"Vois-tu, passant, couler cette onde ... " Agrippa d'Aubigné - Hozana

"Vois-tu, passant, couler cette onde ... " Agrippa d'Aubigné

"Vois-tu, passant, couler cette onde ... " Agrippa d'Aubigné

Bonjour à tous,

Bienvenus à tous ceux qui nous ont rejoint cette semaine !

"Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort,
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port. »
Pas tout à fait, mais presque !

Après le long poème de Racine de la semaine dernière, en voilà un plus court mais qui va directement à l’essentiel ;
Agrippa d’Aubigné l’a écrit pour être inscrit sur une fontaine.

 

Vois-tu, passant, couler cette onde

Et s’écouler incontinent ?

Ainsi fuit la gloire du monde,

Et rien que Dieu n’est permanent.

Agrippa d’Aubigné (1552 – 1630)

 

Proposition de prière :

Comme cette fontaine, laissons couler un peu ce qui doit l’être et remettons au centre de notre vie, la pierre qui doit être notre socle.

« Que rien ne te trouble, que rien ne t’effraie. Tout passe, Dieu ne change pas. La patience obtient tout. A qui possède Dieu, rien ne manque. Dieu seul suffit. » Sainte Thérèse d’Avila

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

30 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Nicole
Nicole place Valenciennes, l’année dernière
Imaginer un monde sans poésie c'est aussi un monde vide de sens puisque la poésie est un langage universel qu'on peut même invoquer comme une prière Dieu soit loué !
Hélène
Hélène place Aix-en-Provence, il y a 4 mois
Ô Dieu je te remercie pour ta belle création,pour les poètes qui choisissent les termes les plus beaux pour te louer. Nous savons que tout passe Toi seul demeure nous espérons être un jour avec Toi,ton Fils et Marie pour te louer à jamais. Amen
Dany
Dany place Paris, il y a 2 ans
Que de souvenirs d'école Mr Agrippa d’Aubigné Vois-tu, passant, couler cette onde Et s’écouler incontinent ? Ainsi fuit la gloire du monde, Et rien que Dieu n’est permanent. Amen
Elymisabeth
Elymisabeth  il y a 2 ans
Amen
Pierrette
Pierrette place Pleslin-Trigavou, il y a 2 ans
"Vois-tu, passant, couler cette onde" « Que rien ne te trouble, que rien ne t’effraie. Tout passe, Dieu ne change pas. La patience obtient tout. A qui possède Dieu, rien ne manque. Dieu seul suffit. »
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies