10 mai (Jour 2) : le martyre à Alexandrie ; la Vierge Marie - Hozana

10 mai (Jour 2) : le martyre à Alexandrie ; la Vierge Marie

10 mai (Jour 2) : le martyre à Alexandrie ; la Vierge Marie

Alexandrie : le martyre

1858 : Mariam a 12 ans, elle est depuis quelques années à Alexandrie, quand elle apprend que son oncle veut la marier. Mais elle est décidée à se donner tout entière au Seigneur et refuse. Menaces, humiliations et mauvais traitements ne peuvent entamer sa résolution. Au bout de trois mois de cette situation, elle va trouver un ancien serviteur de la maison pour tenter de transmettre une lettre à son frère resté en Galilée. En entendant le récit de ses souffrances, le serviteur qui est musulman l’exhorte à quitter les chrétiens et à embrasser sa religion. Mariam refuse. En colère, l’homme tire son cimeterre et lui tranche la gorge, puis abandonne son corps dans une ruelle sombre. Nous sommes le 8 septembre 1858.

C’est alors que le surnaturel va faire irruption dans sa vie. Elle racontera plus tard qu’elle est vraiment morte à ce moment-là, et qu’il lui a semblé entrer au Paradis, voir la Vierge, les saints et ses parents, la glorieuse Trinité... Mais son temps n’est pas encore venu, et elle se réveille dans une grotte, auprès d’une jeune femme qui ressemble à une religieuse habillée en bleu. Durant quatre semaines, celle-ci la soigne, la nourrit, l’instruit. Puis lorsqu’elle est guérie, celle qu’elle présentera plus tard comme la Vierge Marie elle-même, l’emmène dans une église et l’y laisse.

A partir de ce jour, elle va de ville en ville (Alexandrie, Jérusalem, Beyrouth, Marseille…) comme servante, choisissant de préférence des familles pauvres, les aidant, partant dès qu’elle se trouve trop honorée. Mais elle va devenir aussi de façon toute particulière témoin de cet "univers invisible" auquel nous croyons sans le voir, et qu’elle a expérimenté tout au long de sa vie.

Texte de Mariam : la Vierge Marie

Je vais vous raconter mon oraison sur Marie : Vous étiez vierge dans le monde, ô Marie. Qui aurait pensé que vous seriez Mère de Dieu ? Vous êtes (devenue) la Mère de Dieu à cause de votre humilité.

L’ange du Seigneur se présente à Marie pour lui annoncer sa maternité divine. La Vierge, éclairée par la lumière puissante de Dieu, s’humilie en pensant que celui qui a créé le ciel et la terre va devenir son Fils. L’ange parlait à la Vierge-Mère ; et chaque fois que l’ange lui parlait, Marie s’humiliait. Ô Marie, que vous êtes humble et aimable dans votre humilité !

Marie était aussi un modèle de foi. Oh ! Que la foi de Marie était agréable au Père céleste ! Par sa foi, elle faisait grandir tous les jours Jésus en elle. Cette même foi, si nous l’avons, fera aussi grandir Jésus dans notre cœur. A cause de sa foi et de son humilité, Marie se sent indigne de devenir la Mère de Dieu. Sur la terre, les enfants ne peuvent pas naître sans une mère : ils entrent dans le monde par une femme. C’est par une femme aussi que nous entrons au ciel, et cette femme, c’est Marie. Depuis le péché, les hommes attendaient le Fruit de Marie, de cette Vierge douce, humble et sainte. Soyez bénie, Marie, soyez bénie !

Aux pieds de Marie, ma Mère chérie,

j’ai retrouvé la vie.

Ô vous qui souffrez, venez à Marie,

aux pieds de Marie, j’ai retrouvé la vie.

 

Votre salut et votre vie

sont aux pieds de Marie.

Vous qui dites que je suis orpheline, voyez :

Une Mère au plus haut des cieux.

Heureuse enfant d’une telle mère !…

Aux pieds de Marie,

J’ai trouvé la vie.

 

J’habite dans les entrailles de ma Mère ;

J’y trouve mon Bien-Aimé :

Suis-je orpheline ?

Dans le sein de Marie

J’ai trouvé la vie…

Icône : les stigmates


Mariam a communié dans sa chair à la Passion de Jésus. Cela se vérifie dans son martyre à Alexandrie mais aussi dans la mystérieuse grâce de ses stigmates. Appel pour nous à prier en ce jours pour nos frères chrétiens persécutés aujourd'hui, surtout en Orient.

Esprit-Saint, inspirez-moi ;

Amour de Dieu, consumez-moi ;

Au vrai chemin conduisez-moi ;

Marie, ma Mère, regardez-moi ;

Avec Jésus, bénissez-moi ;

De tout mal, de toute illusion,

De tout danger préservez-moi.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

13 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Colette
Colette place Thiès, il y a 4 ans
"Sur la terre, les enfants ne peuvent pas naître sans une mère : ils entrent dans le monde par une femme. C’est par une femme aussi que nous entrons au ciel, et cette femme, c’est Marie. Depuis le péché, les hommes en attendaient le Fruit de Marie, de cette Vierge douce, humble et sainte. Soyez bénie, Marie, soyez bénie !"
Shanti
Shanti  il y a 4 ans
Marie nous venons a tes pieds, mes enfants et moi pour retrouver une nouvelle vie, une vie meilleure. Amen
Thérèse
Thérèse place Lévis, il y a 4 ans
«Aux pieds de Marie, ma Mère chérie, j’ai retrouvé la vie. Ô vous qui souffrez, venez à Marie, aux pieds de Marie, j’ai retrouvé la vie. Votre salut et votre vie sont aux pieds de Marie. Vous qui dites que je suis orpheline, voyez : Une Mère au plus haut des cieux. Heureuse enfant d’une telle mère !… Aux pieds de Marie, J’ai trouvé la vie. J’habite dans les entrailles de ma Mère ; ’y trouve mon Bien-Aimé : Suis-je orpheline ? Dans le sein de Marie, j’ai trouvé la vie…» «C’est par une femme aussi que nous entrons au ciel, et cette femme, c’est Marie. Depuis le péché, les hommes attendaient le Fruit de Marie, de cette Vierge douce, humble et sainte. Soyez bénie, Marie, soyez bénie !» Mariam, (texte plus haut) Oui, Marie, c'est par toi que viendra l'accomplissement du salut final de tous les peuples. Prends pitié de tous ceux qui peinent, de ceux qui souffrent, de ceux qui prient et qui pleurent. Prends sous ta protection tous ceux qui sont persécutés pour leur foi et tous leurs persécuteurs! Merci Vierge Marie, bénie entre toutes les femmes!
Pierrette
Pierrette place Pleslin-Trigavou, il y a 4 ans
Nos frères chrétiens d'Orient sont persécutés ! Mariam de Jésus crucifié, toi qui a vécu sur cette terre, intercèdent auprès de notre douce Mère Marie et ton époux Jésus afin qu'ils puissent vivre dans leur pays leur foi sans aucune crainte et dans la paix.
Maryse
Maryse place Le Blanc-Mesnil, il y a 4 ans
Que l Esprit Saint souffle sur le monde et nous rend meilleurs
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies