Facebook Pixel9ème jour - « Je suis Mère du Sauveur, Mère de Dieu ». - Hozana

9ème jour - « Je suis Mère du Sauveur, Mère de Dieu ».

9ème jour -  « Je suis Mère du Sauveur, Mère de Dieu ».

 « Je suis Mère du Sauveur, Mère de Dieu ».

Sainte Vierge des Pauvres, Vous avez daigné Vous faire connaître à Banneux, sous un de Vos titres les plus glorieux : « Mère du Sauveur, Mère de Dieu ». Comme Mère du Sauveur, Vous venez soulager notre souffrance. Vous nous aider à comprendre que Jésus est amour, que nous, à notre tour, nous devons devenir amour pour les autres. Comme Mère de Dieu, Votre puissance et Votre sollicitude à notre égard touchent à l’infini. Mère de Toute Bonté, croyez en nous, nous croyons en Vous.

Invocations

Vierge des Pauvres

 

Conduisez-nous à Jésus, Source de la grâce.
Vierge des Pauvres, sauvez les nations.

Vierge des Pauvres, soulagez les malades.

Vierge des Pauvres, soulagez la souffrance.

Vierge des Pauvres, priez pour chacun de nous.

Vierge des Pauvres, nous croyons en Vous.

Vierge des Pauvres, croyez en nous.

Vierge des Pauvres, nous prierons beaucoup.

Vierge des Pauvres, bénissez-moi (†).

Vierge des Pauvres, Mère du Sauveur, Mère de Dieu, merci !

 

 

Prière à la Sainte Vierge des Pauvres

 

Notre-Dame de Banneux, Mère du Sauveur, Mère de Dieu, Vierge des Pauvres, Vous nous avez invités à croire en Vous et Vous nous avez promis de croire en nous. En Vous je mets toute ma confiance. Écoutez les prières que Vous nous avez demandé d’élever vers Vous. Ayez pitié de toutes nos misères spirituelles et temporelles, de nos peines et souffrances. Obtenez à chacun de nous la richesse d’une foi profonde, la paix du cœur, un amour mutuel attentif et patient. Soulagez les malades, allégez la souffrance. Conduisez-nous vers Jésus, Source de notre Vie. Que par Votre médiation, le Règne de Votre Fils, Règne de justice et d’amour, s’étende sur toutes les nations. Ainsi soit-il.

Message de la Vierge à Mariette Beco

Le jeudi 2 mars 1933 : « Je suis la Mère du Sauveur, Mère de Dieu. Priez beaucoup. Adieu ».

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader