Facebook Pixel24/11/2015 : Prions pour les morts et blessés de la rue de Charonne - Hozana

24/11/2015 : Prions pour les morts et blessés de la rue de Charonne

24/11/2015 : Prions pour les morts et blessés de la rue de Charonne

1. Une action concrète

Nous vous invitons à écrire un message, un mot, une prière qui seront déposés devant le Bataclan.
Vous pouvez écrire dans les commentaires ou dans le fil de discussion. 
A la fin de cette neuvaine de prière, nous irons avec des amis parisiens nous recueillir avec une bougie. 
Nous déposerons à cette occasion vos messages devant le Bataclan.

2. Une prière

Seigneur en ce jour nous te confions les personnes décédées dans ces attentats du vendredi 13 novembre rue
de Charonne. Daigne les accueillir dans ta gloire et leur montrer ta miséricorde. Nous te prions aussi pour leur famille qui sont dans la souffrance. Donne leur la consolation dont ils ont besoin.

Nous te confions aussi les blessés pour qu'ils soient guéris et aussi pour la conversion de ceux qui sont dans la haine et l'obscurantisme.
Fais de nous des instruments de paix.
Amen

3. Une petite musique  

Concerto pour piano nº 2 de Rachmaninov | Evgeny Kissin

4. Un petit texte

C'est une chose étrange, savez-vous cela? Je suis dans la nuit. Il y a un être qui en s'en allant a emporté le ciel.
Oh! être couchés côte à côte dans le même tombeau la main dans la main, et de temps en temps, dans les ténèbres, nous caresser doucement un doigt, cela suffirait à mon éternité.
Vous qui souffrez parce que vous aimez, aimez plus encore. Mourir d'amour, c'est en vivre.
Aimez. Une sombre transfiguration étoilée est mêlée à ce supplice. Il y a de l'extase dans l'agonie.
O joie des oiseaux! c'est parce qu'ils ont le nid qu'ils ont le chant. L'amour est une respiration céleste de l'air du paradis.
Coeurs profonds, esprits sages, prenez la vie comme Dieu la fait. C'est une longue épreuve, une préparation inintelligible à la destinée inconnue. Cette destinée, la vraie, commence pour l'homme à la première marche de l'intérieur du tombeau. Alors il lui apparaît quelque chose, et il commence à distinguer le définitif. Le définitif, songez à ce mot. Les vivants voient l'infini; le définitif ne se laisse voir qu'aux morts. En attendant, aimez et souffrez, espérez et contemplez. Malheur, hélas! à qui n'aura aimé que des corps, des formes, des apparences! La mort lui ôtera tout. Tâchez d'aimer des âmes, vous les retrouverez.
Victor Hugo - Les Misérables

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

22 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader