« Elle me regardait comme une personne qui parle à une autre personne. » - Hozana

« Elle me regardait comme une personne qui parle à une autre personne. »

« Elle me regardait comme une personne qui parle à une autre personne. »

Bernadette Soubirous est née à Lourdes, petite ville des Pyrénées, le 7 janvier 1844 dans une famille de meuniers qui vivait assez aisément dans les premières années de la vie de Bernadette. L'industrialisation déclenche une crise économique qui provoque une dégringolade économique, sociale de la famille Soubirous : chômage, misère, expulsion, soupçon, exclusion, mépris… Bernadette a une santé précaire, elle souffre de l’estomac et, touchée par une épidémie de choléra elle en gardera un asthme tenace. Le 11 février 1858, Bernadette Soubirous, âgée de 14 ans, va chercher du bois mort au bord du Gave, à Massabielle : il faut se chauffer.

À la grotte, Bernadette fait une rencontre. Pauvre et marginalisée, celle qui ne compte pour rien aux yeux de la société est regardée par Marie « comme une personne ». À travers ce regard, Bernadette découvre l'amour de Dieu pour elle. Elle découvre sa dignité. Et Marie lui demande même une faveur : « Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant 15 jours ?» Bernadette accepte. Il y aura 18 rencontres, souvent silencieuses, des regards échangés, des gestes, des symboles...

Après les apparitions, le regard de Bernadette sur la vie, sur les autres et sur elle-même, a changé. Un désir brûlant l'habite désormais : partager son expérience de l'amour de Dieu avec ceux qui comme elle sont exclus de la société.

Et moi aujourd'hui...

Ne crains pas, car je t'ai délivré, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi. Tu as du prix à mes yeux, tu as de la valeur et je t'aime.
Isaïe 43

Je fais mémoire des regards de tendresse reçus dans ma vie.

Qui m'a regardé « comme une personne qui parle à une autre personne »? Cela a provoqué quoi en moi ?

Et si je regardais les personnes que je croise tous les jours sans les voir. Je prends le temps d'un sourire, d'une rencontre...

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

14 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Sara Esther
place Buenos Aires, il y a 3 mois
Bernadette, confirmá mi amor por los pobres, que pueda dar frutos sencillos, simples, pero frutos gustosos para Jesús y María. Vos conocés mis necesidades, suplico tu ayuda, querida amiga mía. Amén
Marie Josée
place Chambly, il y a 3 mois
Notre Dame de Lourdes priez pour nous Sainte Bernedette priez pour nous. Amen
Christelle
place Lyon, il y a 3 mois
Amen
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 3 mois
En union de prières - Amen -
GJ
place Metz, il y a 3 mois
Bien en union de prières durant ce temps en compagnie de Sainte Bernadette. Amen.