LA SAINTE COMMUNION - Hozana

LA SAINTE COMMUNION

LA SAINTE COMMUNION

76745-la-sainte-communion

76746-la-sainte-communion

 

Pour éveiller notre foi, considérons quel est Celui que nous allons recevoir.  Si la foi ne nous le garantissait, qui pourrait jamais croire que Dieu veut nous ravitailler de Lui-Même ?  La sainte Église nous enseigne que Jésus-Christ, notre Rédempteur, est réellement et substantiellement dans l’hostie consacrée. Comme saint Louis, roi de France, nous sommes invités à venir voir dans sa chapelle entre les mains du prêtre, une hostie consacrée où Notre-Seigneur se montre sous la forme d’un enfant : « Que celui qui n’a pas la foi, dit-il, aille voir : pour moi, je le crois plus fermement que si je le voyais de mes yeux. » Et Il demeurera où il était.

 

Pour nous habiliter à l’humilité, considérons qui nous sommes, nous qui allons recevoir Dieu dans notre bouche et dans notre cœur. Le sentiment le plus naturel à la personne qui communie doit être de s’étonner et de s’écrier: Quoi ! un Dieu venir à moi ! un Dieu se donner à moi ! Disons donc avec une vraie humilité : Seigneur, je ne suis pas digne que vous entriez dans ma maison ! À l’humilité, joignons un acte de contrition et puis un acte d’espérance puisque Jésus-Christ vient dans notre cœur pour nous enrichir de ses grâces.

 

Il nous faut engendrer un vif désir de la sainte communion. Ce pain céleste exige que nous soyons affamés. Les plus grandes grâces sont pour la personne qui le reçoit avec le plus grand désir.  Il est juste, disait saint François de Salles, de recevoir par amour Celui qui se donne à nous par Amour. Notre-Seigneur a daigné dire un jour à sainte Mechtilde : « Quand vous communiez, souhaitez tout l’amour que jamais cœur ait eu pour moi ; j’agréerai votre amour, non tel qu’il sera réellement en vous, mais tel que vous l’aurez désiré. »

 

Après avoir communié, il est important de nous entretenir avec Jésus-Christ le plus que nous pourrons. Selon la remarque du vénérable Jean d’Avila, il faut faire grand cas du temps qui suit la communion, parce que c’est un temps favorable pour acquérir des trésors de grâces. « Le temps qui suit la communion, est le plus précieux que nous ayons en cette vie ; c’est le moment le plus important pour traiter avec Dieu, et pour nous enflammer de saint Amour.  Alors nous n’avons pas besoin de maîtres ni livres, car Jésus-Christ nous apprend lui-même comment nous devons l’aimer ! ».

DANS LE COEUR DE JÉSUS

76747-la-sainte-communion

76748-la-sainte-communion

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

26 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Clementine
Clementine place chambery 73000, il y a 21 jours
Amen, amen.
Pierrette
Pierrette place Pleslin-Trigavou, il y a 21 jours
Union de prière.
Jacqueline
Jacqueline place Ville de Québec, il y a 21 jours
Le VOICI le 🍞 si DOUX LE VRAI 🍞 des ANGES!!!!✌! OUI, SEIGNEUR JÉSUS Je,CROIS,que TU est réellement PRÉSENT AU ST-SACRIFICE-DE -LA STE-MESSE dans la STE-HOSTIE C'EST❓,je te désir, dans la nudité & la pauvreté la ➕ totale de mon âme &en toute simplicité. Car,la SEULE,EST LA SOURCE DE NÔTRE SALUT & REMÈDE à touts nos maux!!!!✌!👼🙏💒✝🕊
Malou
Malou place Le Robert, il y a 21 jours
En union de prière
Pierrette
Pierrette place Pleslin-Trigavou, il y a 21 jours
Amen !
Pierrette
Pierrette place Pleslin-Trigavou, il y a 21 jours
Je vous rends grâces, Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel, qui, sans aucun mérite de ma part, avez daigné me rassasier, par l'effet de votre miséricorde, du corps et du sang précieux de votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ. Et je vous demande que cette communion sainte ne me soit pas imputée comme une faute qui mérite châtiment, mais qu'elle intercède pour mon pardon. Qu'elle soit l'armure de ma foi et le bouclier de ma bonne volonté. Qu'elle me délivre de mes vices; qu'elle soit la mort de la concupiscence et de la passion impure, l'accroissement de la charité et de la patience, de l'humilité et de l'obéissance, et de toutes les vertus; qu'elle soit une ferme défense contre les embûches de tous mes ennemis, tant visibles qu'invisibles, l'apaisement parfait des mouvements de ma chair et de mon esprit, l'adhésion ferme à vous, Dieu unique et véritable, la consommation heureuse de ma fin. Et je vous demande de daigner me conduire, moi pécheur, à cet ineffable festin où, avec votre Fils et l'Esprit-Saint, vous êtes pour vos saints la vraie lumière, la pleine satiété, la joie éternelle, le bonheur véritable, la félicité parfaite. Par le même Christ, notre Seigneur. Ainsi soit-il.
Andrée
Andrée place Saguenay, il y a 21 jours
Amen
Nelly
Nelly place Limoges, France, il y a 21 jours
Amen
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies