Angelina

Angelina

a publié dans la communauté Marie, mon Modèle et mon RefugeMarie, mon Modèle et mon Refuge

Fri Mar 30 2018 00:00:00 GMT+0200 (CEST)

Reconnaissance d’une « pieuse pratique »

Reconnaissance d’une « pieuse pratique »
loader

Reconnaissance d’une « pieuse pratique »

Depuis la révélation de son importance, une multitude de chrétiens ont pris l’habitude de prier quotidiennement trois « Je vous salue Marie « en y voyant un moyen sûr d’obtenir le salut éternel. Et beaucoup de saints s’en sont faits les apôtres comme le célèbre missionnaire Léonard de Port-Maurice qui y attachait une extrême importance, saint Alphonse de Liguori, qui fixa la manière de réciter les trois Ave, et en établit, à tout jamais, l’excellence et l’efficacité ; le saint curé d’Ars, Jean Bosco et tant d’autres à travers le monde. Sans compter tous les Papes depuis Grégoire IX, au XIIIe siècle, jusqu’à Benoît XV (1854-1922), en pleine Guerre mondiale, et Pie XI (1857-1939) qui l’ont encouragée dans ses multiples variantes, certains allant jusqu’à accorder la bénédiction apostolique à tous ceux qui observaient cette « pieuse pratique ».

Selon cette promesse, quiconque, à l’heure de la mort, aura récité fidèlement les 3 Ave Maria, après avoir honoré les privilèges de la Puissance, de la Sagesse, de la Tendresse miséricordieuse, donnés à la Vierge Immaculée sera « réconforté » par le Père qui « chassera » loin de lui « toute puissance ennemie » ; son âme sera remplie « de lumières de la foi et de la science » par le Fils de Dieu ; et il recevra du Saint-Esprit « la suavité du divin amour pour triompher des douleurs et de l’amertume de la mort ».

Pratique, il n’y a pas plus facile, que de réciter en public ou en privé ces trois « Je vous salue Marie », le matin en se levant et le soir avant d’aller se coucher pour ne pas risquer d’oublier. Une bonne habitude à donner également aux enfants :

1. Marie, ma Mère, délivre-moi de tomber en état de péché mortel !
Par le pouvoir que vous concéda le Père Éternel. Je vous salue Marie…
2. Par la sagesse que vous concéda le Fils. Je vous salue Marie…
3. Par l’Amour que vous concéda l’Esprit saint. Je vous salue Marie…

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies