre Cruz ‘’ à Fatima en 1913 que la petite Lucie pu faire sa première communion à 6 ans contre l’avis initial de père Pena curé de Fatima à ce moment. La veille de ce grand jour, le ‘’ Padre Cruz ‘’ lui avait dit lors de sa première confession : ‘’ Ton âme est le temple de l’Esprit Saint. Garde-la toujours pure, pour qu’il puisse y continuer toujours son action divine’’

79133-les-colombes-de-la-vierge-1-3 

                         À Lisbonne, la Vierge devait séjourner trois jours, du 5 au 7 décembre 1946 dans l’église très vaste et récemment construite sous le vocable de Notre-Dame de Fatima. Sur le parvis, avant d’entrer, comme pour prouver à l’immense foule qu’elles n’étaient pas attachées, les colombes s’élevèrent dans les airs, puis revinrent à leur poste. Tournées vers le cardinal Cerejeira, elles parurent écouter l’allocution de bienvenue qu’il prononça sur le seuil de l’église. Puis, pour entrer, elles se retournèrent comme pour ne pas tourner le dos à l’autel.

            Le lendemain qui était le premier vendredi du mois, une alla se percher également sur la couronne, et là, tournée vers la sainte table, elle tint ses ailes ouvertes tant que dura la communion de 3000 fidèles.

            Pendant ce temps les trois autres colombes étaient sur le rebord de l’abat-voix de la chaire, tourné elles aussi, tête baissée, vers le maître-autel.

.

           Des colombes au pied de l’immaculée ! Comme nous comprenons maintenant les paroles que Dieu écrivit par Salomon : ‘’Ma sœur, mon ami, ma colombe, mon immaculée ! ‘’ 

                 En cette veille de la commémoration de la fin de la première guerre mondiale dont Notre Dame avait annoncé la fin prochaine, pour le Portugal, le 13 octobre 1917 : ''La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux '', ayons une prière pour nos ascendants, proches ou éloignés, morts dans cette ''grande guerre'' en ce jour ou nous fêtons aussi saint Martin, qui a donné son nom à près de 500 bourgs ou villages en France. 

               N'oublions pas que Notre Dame avait précisé aux enfants le 13 juillet précédant, dans le cadre du secret en 3 parties: ''Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix. La guerre va finir. Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie Xl, en commencera une autre pire.

'' Continuez à dire votre chapelet afin d'obtenir la fin de la guerre. ''   (13 septembre 1917)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

19 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Maria Luz
Maria Luz place Santiago, il y a 17 jours
AMÉN 🙏 🙏🙏
Marie-Thérèse
Marie-Thérèse place Quincy-Voisins, il y a 17 jours
En union de prières - Amen -
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 17 jours
En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Florence
Florence place Plouray, il y a 17 jours
merci Philippe ,quelle délicieuse histoire de la présence des colombes aux pieds de maman Marie merci en union de prière par le cœur Immaculé de Marie et le sacré cœur de Jésus amen
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 17 jours
Nous verrons qu'elles peuvent-être aussi des messagères silencieuses de Notre Dame, leur simple présence étant le signe de Dieu à l'attention de celui qui hésite à prendre une décision importante, ou encoure une approbation du ciel à un comportement passé. En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Lucie
Lucie place Paris, il y a 17 jours
Merci Philippe pour cette passionnante explication de la présence des colombes aux pieds de Notre Dame de Fatima
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 17 jours
Dieu se plait à honorer sa très sainte Mère avec les merveilles de sa création. En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Marie therese
Marie therese place Carcès, il y a 17 jours
Alléluia !!! 💗💗💗
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 17 jours
Amen
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies