Jour 3 - Cœur enfoui dans l'épaisseur du quotidien

Jour 3 - Cœur enfoui dans l'épaisseur du quotidien
Jésus redescendit avec ses parents pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait fidèlement dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes - (Lc 2, 52).

CEC 531 : « Pendant la plus grande partie de sa vie, Jésus a partagé la condition de l'immense majorité des hommes : une vie quotidienne sans apparente grandeur, vie de travail manuel, vie religieuse juive soumise à la Loi de Dieu, vie dans la communauté ».

Contemplation

En Galilée, Jésus adulte rencontre chaque jour des miséreux : des lépreux, des affamés, des égarés, etc. Mais son heure n'est pas encore venue. Il lui faut attendre patiemment le temps des signes, des guérisons et de l'annonce du Royaume. Les années s'écoulent dans l'anonymat et l'apparente banalité où son Père le maintient à Nazareth. Mais déjà il offre à tous l'infinie douceur de son réconfort et de sa compassion ; il pose sur eux son regard aimant.
Temps des préparations, un hiver d'enfouissement avant que la sève ne jaillisse au printemps. Son Cœur y a rejoint les profondeurs de notre quotidien, il est venu épouser notre humble condition humaine, faite de travail et de souffrances, illuminée de temps en temps par des joies simples où peut s'exprimer la perfection de l'amour. Il nous indique le chemin de la vie intérieure où l'ordinaire se transfigure à la lumière de l'amour divin. Humilité, humilité, humilité… Patience dans le silence, que Marie respecte avec étonnement, où elle apprend à ne vivre que de la volonté du Père ; là se forge cette foi gigantesque qui lui fera dépasser toute épreuve à la suite de son Fils.

Prière

Sacré-Cœur de Jésus, attire nos âmes vers les chemins secrets de la vie intérieure ! 
Sainte Famille de Nazareth, que votre humilité convertisse nos superficialités !

Sacré-Cœur de Jésus, apprenez-moi le parfait oubli de moi-même, puisque c'est la seule voie par où l'on peut entrer en vous. Puisque tout ce que je ferai à l'avenir sera à vous, faites en sorte que je ne fasse rien qui ne soit digne de vous ; enseignez-moi ce que je dois faire pour parvenir à la pureté de votre amour, duquel vous m'avez inspiré le désir. Je sens en moi une grande volonté de vous plaire, et une plus grande impuissance d'en venir à bout sans une lumière et un secours très particuliers que je ne puis attendre que de vous. Faites en moi votre volonté, Seigneur ; je m'y oppose, je le sens bien, mais je voudrais bien ne pas m'y opposer : c'est à vous à tout faire, divin Cœur de Jésus-Christ, vous seul aurez toute la gloire de ma sanctification, si je me fais saint ; cela me paraît plus clair que le jour ; mais ce sera pour vous une grande gloire, et c'est pour cela seulement que je veux désirer la perfection. Ainsi soit-il.
Saint Claude La Colombière

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader