Bienvenue à Dominique parmi les Serviteurs d'Hozana ! - Hozana

Bienvenue à Dominique parmi les Serviteurs d'Hozana !

A l'occasion de la Semaine Missionnaire 2017, en octobre dernier, nous avons réalisé un grand appel à bénévoles ! Nous accueillons donc plein de nouvelles recrues parmi les Serviteurs d'Hozana, quelle joie !

Aujourd'hui, je vous présente Dominique qui est écrivain et va bientôt créer une communauté de prière pour raconter de sa belle plume les récits de saints et saintes de France ! Merci Dominique et bienvenue dans l'équipe d'Hozana !

76834-bienvenue-a-dominique-parmi-les-serviteurs-d-hozana

Présentation :

Formation journalistique. Mère au foyer pendant dix ans, j’ai ensuite travaillé en communication écrite, journalisme d’entreprise, publicité, dans différents établissements.

Quand j’ai pris ma retraite (j’ai aujourd’hui 79 ans) j’ai perdu un fils et quelques années de sidération ont succédé. Il me fallait un projet. Depuis longtemps, j’avais envie de réhabiliter le nom d’une aïeule, femme d’entreprise méconnue, fondatrice, en 1826, du Grand Magasin Aux Trois Quartiers, soit un quart de siècle avant la création  du Bon Marché, présenté à tort comme le premier en date. Trois ans de recherches, essentiellement aux Archives Nationales ont précédé la rédaction de ce roman historique. J’ai donc publié Le Défi d’Augustine. Puis, le virus de l’écriture ne me quittant pas, j’ai publié par la suite La Baronne. A présent, j’ai un 3e roman en chantier mais je ne le finis pas. Comme si je me lassais.

 

Intention :

Parallèlement à l’écriture, j’ai pris des engagements en paroisse, soutien scolaire et cuisine pour les SDF. En juin dernier, j’ai eu un accident et je suis moins alerte… Me voici donc obligée d’interrompre la participation aux dîners SDF. Je continue le soutien scolaire. Mais il y a un vide à combler.

Il y a quelques années, j’avais lu dans une revue catholique qu’on recherchait un rédacteur pour écrire une vie de saint. Trop pusillanime, j’ai regretté par la suite de ne pas avoir répondu à cet appel.

L’appel d’Hozanna m’a semblé impératif ! Comme si, cette fois, je ne devais vraiment pas le manquer !

Cela dit, je m’interroge sur ma capacité à trouver une vie de saint, chaque mois, suffisamment documentée. Mais je sens que je dois me lancer. Le ciel – ou plutôt le Saint-Esprit – viendra me donner un petit coup de pouce, j’en suis sûre…

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

19 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader