PRATIQUER - Hozana

PRATIQUER

« C’est pourquoi, toute personne qui entend ces paroles que je dis et les met en pratique, je la comparerai à un homme prudent qui a construit sa maison sur le rocher… » Matthieu 7:24-25

Pour clôturer, Jésus s’adresse à tous  comme il l’a fait au début du « sermon sur la montagne » (voir 5:1-10). Il passe à partir de Matthieu 7,21, de la formule « vous » à la formule « toute personne ». Jésus souligne l’importance de mettre en pratique la parole de Dieu. Pour être son disciple, il ne suffit pas d’écouter et de témoigner « correctement », il faut également obéir et mettre en pratique la Parole entendue (lire Luc 8:21 et Jacques 1:22).

De quelle(s) chose(s) Jésus me parle-t-il (peut-être depuis longtemps) et qu’il m’appelle à mettre (enfin) en pratique ?

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Hélène
Hélène place Saint-Augustin-de-Desmaures, il y a 21 jours
Seigneur, viens m'aider à mettre en pratique Ta Parole qui est chemin, Vérité et Vie.
Marie therese
Marie therese place Carcès, il y a 21 jours
Amen !!!
Richard
Richard  il y a 21 jours
Une amie mariée avec un divorcé, n'a pas le droit de se faire Baptiser. On lui demande (l'église) de divorcer... de se faire baptiser, et ensuite de se marier avec un autre homme, alors qu'elle a deux enfants avec son actuel mari et le premier..... Que faut-il comprendre, le Pape était pour le mariage des divorcés, et pour les baptisés qui demandent depuis 6 ans le baptême , le catéchuménat est en souffrance, la rigidité du Canon Romain , ne laisse plus de place à l'espérance.
Florence
Florence  il y a 21 jours
Richard, je te prie de lire ce texte jusqu'au bout. Sois béni Extraits d'une lettre de Mère Térésa écrite le 25 mars 1993 pour nous faire découvrir "la soif" de Jésus pour chacun : Mes chers enfants, Jésus veut que je vous répète encore une fois à quel point il aime chacun d’entre vous au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. J’ai peur que certains d’entre vous n’aient pas encore vraiment rencontré Jésus, face à face, seulement vous et Jésus. Nous passons du temps dans la chapelle mais avez-vous vu son regard d’amour avec les yeux de votre âme ? Connaissez-vous vraiment le Jésus vivant, non pas à travers les livres, mais à travers sa présence dans votre cœur ? Avez-vous entendu ses mots d’amour ? Demandez la grâce, il veut vous la donner. Ne renoncez jamais à ce contact intime quotidien avec Jésus, en tant que personne vivante et non pas seulement en tant qu’idée. Comment pouvons-nous passer une seule journée sans entendre Jésus nous dire « je t’aime » ? Impossible. Notre âme en a besoin tout autant que notre corps a besoin d’air pour respirer. Sinon, la prière est morte – la méditation n’est qu’une pensée sèche. Jésus veut que chacun d’entre vous l’entende – il parle dans le silence de votre cœur. Prenez garde à tout ce qui peut gêner ce contact personnel avec Jésus vivant. Les coups de la vie, et parfois nos propres erreurs, peuvent nous donner l’impression qu’il est impossible que Jésus vous aime vraiment, tienne véritablement à vous. C’est un danger qui vous menace tous. Et un danger si triste, car c’est l’exact opposé de ce que Jésus veut vous dire, de ce qu’Il attend de vous dire. Non seulement il vous aime, et même plus : il vous désire. Vous lui manquez quand vous êtes loin de lui. Il a soif de vous. Il vous aime toujours, même quand vous vous en sentez indignes. Même quand les autres vous rejettent, même quand vous vous rejetez – il est celui qui vous accepte toujours. Mes enfants, vous n’avez pas besoin d’être différents pour que Jésus vous aime. Ayez seulement la foi, vous lui êtes précieux. Amenez toutes vos souffrances à ses pieds, ouvrez-lui seulement votre cœur pour qu’il vous aime comme vous êtes. Il fera le reste. Vous savez tous que Jésus vous aime mais dans cette lettre c’ est votre cœur que Mère veut toucher, pas votre raison. Jésus veut éveiller vos cœurs pour ne pas perdre notre amour précoce (…). Jésus lui-même doit vous dire « J’ai soif ». Entendez votre propre nom. Pas une seule fois, mais tous les jours. Si vous écoutez avec votre cœur, vous entendrez, vous comprendrez. Pourquoi Jésus dit « J’ai soif » ? Qu’est-ce que cela signifie ? Si vous devez retenir quelque chose de la lettre de Mère, retenez ceci : « J’ai soif » est bien plus profond que Jésus vous disant « Je vous aime ». Tant que vous ne savez pas au plus profond de vous que Jésus a soif de vous, vous ne pouvez pas savoir qui il veut être pour vous. Ou qui il veut que vous soyez pour lui. Ecoutez la soif de Jésus. Comment approcher la soif de Jésus ? Un seul secret : plus vous serez proches de Jésus, mieux vous connaîtrez sa soif. Jésus nous disait : « se repentir et croire ». Pourquoi devons-nous nous repentir ? Pour notre indifférence, la dureté de notre cœur. En quoi devons-nous croire ? Jésus à soif, même maintenant, dans votre cœur et dans les pauvres, il connaît votre faiblesse. Il veut seulement votre amour, il veut seulement la chance de vous aimer. Il n’est pas pressé par le temps. Quand nous sommes proches de lui – nous devenons les compagnons de Notre-Dame, saint Jean, sainte Madeleine. Entendez-le. Entendez votre propre nom. Rendez ma joie et la vôtre totales. Mère Térésa, Lettre de Vârânasî (Bénarès, Inde, 25 mars 1993)
Marcel
Marcel place Montmagny, il y a 21 jours
"La main du Seigneur n'est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre."Is 59.1
Patrick
Patrick place Neuilly-sur-Seine, il y a 21 jours
Remettre au lendemain ce que je peux faire aujourd'hui est certainement une de mes plus grandes faiblesses. Seigneur apprends moi à la corriger, et à répondre comme Marie à tes appels par un oui immédiat et sans retour. Aujourd'hui Tu me le donnes, demain T'appartient. J'ai confiance en Toi pour m'aider à de moins en moins oublier ce précepte.
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies