Dès lors, vivez comme des fils - Hozana

Dès lors, vivez comme des fils

Une prière qui façonne le disciple et le pétrit de ciel.

"On peut vivre quelques jours sans manger, disait Gandhi, mais pas sans prier. La prière est la clé du matin et le verrou du soir. La prière, c’est une alliance sacrée entre Dieu et les hommes".
Jésus a enseigné à ses disciples comment prier. Il leur a enseigné la prière des fils, une prière qui tourne vers Dieu et change la vie, une prière qui les façonne. C’est cette prière que nous venons de lire. Elle révèle au disciple comment il est appelé à comprendre et à vivre son existence croyante. Elle révèle en lui la source, et le guide vers l’essentiel pour lui. Jésus le lui apprend : cet essentiel est le désir du Règne de Dieu que toute sa prédication, ses gestes et ses paroles annoncent. Cette prière le rapproche ainsi de Jésus, lui apprend aussi à aimer et découvrir sa parole, puisque cette prière en est l’écho le plus intime, prière au Dieu qui vient.

Tout est dit en quelques mots brefs

"La prière-modèle, indéfiniment reprise au long des siècles, contient toute l’originalité de la prière chrétienne, commente Gérard Bessière. Nous prions ensemble, en fils qui se tiennent debout devant leur Père, en citoyens d’un Royaume qui change toute la vie".
D’un bout à l’autre de cette prière si sobre, c’est en effet toujours le Royaume de Dieu qui est appelé, le Royaume du Père où les hommes, en Jésus, sont fils et frères, où le pain sera reçu comme un don et partagé, où le pardon accueilli de Dieu sera vécu entre tous, où l’on sera libéré du mal.

Pour le temps de la traversée

Oser dire cette prière, c’est entrer dans le mouvement d’une vie donnée comme celle de Jésus, une vie qui se reçoit du Père et ne craint ni pour aujourd’hui, ni pour demain, car Dieu ne peut manquer à l’homme en chemin. Une vie où le pardon sera donnée, puisque Dieu sans trêve pardonne et apprend à aimer.
"Le nom du Père est un événement à accueillir, non une théorie à maîtriser. C’est dans la foi qu’il nous advient, et pour le découvrir, ou le redécouvrir, chacun doit accepter de se livrer à la route, sans savoir à l’avance jusqu’où celle-ci mènera. Nul ne peut faire l’économie de la traversée" (Joseph Caillot, Croire en Dieu notre Père, cité par J.-F. Baudoz).

Et s’il fallait relire le Notre Père

En très peu de mots, Maître Eckhart, mystique du moyen-âge, résume peut-être toutes les explications du Notre Père. Voici en quels termes il le fait :
"Père. 1° Observe après Jean Chrysostome, que Dieu veut être plutôt aimé que craint ; c’est pourquoi il est dit Notre Père et non Notre Seigneur. 2° Pour que... Pour lire la suite cliquez ici : http://croire.la-croix.com/Les-formations-Croire.com/Vie-spirituelle/Prier-le-Notre-Pere/12e-etape-Des-lors-vivez-comme-des-fils

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6