Entretien de sœur Lucie avec le Père Fuentes du 26 décembre 1957 : 6 sur 6 - Hozana

Entretien de sœur Lucie avec le Père Fuentes du 26 décembre 1957 : 6 sur 6

Entretien de sœur Lucie avec le Père Fuentes du 26 décembre 1957 : 6 sur 6

En cette fête de la présentation de l'Enfant Jésus au temple et de la purification de la sainte Vierge, essayons d'en savoir un peu plus sur ce secret pour en faire notre profit surnaturel.  Voici divers propos tenus de 1959 à 2007, par ceux qui l'ont lu ou se doutent de sa teneur.

          A la fin de ce très long message, quelques aniversaires et des nouvelles de notre pèlerin de Fatima à Moscou. Nous terminerons par une prière à Notre Dame du Sacerdoce pour obtenir des vocations sacerdotales car les prètres sont '' les images vivantes '' de Jésus que Notre Dame a présenté ce jour au temple.  

 

            Nous avons vu les difficultés rencontrées par sœur Lucie pour terminer la rédaction du secret confié par Notre Dame le 13 juillet 1917, ainsi qu’une hypothèse sur la cause de cette difficulté. Sœur Lucie devait aussi se souvenir de la recommandation de sa cousine lors de son départ pour Lisbonne. ‘’Nous ne nous reverrons jamais sur cette terre ! Prie pour moi jusqu’à ce que je sois au ciel. A mon tour, je prierai pour toi. Ne confie jamais le secret à personne, même si on te menace de te tuer. Aime beaucoup Jésus et le Cœur Immaculé de Marie et fais de nombreux sacrifices pour les pécheurs '’    (William Thomas Walsh p 190)

            Nous avons vu que sœur Lucie avait soulevé un coin du voile qui recouvrait ce secret, en 1941 : ‘En quelque sorte je l’ai déjà dit’ avait-elle précisé dans son quatrième mémoire en parlant du Portugal, disant qu’il conserverait le dogme de la foi. Elle avait soulevé un autre coin avec les propos tenus au père Fuentés fin 1957. Rome avait mis du temps à réagir, mais les sanctions étaient tombées sur les deux personnes en cause.

            Le pape Jean XXIII avait dit ‘’qu’il ne ferait aucun commentaire’’ C’était en prenant connaissance du secret, entre le 17 et le 21 août 1959, avec l’aide du traducteur portugais de la secrétaire d’état, Mgr Paulo Tavarès. Quelques mois plus tard, 8 février 1960, l’agence de presse du Vatican (A.N.I.) précisera que ‘’ …..Les paroles que les trois bergers prétendent avoir entendues de Notre Dame ‘’ et annoncera que ‘’ L’enveloppe ne serait probablement jamais ouverte ‘’. Le père Alonso donnera une autre version de cette lecture qui ne s’explique que par l’existence des deux documents que nous avons signalés précédemment : ‘’les cahiers de sœur Lucie’’ et ‘’une enveloppe cachetée à la cire’’. C’est le 13 juin 1960 que Jean XXIII ouvre l’enveloppe cachetée et précise alors : ‘’ Ce n’est pas pour les années de mon pontificat ‘’. Mgr Capovila écrira sur l’enveloppe, en la refermant, ce que lui avait dit le saint Père : ‘’ Je laisse à mes successeurs le soin de commenter ou de décider ‘’ (Extraits du livre de Joseph de Belfont (*)première édition de 2011, pages 128 à 138, puis 143. Ce livre sera implicitement cité lorsque des N° de page apparaitront dans les textes suivants).        

                          Ce communiqué de l’agence A.N.I. confirme donc ce que sœur Lucie avait précisé en révélant les deux premières parties du secret dans son troisième mémoire en 1941 : ‘’…..Cela, ne le dites à personne ; à François, oui, vous pouvez le dire’’, qu’il y a bien une partie orale dans la troisième partie du secret et que cette donnée permettait à François d’en comprendre immédiatement et parfaitement la signification.

     

                  Le pape Paul VI fera un pèlerinage à Fatima le 13 mai 1967. Il exigera que sœur Lucie quitte sa clôture pour venir le rejoindre. Selon le témoignage du père Alméida, qui avait servi d’interprète au pape pendant ce voyage, après la messe, à la tribune, sœur Lucie se mit à genoux devant le Saint Père et lui remit une pale (*) qu’elle avait brodée, ainsi qu’un ‘’parchemin spirituel’’ lui demandant d’intensifier les prières du rosaire pour la paix. À un moment, sœur Lucie manifesta le désir de dire au Pape quelque chose pour lui seul, mais le Pape lui répondit : «Voyez, ce n’est pas le moment. Et puis, si vous voulez me communiquer quelque chose, dites-le à votre évêque ; c’est lui qui me le communiquera ; soyez bien confiante et bien obéissante à votre évêque» (*) La pale est la pièce qui protège le calice pendant la messe. 77077-entretien-de-soeur-lucie-avec-le-pere-fuentes-du-26-decembre-1957-6-sur-6

         A cette date précise, il publiera l’exhortation apostolique ‘’Signum magnum’’ dans laquelle il recommandait la consécration personnelle au Cœur Immaculé de Marie, mais sans parler de Fatima. De son coté, sœur Lucie lui avait rappelé le saint sacrifice de la Messe et l’importance du chapelet, (Allusion à la communion réparatrice des 5 premiers samedis du mois ?).  5 ans plus tard, le 29 juin 1972, le pape Paul VI reconnaissait les difficultés présentes dans l’Eglise avec cette constatation :’’La fumée de Satan est entrée par quelque fissure dans le temple de Dieu…’’ Faisait-il le lien avec ce qu’il avait lu près de 10 ans auparavant ?

      

            Relevons un des propos de Mgr Fulton Sheen en 1969  (Evêque très populaire aux états unis, nous en reparlerons ) « Nous nous sommes éloignés de l’étendard du Christ pour aller vers celui du monde. Nous ne nous demandons pas, “Cela plaît-il au Christ ? ” mais “Cela plaît-il au monde ?” Dans cette optique, je m’habillerai, pense-t-on, et j’agirai de manière à ne pas me séparer du monde ; je veux être avec lui. Nous nous marions avec ce monde, et nous devenons veufs du monde à venir. Nous adoptons son verbiage, ses MODES. Voilà une des raisons de tant d’instabilité dans l’Église d’aujourd’hui : le sable sur lequel nous marchons est mouvant. Nous avons abandonné le roc qui est le Christ. » (Mgr Fulton faisait allusion à une des méditations fondamentales des exercices de St Ignace, la méditation des 2 étendards)  N'oublions pas ce que disait la petite Jacinthe de Fatima : ‘’Il viendra des modes qui offenseront beaucoup Notre Seigneur’’

            Le pape Jean-Paul Ier ne pris pas connaissance du secret ; Nous avons vu que le 10 juillet 1977 ,Mgr Luciani était à Fatima. Il se rendra le lendemain au carmel de Coïmbra en ignorant ce qui l’attendait. En effet après avoir célébré la messe dans la chapelle, sœur Lucie demanda à le rencontrer. (Un évêque ou un cardinal pouvaient le faire sans autorisation particulière de Rome). Cet entretien dura 2 heures. Voici ce que Mgr Luciani en dit: ''Elle ne parla pas d’apparitions, ni du fameux secret, mais de sa préoccupation qui lui tourmentait l’âme, à savoir la DEGRADATION du clergé et DE LA FOI des fidèles. Elle me parlait avec les yeux fermés, mais soudain elle me regarda fixement : « Quant à vous, Monsieur le patriarche me dit-elle avec des paroles qui manifestement n’étaient pas les siennes, la couronne du Christ et les jours du Christ… » Elle fut de nouveau silencieuse tandis que j’étais très ému. Depuis je n’ai pas cessé de penser à cela une seule nuit. Il ne fut pape que 33 jours. (*)

            Quelques jours après son élection le 16 octobre 1978, le pape Jean Paul II pris connaissance du secret. Le 18 novembre 1980, à un groupe de pèlerin qui l’interrogeait en Allemagne à Fulda, il avait précisé : ‘’Etant donné la gravité de son contenu, mes prédécesseurs dans la chaire de St Pierre ont choisi, par diplomatie, d’en reporter la publication ….’’ Au cours de cet entretien, le saint Père prit alors un chapelet et dit ‘’Voilà le remède contre le mal. Priez, priez, et ne demandez rien d’autre. Laissez tout le reste entre les mains de la Mère de Dieu.’’.(Page 305)

            Le 12 mai 1982, le pape se rendit en pèlerinage à Fatima, et le lendemain, il s’entretint 25 minutes avec Sœur Lucie qui lui dit que Dieu voulait que le secret fût dévoilé. Le pape lui répondit : ‘’ Il n’était ni nécessaire ni prudent maintenant de le révéler car le monde ne pourrait pas le comprendre’’ (Page 158)

            Un peu plus tard, c’est Mgr Cosme do Amaral, qui donna un éclairage similaire : (Ce prélat avait remplacé Mgr Venancio en juillet 1972 à la tête du diocèse de Leira ; il connaissait le dossier de Fatima, puisqu’il s’était opposé en 1975 à la publication des travaux du père Alonso. Il avait consulté sœur Lucie et obtenu son approbation pour affirmer les propos suivants, relatifs au troisième secret, au cours d’une session de questions réponses à l’Université technique de Vienne en Autriche, le 10 septembre 1984. (Page 306) Ces propos ont été rappelés par le cardinal Burke le 3 novembre 2017 à Fatima; en voici un extrait.  '’Son contenu … ne concerne que notre foi. Identifier le Secret avec des annonces catastrophiques ou avec un holocauste nucléaire, c’est déformer le sens du message. La perte de la foi d’un continent est pire que l’anéantissement d’une nation: il est vrai que la foi diminue continuellement en Europe’’

            Quelques mois plus tard, le 11 novembre 1984, le cardinal Ratzinger précisera, lors d’un entretien avec Vittorio Messori (Auteur du livre sur Jean-Paul II ‘’Entrez dans l’espérance’’) ,qu’il avait lu le troisième secret et que ce secret se référait aux ‘’dangers qui menacent la foi et la vie du chrétien et donc (la vie) du monde’’ ‘’ Si on ne le publie pas, du moins pour le moment, c’est pour empêcher la prophétie religieuse d’être confondue avec le sensationnalisme ‘’  

            Beaucoup plus près nous, Mgr Marc Aillet publiait le livre ‘’Un événement liturgique ou le sens d’un motu proprio’’ en novembre 2007 aux éditions ‘’Tempora’’ et il citait des propos du cardinal Ratzinger ‘’ Je suis convaincu que la crise de l’Église que nous vivons aujourd’hui repose largement sur la désintégration de la liturgie qui est parfois même conçue de telle manière que son propos n’est plus du tout de signifier que Dieu existe, qu’Il s’adresse à nous et nous écoute.’’  Nous devons cette découverte à Mgr Gullickson dont nous parlerons très prochainement.

            Les erreurs répandues par la Russie, (Le matérialisme athée, la dialectique ….) constituent entre autres, ces ‘’dangers qui menacent la foi et la vie du chrétien’’. Cherchons refuge dans le Cœur Immaculé de Marie. Pas simplement chez Notre Dame ; mais dans son Cœur Immaculé.  »  N’oublions pas la question de la petite Lucie à Notre Dame, le 13 juin 1917 : ‘’Je vais rester toute seule ? ’’ et la réponse :  Non ma fille……Ne te décourage pas, je ne t'abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu.  Dieu est notre but ultime. C’est ce but que Notre Dame est venu nous rappeler en montrant l’enfer à ces petits enfants, et en nous donnant 2 moyens supplémentaires pour l’éviter. Le chapelet et la dévotion à son Cœur Immaculé. Pour sœur Lucie, le chemin pour aller à Dieu sera très long et très dur. Elle verra se réaliser pour le monde, les châtiments physiques puis, encore plus ‘’terrible’’, les châtiments surnaturels annoncés par Notre Dame.

 

         Du haut du Ciel, sœur Lucie prie pour notre pèlerin de Fatima à Moscou.  Il a interrompu momentanément son pèlerinage à Vienne le 24 janvier pour revenir en France soigner ses pieds. Le lien suivant permet de l'écouter quelques minutes (4’ 20’’) c’était il y a un mois à Rome.   http://www.vaticannews. va/fr/eglise/news/2018-01/de- fatima-a-moscou--le- pelerinage-de-jean-lescuyer. html  

            Dans quelques jours, le 6 février, il y aura 1 an que cette communauté a commencé ses premières publications. Puissent ces documents vous avoir sensibilisé à ce vrai message de Fatima. La providence a choisi un 6 février (rite extraordinaire, 11 juin rite ordinaire) ou l’Eglise fête St Dorothée, vierge et martyre, patronne des fleuristes. C’est le nom de la congrégation dans laquelle sœur Lucie a reçu et mis par écrit plusieurs des éléments que le ciel lui a transmis. Pensons alors à cette promesse qui nous concerne tous : ‘’ A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône ‘’   . Comme il semble logique que Notre Dame, par l'intermédiaire de Mgr Da Silva ait confié la petite Lucie à cette congrégation pour transcrire cette si belle promesse.77078-entretien-de-soeur-lucie-avec-le-pere-fuentes-du-26-decembre-1957-6-sur-6

Pour en savoir plus sur la fondatrice des soeurs de Dorothée :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Paule_Frassinetti

             Demain, samedi 3 Février, premier samedi du mois. N'oublions pas notre communion réparatrice, n'oublions pas lors de notre confession, de préciser au prêtre que nous nous confessons dans le cadre de cette réparation demandée par Notre Dame.   Ce samedi, pour notre méditation aidons nous, par une lecture partielle ou complète, des textes du lien  http://www.fatima100.fr/les-premiers-samedis-du-mois/81-meditations-pour-le-1er-samedi-du-mois/397-2e-mystere-joyeux-la-visitation et unissons nous à tous ceux qui, grâce à la lettre de liaison N°68 du site www.fatima100.fr, offrirons leur communion pour réparer la deuxième sorte de blasphème envers le Cœur Immaculé de Marie : les blasphèmes contre sa virginité.  

