Trois degrés dans la tentation, trois traductions du Notre Père (3)

Trois degrés dans la tentation, trois traductions du Notre Père (3)

Cher(e)s priant(e)s, nous vous proposons un texte de Mgr Bataille à propos de la nouvelle traduction du Notre Père, publié le 20 novembre 2017 dans le journal La Croix. Voici la 3ème partie.

« Ne nous laisse pas succomber à la tentation »

Le troisième degré est celui où l’on succombe à la tentation, où l’on a laissé s’installer le désir d’un mal, certes déguisé en bien, mais c’est un faux bien et un vrai mal. En posant l’acte mauvais, nous péchons contre Dieu, nous abîmons notre relation aux autres et nous nous blessons davantage. Nous sommes alors plus fragiles, moins capables de choisir et de faire le bien. C’est l’ancienne traduction de notre Père : « Ne nous laisse pas succomber à la tentation ». La demande est très juste, mais ce n’est pas exactement ce que dit le texte de l’Évangile qui indique davantage la tentation dans son origine, ce qu’exprime mieux la nouvelle traduction.
Une fois le péché commis, si la conscience n’est pas complètement anesthésiée, vient le moment de la prise de conscience. Le mal se révèle pour ce qu’il est, il laisse triste et seul, avec le regret de l’acte posé, mais il est trop tard, le mal est fait. Si on n’est pas dans l’aveuglement intérieur ou le déni, surgit alors une nouvelle tentation : celle du désespoir. Cependant Jésus reste Sauveur, il nous tend la main et compte sur chacun de nous : « Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères. » (Lc 22, 31-32). Pour que le mal n’ait pas le dernier mot, Jésus nous offre son pardon, tout spécialement dans le sacrement de réconciliation. Il est le moment de vérité qui libère du mensonge de la tentation et le moment de la miséricorde car « Dieu est plus grand que notre cœur » (1 Jn 3, 20).

78819-trois-degres-dans-la-tentation-trois-traductions-du-notre-pere-3

Déposer une intention

Rejoindre une équipe de prière

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Pour les personnes touchées par la pornographie