« Le sacerdoce, c’est l’amour du cœur de Jésus »

« Le sacerdoce, c’est l’amour du cœur de Jésus »

            Chers Priants,

            Nous fêtons aujourd’hui la Saint Jean-Marie Vianney ! En ce dernier jour de prière, avec lui, entrons dans le mystère du sacerdoce.

« Le sacerdoce, c’est l’amour du cœur de Jésus »

            Voici comment le Curé d’Ars définit le sacerdoce : « le sacerdoce, c’est l’amour du cœur de Jésus ».

Cette phrase peut se comprendre de deux manières :

- le sacerdoce tire son origine de l’amour du cœur de Jésus ;

- ou : le sacerdoce consiste à aimer le cœur de Jésus.

Le sacerdoce, manifestation de l’amour de Dieu pour les hommes

            Le sacerdoce – c’est-à-dire le fait d’être prêtre – est avant tout la manifestation de l’amour de Dieu pour les hommes, amour qui a son origine dans le cœur de Jésus !

            En effet, enseigne saint Jean-Marie Vianney, « c’est le prêtre qui continue l’œuvre de Rédemption sur la terre ». « Le prêtre n’est pas prêtre pour lui, il est pour vous ». « Allez vous confesser à la Sainte Vierge ou à un ange. Vous absoudront-ils ? Vous donneront-ils le Corps et le Sang de Notre-Seigneur ? Non, la Sainte Vierge ne peut pas faire descendre son divin Fils dans l’hostie. Vous auriez deux cents anges là qu’ils ne pourraient pas vous absoudre. Un prêtre, tant simple qu’il soit, le peut. Il peut vous dire : Allez en paix, je vous pardonne ». « Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand ! »

Le sacerdoce consiste à aimer Jésus

            Le sacerdoce consiste à aimer Jésus : tel est le deuxième sens possible à la phrase que nous avons citée au début. Pour les prêtres comme pour les fidèles, ce n’est pas toujours facile ! Le saint curé déplorait : « Ce qui est un grand malheur, pour nous autres curés, c’est que l’âme s’engourdit ». Même l’âme d’un prêtre peut se refroidir pour le Seigneur et pour les âmes. Si « le prêtre est quelque chose de grand », il est aussi humainement faible, fragile et pauvre.

            C’est en aimant le Christ plus que tout que le prêtre peut devenir un bon pasteur : « Un bon pasteur, un pasteur selon le cœur de Dieu, c’est là le plus grand trésor que le bon Dieu puisse accorder à une paroisse, et un des plus précieux dons de la miséricorde divine. » Un saint prêtre est un prêtre selon le cœur de Dieu, c’est-à-dire doux et humble.

            Alors prions pour que nos prêtres soient toujours « l’amour du cœur de Jésus », qu’ils soient de saints prêtres !

Prions avec le Curé d’Ars

            Aujourd’hui, fête du saint Curé d’Ars, n’hésitons pas à aller à la messe pour offrir notre communion pour un prêtre qui nous est cher ! Ce sera une belle façon de solenniser ce jour et de couronner ces 4 jours de prière par l’eucharistie.

            « Saint Jean-Marie Vianney, toi qui a été un saint prêtre, intercède auprès du Christ. Que tous les prêtres soient un reflet de l’amour qui déborde du Cœur de Jésus. Qu’ils soient toujours doux et humbles, répandant la miséricorde. Qu’ils sachent conduire tous ceux qui leur sont confiés jusqu’à la vie éternelle. Amen »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

 partages
10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

    • Ajoutez une image
    Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies