N'écrasons pas la tête du serpent à moitié! - Hozana

N'écrasons pas la tête du serpent à moitié!

Chers priants,

Un membre de cette communauté m’a fait part de sa joie de rejoindre notre communauté de prière du Rosaire, et m’a conseillé de rappeler en substance le message de Fatima. En effet, celui-ci a bien été occulté !...

L’essentiel du message de Fatima, délivré lors de 6 apparitions de Notre Dame à 3 enfants bergers portugais, de mai à octobre 1917 (et qui avait été préparé par quelques apparitions de l’Ange du Portugal en 1915 et 1916), tient en trois grands volets :

- Réparer les péchés commis

- Convertir les pécheurs

- Stopper l’extension du mal et le vaincre

Et il y a urgence, car la Vierge Marie, dans une vision terrifiante, montre aux 3 enfants toutes les âmes qui tombent en enfer. Dans une lettre écrite à un séminariste, une des enfants devenue adulte et religieuse, sœur Lucie écrivait : « Ne soyez pas surpris si je vous parle tant de l’enfer. C’est une vérité qu’il est nécessaire de rappeler beaucoup dans les temps présents, parce qu’on l’oublie : c’est en tourbillon que les âmes tombent en enfer. »    

Ils y tombent à cause de leurs actes volontaires, mais aussi parce que les chrétiens manquent de charité : il n’y a pas assez de personnes qui se sacrifient pour les pécheurs et prient pour leur conversion, nous enseigne Notre Dame. En effet, la vraie charité n’est pas dans le laxisme mou ou la tolérance tiédasse, qui aboutit à l’indifférence vis-à-vis du sort du prochain, mais dans la volonté d’éviter à des personnes de se damner.

Oui, l’enfer existe, et en ces temps où on galvaude le terme de miséricorde, il est bon de rappeler que sainte Faustine, l’apôtre de la miséricorde, a eu une vision terrifiante de l’enfer, et se positionne à ce titre comme un témoin de premier ordre de la vérité suivante : la miséricorde de Dieu est infinie, Dieu veut tous nous sauver, le Christ, par Sa Passion, a expié TOUS les péchés, donc TOUT peut être racheté !...  Mais le pardon de Dieu n’est PAS inconditionnel : nous devons nous repentir et expier, par deux moyens principaux : le sacrement de réconciliation, et le sacrifice. En l’occurrence, sœur Lucie nous a expliqué que le Seigneur nous demandait essentiellement, comme sacrifice, de satisfaire à notre devoir d’état. C’est vraiment peu de chose mais il est vrai que dans le monde d’aujourd’hui, c’est beaucoup !!!

Nous pouvons bien entendu nous sacrifier davantage : les enfants de Fatima n’ont pas hésité à le faire !

Pour ma part, samedi 21 octobre, je m’engage à jeûner : au pain sec et à l’eau toute la journée, afin de prier ce Rosaire en esprit de réparation, et pour demander la conversion des pécheurs.

« Mais cette sorte de démon ne se chasse que par la prière et le jeûne » (Mt 17, 20)

Dans toutes ses apparitions à Fatima, la sainte Vierge insiste sur la prière du chapelet. Par cette prière, nous réparons, nous demandons la conversion des pécheurs, et nous œuvrons à notre propre sanctification. Notre Dame a demandé aux enfants de dire, après chaque dizaine de chapelet, la petite prière suivante : "Ô mon Jésus, pardonnez-nous. Préservez-nous du feu de l’enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui en ont le plus besoin/ celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde. Amen».

Je vous invite à le faire également samedi ! (Et pourquoi pas désormais, dans chacun de vos Rosaires ?)

Pour terminer, je voudrais encore insister sur les deux derniers grands remèdes que le Seigneur, par l’intermédiaire de la sainte Vierge à Fatima, a transmis au monde pour vaincre le mal : la dévotion au Cœur Immaculé de Marie et la prière du Rosaire.

Je ne peux que vous encourager à vous consacrer à Marie et à son Cœur Immaculé, et à pratiquer la dévotion des premiers samedis du mois qu’elle nous a recommandé : voilà deux ans que je pratique cette dévotion et j’ai reçu tant de grâces que je m’en voudrais de garder cela pour moi, en égoïste !

Allons, n’écrasons pas la tête du serpent à moitié !!!

Je vous renvoie à deux sites très bien faits qui répondront à toutes vos questions concernant Fatima :

http://www.fatima100.fr/

http://www.enfantsdefatima.org/

 

Enfin, je vous informe qu’en ce mois d’octobre 1917, nous fêtons également les 100 ans de création de la Milice de l’Immaculée par saint Maximilien Kolbe, grand saint marial, dont un des objectifs était la conversion des francs-maçons.

Pour terminer, voici deux communautés de prière sur Hozana qui pourraient vous intéresser :

http://bit.ly/2zruSR7

http://bit.ly/2zsf4xv

 

À demain pour la publication de textes et prières dont vous pourrez vous inspirer, si vous le souhaitez, pour prier votre Rosaire samedi.

En union de prière,

Mazette

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader