Que dois-je faire pour que ma vie ait tout son sens, toute sa valeur? - Hozana
Clarisses d'Arras

Clarisses d'Arras dans Appelés au Bonheur

Publication #3Initialement publiée le 28 avril 2018

Que dois-je faire pour que ma vie ait tout son sens, toute sa valeur?

Notre vie est un don de Dieu. Nous devons en faire quelque chose de bon. St Jean-Paul II.

« La mort semble éloignée de la jeunesse. C’est vrai. Cependant parce que la jeunesse signifie le projet de toute la vie, projet bâti suivant les critères du sens et de la valeur, la question sur la fin est inévitable même au temps de la jeunesse. Laissée à elle-même, l’expérience humaine dit la même chose que la Sainte Ecriture : « Les hommes ne meurent qu’une fois » (He 9, 27). L’auteur inspiré ajoute : « Après quoi, il y a un jugement ». Et le Christ dit : « Je suis la résurrection et la vie. Qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais ». Demandez donc au Christ, comme le jeune homme de l’Evangile : « Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ?». St Jean-Paul II aux jeunes du monde entier.

Pistes pour approfondir

«Demandez-vous : aujourd’hui, dans la situation concrète que je vis, qu’est-ce qui m’angoisse, qu’est-ce que je crains le plus ? Qu’est-ce qui me bloque et m’empêche d’aller de l’avant ? Pourquoi n’ai-je pas le courage de faire les choix importants que je devrais faire ?  (Pape François, 25 mars 2018.)
  • Suis-je, comme Maxime, devant un mur ? Si oui, de quoi est-il fait ? Ou bien, suis-je comme l’homme de l’Evangile, devant un horizon large et ouvert ? Ma vie a-t-elle trouvé sa finalité ?
  • Qu’est-ce qui fait sens dans ma vie aujourd’hui ? Qu’est-ce qui lui donne sa valeur ?
  • Comment est-ce que je me projette dans l’avenir ? Que voudrais-je devenir ? Que voudrais-je avoir fait de ma vie à l’heure de ma mort ?
  • Ai-je l’impression que TOUT dépend de moi ? Que RIEN ne dépend de moi ? Si quelque chose dépend de moi, c’est quoi ?
  • Est-ce que je parle à Jésus-Christ de mon avenir ?
 L’Esprit Saint non seulement aide à se mettre avec sincérité devant les grandes questions de son propre cœur -d’où je viens, où je vais, qui suis-je, quel est le but de ma vie, comment occuper mon temps- mais ouvre la route à des réponses courageuses. Chaque homme et chaque femme a sa place dans le cœur de Dieu et dans l’histoire de l’humanité ». St Jean-Paul II, 3 mai 1998, XXXV JMV.
« Souvent, l’obstacle à la foi n’est pas l’incrédulité, mais la peur. Le travail de discernement, en ce sens, après avoir identifié nos peurs, doit nous aider à les surmonter en nous ouvrant à la vie et en affrontant avec sérénité les défis qu’elle nous présente. Pour nous chrétiens, en particulier, la peur ne doit jamais avoir le dernier mot, mais être l’occasion pour accomplir un acte de foi en Dieu… et également dans la vie ! Cela signifie croire au caractère fondamentalement bon de l’existence que Dieu nous a donnée, croire qu’il conduit à bon port y compris à travers des circonstances et des vicissitudes qui sont souvent mystérieuses pour nous. » (Pape François, 25 mars 2018.)

Pour approfondir, les sessions de l'été : "Bâtir sur le Roc"

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Coup d'envoi: Vous avez dit "vocation"???

Publication #1Initialement publiée le 14 avril 2018

Le Christ dialogue avec les jeunes

Publication #2Initialement publiée le 21 avril 2018

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader