Facebook Pixel11 octobre 2015, journée nationale pour les familles des suicidés en agriculture à Sainte Anne d'Auray en Bretagne - Hozana

11 octobre 2015, journée nationale pour les familles des suicidés en agriculture à Sainte Anne d'Auray en Bretagne

Chaque année, environ 600 agriculteurs, soit environ 2 par jour, nous quittent.Le suicide est la troisième cause de mortalité dans le monde agricole.Les difficultés morales ne sont pas toujours directement imputables aux difficultés financières et à l'endettement. En effet, même dans les cas où économiquement l'exploitation est viable, et la trésorerie saine, des dépressions apparaissent. La surcharge de travail, la solitude, les changements brutaux dans les modes de production, l'impossibilité de se projeter dans l'avenir sont les facteurs les plus importants.

L'initiative appartient à un maraicher de Bretagne qui a vu une dizaine de ses voisins agriculteurs se suicider en l'espace d'un an : leur rendre, à eux et à leur famille, hommage, à travers une journée particulière.Jacques Jeffredo veut planter 600 croix devant le sanctuaire de Saint-Anne d'Auray, un important lieu de pèlerinage catholique, et inaugurer une stèle en mémoire des défunts.

Devant cette situation, l'Eglise se met en prière ; une messe sera célébrée par Monseigneur Centène le dimanche 11 octobre 2015 à 11h à St Anne d'Auray en Bretagne.

 

pape-Francois-agriculteurs-terre-mere-ecologie

Dans son discours devant les agriculteurs italiens, le Pape a plaidé pour la reconnaissance de la « vocation » à laquelle répondent ceux qui cultivent la terre, qui doit être mise en valeur et soutenue par des « choix concrets politiques et économiques », à une époque où elle semble « peu attirante » pour les nouvelles générations. En effet : des décennies d’agriculture dirigée – en Europe, depuis Bruxelles – ont tué les petits paysans : à la mort des exploitations correspond un nombre effarant de suicides, puisque les hommes ne peuvent plus guère vivre de la terre sans être accablés de règlements et d’obligations coûteuses, se transformant trop souvent – pour ceux qui restent – en gestionnaires, en fonctionnaires dépendant de subventions et d’ordres venus de plus haut.

Le Pape a rappelé  : « Dans le labeur des agriculteurs, il y a l’accueil du don précieux de la terre qui vient de Dieu, mais aussi sa mise en valeur par le travail tout aussi précieux des hommes et des femmes appelés à répondre avec audace et créativité à la mission confiée depuis toujours à l’homme »

Prions tout spécialement pour tous les agriculteurs décédés et leur famille en union de prière avec le Sanctuaire Ste Anne d'Auray le dimanche 11 octobre.

 

 

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader