La force intérieure

13 décembre 1975 La force intérieure 

Jésus : "Ecris, mon fils : Dans un précédent message, Je t'ai beaucoup parlé d'une vertu importante. Toutes les vertus sont importantes, de même que tous les membres d'un corps, mais il y a des membres d'importance plus grande, d'autres d'importance moins grande. La vertu dont je veux te parler maintenant est celle de la force intérieure, dont le Chrétien a une extrême nécessité, devant combattre pendant toute sa vie contre les forces du mal. “Militia est vita hominis super terram.” ( "la vie de l'homme sur la terre est un combat" ) C'est une vérité négligée, traitée superficiellement à la manière de tous les autres problèmes ecclésiaux, tandis qu'on devrait en faire un objet particulier d'étude et prendre des mesures adéquates pour la répandre et la protéger de toute embûche de l'ennemi. A mesure que l'enfant prend conscience des difficultés spirituelles qu'il rencontre pour se conserver bon et se maintenir fidèle à Dieu Créateur, Rédempteur et Sanctificateur, il doit être éclairé. On doit l'aider à s'entraîner par la vertu de force, et à se former une vision réaliste de la lutte, comme principal but de sa vie terrestre, pour atteindre la vie éternelle. On doit lui indiquer les armes indispensables à la lutte, on doit lui indiquer le temps et la manière pour l'efficace usage de ces armes. Les hommes enseignent aux soldats d'une façon beaucoup plus méthodique l'usage des armes. Ils font accomplir des exercices et expliquent aux soldats quand, comment et pourquoi on doit recourir à l'usage de ces armes. Il n'y a que dans mon Eglise, qui ne manque pas des structures nécessaires, qu'on n'a pas compris l'importance de ce problème central de la pastorale. Si on fait abstraction de ce dernier, le reste est marginal, est un simple cadre. A quoi servirait à l'homme tout le reste, si ensuite, à la fin, il perdait son âme. Le salut en dépend Toute l'éducation et la formation à donner aux enfants qui, en s'ouvrant à la vie, rencontrent les premières difficultés, doivent être axées sur ces points, dont on a déjà parlé dans les précédents messages : Création et chute de l'homme ; Incarnation, Passion et Mort de Moi, Verbe de Dieu, pour la libération de l'humanité ; ma Rédemption, mon Corps Mystique sorti de mon Cœur ouvert. Pourquoi J'insiste tant sur ces points, qui forment l'épine dorsale du genre humain ? Parce qu'à ces réalités historiques est liée la vie de tous les hommes. Les hommes ne peuvent se soustraire à cette lutte, de l'issue de laquelle dépendent ou le salut ou la damnation éternelle. Aucun homme au monde ne peut présumer de pouvoir affronter un ennemi supérieur par nature et par puissance, sans aide adéquate que J'ai veillé à lui donner, au prix que vous savez. 

C'est pour cela que J'ai voulu l'Eglise dans le monde. Son but n'est pas seulement d'engendrer des fils à Dieu, mais de toutes les façons et avec les moyens qu'elle possède, elle doit les faire grandir, les nourrir et les défendre. Etant donné que l'Eglise n'est pas formée seulement de la hiérarchie, mais de tous les baptisés, il se trouve que les parents, les éducateurs et les prêtres ont le grave devoir de s'engager à fond dans cette pastorale, en ce sens qu'elle doit faire comprendre aux hommes qu'il est de leur devoir de combattre Satan qui incarne le mal, à tout moment de leur vie, en employant les armes adéquates et au moment voulu. Cette lutte doit avoir pour le Chrétien la priorité sur toutes les autres choses ; du reste il est clair que les autres choses valent seulement dans la mesure où elles servent à réaliser la finalité de notre vie. On ne doit jamais oublier que Moi J'ai fait du Chrétien un soldat, un combattant. Forts dans la foi, forts dans l'espérance, forts dans l'amour, bien armés et équipés, ils pourront affronter l'ennemi avec la certitude de la victoire, comme David a combattu et vaincu Goliath.

 


Prière de la communauté

Prière à l'Esprit saint

Prière au Saint Esprit de Ste Hildegarde Feu de l'Esprit Paraclet, Vie de la vie de toute créature, Tu es Saint, Toi qui vivifie les formes. Tu es Saint, Toi qui couvres de baumes les plaies dangereuses; Tu es Saint, Toi qui soignes les blessures purulentes, Ô souffle de Sainteté, Ô feu de charité, Ô douce saveur dans le corps Et pluie dans les âmes parfumées de vertus. Ô très pure source où l'on voit réunir les étrangers et rechercher les égarés. Ô armure de la vie, espérance de l'union de tous les hommes, asile de beauté, sauve les êtres ! Protège ceux que l'ennemi a emprisonnés et délivre ceux qui sont enchaînés, ceux que la Divine Puissance veut sauver. Ô voie de certitude, qui passe en tout lieu, sur les cimes et les plaines et les abîmes, pour rapprocher et réunir tous les êtres ! Pour Toi, les nuages courent, l'air plane, les pierres se recouvrent d'humidité, les eaux deviennent des ruisseaux et la terre secrète la verdoyante sève. C'est Toi qui guides toujours ceux qui savent et les comble de joie en leur inspirant Ta Sagesse. Gloire à Toi, donc, à Toi qui fais retentir les louanges et rends la vie bienheureuse, à Toi, espérance, honneur et force, à Toi, qui apportes la lumière. Prière écrite par Ste Hildegarde

Merci ! 4 personnes ont prié

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Confidences de Jésus à Ses prêtres et à Ses fidèles

Je m'inscris