« Ô Mère de Miséricorde, venez consoler notre détresse » - Hozana

« Ô Mère de Miséricorde, venez consoler notre détresse »

« Ô Mère de Miséricorde, venez consoler notre détresse »

Chers priants,

Nous vous invitons à prier aujourd'hui avec Mgr Michel Aupetit, évêque de Nanterre pour les victimes des attentats.

Ô Sainte Vierge Marie, Vous étiez au pied de la Croix le cœur transpercé par la douleur de voir votre Fils Jésus déchiqueté par le fouet, cloué sur la croix où Il devait mourir.

Vous comprenez l’atroce souffrance de ceux qui ont été touchés par la haine aveugle qui vient de s’abattre sur notre pays et sa (...)

> Poursuivre la prière

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ismael
place Acoua, il y a 2 mois
Aujourd'hui Seigneur nous te demandons humblement de prendre avec toi toutes les âmes de ceux qui ont été lâchement assassinés lors des attentats de Paris et d'ailleurs. Que nous puissions, tous, accorder le pardon aux assassins afin qu'ils se convertissent. Nous t'en prions de toute notre âme. AMEN
Marie-Hélène
place Pointe-à-Pitre, il y a 2 mois
Litanies de Notre-Dame des Douleurs Seigneur, ayez pitié de nous. Jésus-Christ, ayez pitié de nous. Seigneur, ayez pitié de nous. Jésus-Christ, écoutez-nous. Jésus-Christ, exaucez-nous. Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous. Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous. Saint-Esprit, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous. Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous. Notre Dame des Douleurs, priez pour nous Mère de Jésus Crucifié, priez pour nous Mère de Douleur, priez pour nous Mère affligée, priez pour nous Mère délaissée, priez pour nous Mère désolée, priez pour nous Mère abîmée de tristesse, priez pour nous Mère entourée d'angoisses, priez pour nous Mère consumée d'afflictions, priez pour nous Mère transpercée d'un glaive, priez pour nous Mère crucifiée dans votre Cœur, priez pour nous Mère privée de Son Fils unique, priez pour nous Océan d'amertume, priez pour nous Abîme de souffrance, priez pour nous Miroir de patience, priez pour nous Prodige de douceur, priez pour nous Miracle de force, priez pour nous Ancre de confiance, priez pour nous Autel des désolés, priez pour nous Consolation des éprouvés, priez pour nous Refuge des abandonnés, priez pour nous Bouclier des opprimés, priez pour nous Remède des malades, priez pour nous Baume de ceux qui souffrent, priez pour nous Courage des faibles, priez pour nous Calme dans les tempêtes, priez pour nous Port des nauffragés, priez pour nous Etoile des égarés, priez pour nous Compagne de ceux qui pleurent, priez pour nous Force des patients, priez pour nous Terreur des esprits méchants, priez pour nous Délice des crucifiés, priez pour nous Trésor des fidèles, priez pour nous Soutien des vierges, priez pour nous Joie de tous les Saints, priez pour nous Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur. Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur. Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur. Priez pour nous Sainte Mère des Douleurs, Afin que nous soyons de vrais disciples de Jésus-Christ. Amen.
Claudie
place Hauts-de-France, il y a 2 mois
Amen.
Isabelle
place Sanxay, il y a 2 mois
Amen
Thérèse
place Lévis, il y a 2 mois
«Ô Sainte Vierge Marie, Vous étiez au pied de la Croix le cœur transpercé par la douleur de voir votre Fils Jésus déchiqueté par le fouet, cloué sur la croix où Il devait mourir. Vous comprenez l’atroce souffrance de ceux qui ont été touchés par la haine aveugle qui vient de s’abattre sur notre pays et sa capitale Paris. Vous êtes restée debout pour montrer qu’au-delà de l’Amour crucifié il y a l’espérance qui sait que tout ne se termine pas par la mort, que Dieu n’a jamais dit son dernier mot. Ce mot, c’est le Verbe qui a pris chair en vous pour nous révéler la vérité de Dieu qui est Amour et qui est Vie. Ô Mère de Miséricorde, venez consoler notre détresse, nous rappeler que la Résurrection de votre Fils a définitivement scellé la victoire de l’amour sur la haine et de la vie sur la mort. Vous, qui avez recueilli cette phrase de Jésus à son Père : « Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font », priez pour nous afin que nous arrivions à pardonner sans que l’esprit de vengeance ronge notre cœur. Enfin, vous qui êtes la Sainte Patronne de la France, que votre prière maternelle nous aide à retrouver et à vivre cet Évangile qui a façonné depuis tant de siècles l’âme de notre pays. Amen! » par Mgr Michel Aupetit
Claudie
place Hauts-de-France, il y a 2 mois
Amen.
Isabelle
place Sanxay, il y a 2 mois
Amen
Thérèse
place Lévis, il y a 2 mois
«Ô Sainte Vierge Marie, Vous étiez au pied de la Croix le cœur transpercé par la douleur de voir votre Fils Jésus déchiqueté par le fouet, cloué sur la croix où Il devait mourir. » « En méditant ta vie dans le saint Évangile J'ose te regarder et m'approcher de toi Me croire ton enfant ne m'est pas difficile Car je te vois mortelle et souffrant comme moi.. Mais je ne tremble pas en voyant ma faiblesse : Le trésor de la mère appartient à l'enfant Et je suis ton enfant, ô ma Mère chérie Tes vertus, ton amour, ne sont-ils pas à moi. Oh ! que j'aime, Marie, ton éloquent silence, Pour moi c'est un concert doux et mélodieux Qui me dit la grandeur et la toute-puissance D'une âme qui n'attend son secours que des Cieux. Puisque le Roi des Cieux a voulu que sa Mère Soit plongée dans la nuit, dans l'angoisse du cœur ; Marie, c'est donc un bien de souffrir sur la terre ? Oui souffrir en aimant, c'est le plus pur bonheur !... Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime. Et tu consens pour nous à t'éloigner de Lui. Aimer c'est tout donner et se donner soi-même .Tu voulus le prouver en restant notre appui....» La petite Thérèse, mai 1897. Pourquoi je t’aime, ô Marie ! dans Thérèse de Lisieux, Œuvres complètes, Cerf/DDB, 1996, p. 750-756.
Isabelle
place Marseille, il y a 2 mois
Amen !