Facebook PixelJour 5 : La Cananéenne - Vivre l'humilité - Hozana
Claire

Claire dans Devenir des femmes de désir

Publication #5Initialement publiée le 12 mars 2018

Jour 5 : La Cananéenne - Vivre l'humilité

Jour 5 : La Cananéenne - Vivre l'humilité

Seigneur, viens à mon secours 

Evangile selon Saint Matthieu, chapitre 15, verset 21 à 28

Jésus est dans la région de Tyr et de Sidon et une femme, une cananéenne l'apostrophe "Seigneur Jésus, fils de David, aie pitié de moi". Elle réclame à Jésus, pleine d'audace, la guérison de sa fille possédée par un esprit impur. Jésus commence par refuser, Il veut se servir de cette rencontre pour enseigner ses disciples.  "Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. -C'est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres"Elle ne s'arrête pas aux rebuffades que lui adresse le Christ par trois fois. Demeurant dans une attitude d'humilité profonde, elle ne cède pas sur son désir profond, et elle obtient de Jésus la réponse qu'elle attend.

"Femme, ta foi est grande, que tout se passe pour toi comme tu le veux !" lui dit Jésus. L'audace de la cananéenne est pleine d'humilité, pour elle la guérison de sa fille ce sera les miettes des petits chiens, elle sait qu'une seule parole de Jésus, une seule miette de sa parole suffit... Elle ne le laissera pas partir, tout comme Jacob ne laissera pas partir l'ange de Dieu avant qu'il l'ait béni (Gen 32, 24 - 32). Cette prière de la cananéenne est devenue la prière du coeur (l'hésychasme) dans la tradition orthodoxe "Seigneur Jésus, fils de Dieu, fais moi misericorde" (nouvelle traduction de l'Eglise orthodoxe), elle est répétée comme une respiration tout au long de la journée, telles des flèches envoyées vers le Ciel.

Vivre l'humilité aujourd'hui  

Aujourd'hui, je choisis de ne pas me lasser d'envoyer au Seigneur ma prière, comme des flèches inlassablement lancées vers le ciel. Je peux choisir une parole ("Que tout se passe pour moi selon ta parole" ou "Seigneur Jésus, Fils de Dieu, fais moi miséricorde" ou toute autre phrase très personnelle que j'aime dire à Dieu) et la dis tout au long de ma journée, comme une respiration en Dieu, avec tout mon coeur. Ces mots simples, redits dans la foi, sont puissants. En fin de journée je prends un temps pour observer ce que cette respiration en Dieu a opéré en moi (paix, joie, confiance...). 

Prions

  • Notre Père
  • Je vous salue Marie
  • Prière de la Neuvaine

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 4 : La femme hémorroïsse - Vivre l'audace

Publication #4Initialement publiée le 11 mars 2018

Jour 3 : Marthe et Marie - Vivre la receptivité

Publication #3Initialement publiée le 10 mars 2018

Jour 2 : Les Noces de Cana - Ecouter son intuition

Publication #2Initialement publiée le 9 mars 2018

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader