« Aucun de ceux qui participent à notre communauté n’a besoin d’êtrestimulé à estimer la prière. Chacun en sait toute l’importance. Je voudrais simplement en souligner un aspect pour notre meilleur service.

Notre prière de chrétiens n’est pas une somme de prières individuelles. Elle n’est pas non plus qu’une prière à confier à un prêtre pour qu’elle devienne plus ecclésiale. Elle est prière d’un des membres du Corps du Christ pour d’autres membres souffrants du Corps du Christ, pour le Christ lui-même, tête de son Corps, et pour tous les membres de ce Corps. Elle est la prière de l’Eglise, d’une Communauté, d’un Peuple Sacerdotal, c’est à dire de chrétiens articulés, organisés, incorporés à l’unique prière du Christ.

Notre solidarité n’est pas que de compassion humaine, fraternelle. Elle est notre compassion pour un membre souffrant de notre Corps, et donc, elle est tout à la fois compassion pour le Christ pauvre et compassion du Christ pour l’homme pauvre. Si notre prière n’est donc pas à confier à un prêtre pour qu’elle devienne ecclésiale, elle a à être présentée dans l’Eucharistie où le peuple sacerdotal par le sacerdoce ministériel exerce sa responsabilité de peuple de prière.

PèreBruno, conseiller religieux d'UEDLP

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Gilberte
 il y a 1 an
Que le précieux sang de Jésus coule dans toutes les blessures de ces personnes qui souffrent et font souffrir
Hélène
place Clermont, il y a 1 an
Merci P Bruno et Amen!