77079-entretien-de-soeur-lucie-avec-le-pere-fuentes-du-26-decembre-1957-6-sur-6

                Enfin, le 9 février prochain, il y aura 200 ans que le prêtre Jean-Marie Vianney arrivait à Ars. ‘’Tu m’as montré le chemin d’Ars, je te montrerai le CHEMIN du ciel’’ disait-il à Antoine Givre, petit berger qu’il venait de rencontrer. Notre Dame à Fatima se présentera  aussi à de petits bergers et leur montrera  son Cœur Immaculé comme refuge et CHEMIN pour nous conduire à Dieu. Le curé d’Ars mettra près de 10 ans pour ‘’récupérer ‘’ ses paroissiens. Il passera ensuite en moyenne 15 heures par jour au confessional. Pour lui, rien n’était trop beau pour tout ce qui touchait à l’Eucharistie. Le rite avec lequel il célébrait la messe datait de bien avant la bulle ‘’Quo primum tempore ‘’ du 14 juillet 1570, interdisant tout rite de moins de 200 ans. Ce rite était celui de la région ou votre serviteur passa son enfance et il disparut avec l’instauration du rite ordinaire. Pour en savoir plus sur ce patron des curés du monde: http://www.chire.fr/A-110993-le-cure-d-ars-saint-jean-marie-baptiste-vianney.aspx  ou autre livre plus facilement disponible

(*)  , Antonio Figueiral dans son livre ‘’ Mon dernier évangile’’ sorti le 6 décembre 2013, page 86 

            De façon à pouvoir assister à la messe et recevoir l’absolution de nos péchés, adressons régulièrement à Notre Dame cette prière pour susciter des vocations sacerdotales :

PRIERE A NOTRE DAME DU SACERDOCE

           Vierge Marie, Mère du Christ prêtre, Mère des prêtres du monde entier, Vous aimez particulièrement les prêtres, parce qu’ils sont les images vivantes de votre Fils Unique.

          Vous avez aidé Jésus par toute votre vie terrestre et vous l’aidez encore dans le Ciel. Nous vous en supplions, priez pour les prêtres ! « Priez le Père des cieux pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson »

          Priez pour que nous ayons toujours des prêtres qui nous donnent les Sacrements, nous explique l’Evangile du Christ, et nous enseignent à devenir de vrais enfants de Dieu !

         Vierge Marie, demandez vous-même à Dieu le Père, les prêtres dont nous avons tant besoin ; et puisque votre Cœur a tout pouvoir sur Lui, obtenez-nous, ô Marie, des prêtres qui soient des saint !

Amen

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

24 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

GJ
place Metz, il y a 1 an
Certes, la perte de la Foi d'un continent est pire que l'anéantissement d'une nation ! Et malheureusement nous en voyons les méfaits dans notre propre pays, la Fille aînée de l'Eglise ... "France, qu'as-tu fait de ton Baptême ??" (Saint Jean-Paul II).... Pourtant, pourtant, Marie est la Raison de mon Espérance, de notre Espérance et je crois (au risque de passer pour une "folle de Dieu"), je crois, envers et contre tout, au Triomphe (final) du Coeur Immaculé de Marie !!! Bien en Union de Prières. Amen, amen.
Marie-Anne
 il y a 1 an
Que cette douce "folie" soit la plus contagieuse possible! MERCI Guillemette.
DanielleB
 il y a 1 an
En union de prière. Amen
DanielleB
 il y a 1 an
Prière au Coeur Immaculée de Marie. (ND Fatima) Ô Marie, pleine de bonté, nous nous réfugions sous la protection de ton coeur immaculée. Très sainte Mère de Dieu, entends nos prières, et délivre-nous de tous les dangers. Aide-nous à surmonter les épreuves et à rester fidèles à tes enseignements, afin que nous demeurions, Vierge glorieuse et bénie, les dignes enfants de Dieu. Amen. Vierge Marie, donnez-nous des prêtres, donnez-nous des saints prêtres. Amen En union de prière. Amen.🌹❤️❤️❤️
Philippe
place Le Blanc, il y a 1 an
Vierge Marie, donnez-nous de nombreux saints prêtres En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Maximilien
place Angers, il y a 1 an
Amen! En union de prières
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
En union de prières - Amen -
DanielleB
 il y a 1 an
En union de prière. Amen
Florence
place Plouray, il y a 1 an
tendre et douce Maman MARIE ,par ton coeur Immaculé et le sacré coeur de Jésus fait que nous ayons toujours de bon et Saint amen
DanielleB
 il y a 1 an
En union de prière. Amen
Michel
 il y a 1 an
Vierge Marie, priez pour que nous ayons toujours des prêtres qui nous enseignent à devenir de vrais enfants de Dieu!
DanielleB
 il y a 1 an
En union de prière. Amen