Mais délivre-nous du mal

Bonjour à tous,

 

La septième demande du Notre Père porte sur un troisième obstacle à éviter pour parvenir à la vie éternelle : le mal. Dieu nous enseigne à demander à être préservé du mal en général. Le mal désigne le péché, les maladies et les afflictions. Les deux demandes précédentes ont traité du péché et de la tentation. Cette demande se rapporte donc aux maladies et aux afflictions. Le mal nous empêche d’avoir ce dont nous avons besoin pour vivre. Cette demande fait donc écho à la quatrième demande : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ».

 

« Mais délivre-nous du mal », septième demande

 

Saint Thomas explique que Dieu nous délivre de quatre manières des adversités et des afflictions. Dieu :

 

  • écarte l’affliction de l’homme. Dieu fait cela rarement, mais il le fait quand il sait l’homme incapable de supporter l’épreuve ;
  • octroi des consolations au temps de l’affliction ;
  • comble les affligés de tant de bienfaits qu’ils en viennent à oublier leurs maux. Les tribulations ne durent pas ;
  • tire du bien de tous les maux, tentations et tribulations. Nous ne demandons pas à Dieu d’être délivrés des tribulations mais du mal qu’elles portent avec elles. Les tribulations sont pour notre bien, pour nous faire mériter la couronne de gloire.

 

Cette septième demande est associée au don de « sagesse » et à la béatitude : « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu ».

 

Le mot Amen est la réaffirmation générale des sept demandes de l’oraison dominicale.

 

Méditation du jour : Récitons lentement ces mots « Mais délivre-nous du mal », en ayant au cœur la certitude que Dieu peut toujours tirer un bien des tribulations que nous rencontrons. Avec Dieu, rien ne peut nous nuire. Nous pouvons répéter plusieurs fois ces mots dans la journée.

 

Achevons notre prière avec l’oraison de la fête de saint Thomas d’Aquin : « Dieu qui as fait de saint Thomas d'Aquin un modèle admirable par sa recherche d'une vie sainte et son amour de la science sacrée, accorde-nous de comprendre ses enseignements et de suivre ses exemples. »

 

Bonne journée en prière avec saint Thomas d’Aquin !

 

Isolde Cambournac, pour Aquinas

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

18 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prier le Notre Père avec saint Thomas d'Aquin