Jour 2 - Le rapport au temps - Hozana
Jeanne

Jeanne dans 9 jours pour approfondir le combat spirituel

Publication #2Initialement publiée le 22 septembre 2017

Jour 2 - Le rapport au temps

Jour 2 - Le rapport au temps

Le rapport au temps


Connaissez-vous l'histoire de ce pieux moine qui un jour fut pris de doute et d'angoisse en songeant à l'éternité ? Il est vrai, lorsque nous y pensons, que la notion d'éternité peut effrayer. Ne risquons-nous pas de nous ennuyer ? Dieu envoya au moine qui priait, un oiseau afin de le réconforter par son chant. Lorsque le chant fut achevé, le moine retourna dans son monastère, mais à sa grande surprise, il ne reconnaissait aucun de ses frères, ni même le père abbé ! Ce dernier l'accueillit et lui révéla qu'il avait disparu depuis longtemps et qu'un des pères abbés avait prédit son retour un jour. Le moine comprit alors que les quelques minutes qu'il avait passées à écouter le chant étaient en réalité des années : un siècle s'était écoulé ! Peu après il fut rappelé à Dieu et à son tour entra dans cette éternité qu'il avait goûté sur terre.


"Avoir le temps" ou "prendre le temps" ?

« Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d'hier, quand il n'est plus, Et comme une veille de la nuit. » (Ps 90). Comme il nous est difficile de concevoir le temps divin, nous qui ne cessons de nous agiter, de nous occuper, d'essayer de ne pas perdre une miette de notre temps terrestre si précieux. Et combien de fois sommes-nous insatisfaits de ce temps, tantôt trop court, tantôt trop long ? Nous nous inquiétons de tout ce que nous avons à faire, notre quotidien nous entraîne, le tourbillon de nos activités s'accélère et si nous n'y prenons garde… nous ne « prenons plus le temps ». Plus le temps pour nous, mais surtout pour Lui, notre père du ciel, qui dans son infinie bonté passe son temps à nous aimer.

Sur cette terre nous ne sommes que de passage, nous le savons, et ce passage nous devons le mettre à profit pour nous préparer à ce moment où nous contemplerons le visage de Dieu. Or déjà ici, sur terre, nous avons de multiples occasions de le rencontrer, de le visiter, de lui parler, mais cela ne se peut que si nous en prenons le temps. Quel beau paradoxe que notre vie terrestre : elle est l'attente de LA rencontre avec le Père et elle est jalonnée, si nous l'acceptons, de multiples rencontres avec Lui. Dans sa deuxième épître, l'apôtre Pierre écrit, comme dans le psaume : « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour ». Si une journée est comme mille ans pour Dieu, ne pouvons-nous pas lui consacrer un temps de cette journée afin de mieux nous préparer à entrer dans son temps à Lui, là où St Michel Archange, les anges et tous les saints ne cessent de chanter ses louanges ?


Etre présent(e) au Présent

Une véritable mutation anthropologique dans notre rapport au temps est en train de s'opérer. Nous sommes entrés dans la culture de l'instant sur-occupé de nos smartphones et de nos agendas frénétiquement « sur-bookés » ou encore l'instant exalté par le gonflement des expériences festives et émotionnelles.

Facilement, notre esprit peut être occupé à planifier, à prévoir, à organiser ce que l'on fera dans les quelques jours à venir, pour les prochaines vacances ... ou au contraire il peut vivre dans le regret de choses passées, à ressasser des souvenirs en oubliant de vivre le moment présent. une des stratégie du malin est de nous nous faire perdre notre temps, remplir notre agenda de telle manière que nous n'avons plus le temps d'entretenir notre relation à Dieu par la prière. L'archange St Michel qui contemple la face de Dieu, peut nous aider à ne pas céder aux démons de l'agitation et du sur-activisme.

Prenons conscience que le temps présent est un présent, au sens de cadeau. C'est merveilleux d'avoir la possibilité d'habiter chaque instant de notre vie avec une intensité qui rend chaque moment unique! Dieu est celui qui, par essence, est. Ne se présente-t-il pas à Moïse par ces mots : "Je Suis celui qui Suis" (Ex. 3, 14)? Dieu ne se “conjugue” qu'au présent, c'est maintenant que nous pouvons le rencontrer et vivre avec lui.

Nous sommes invités à nous rendre présent au Présent, à vivre en lui, avec lui et en lui en permanence. et cela s'opère quand nous sommes ancrés dans ce que nous vivons moment après moment. Alors notre vie est pleine, intense, riche des bontés de Dieu. Oui avec le Seigneur, chaque jour est un grand jour. Dans l'Esprit Saint, c'est toujours le temps de la grâce « Vis chaque jour en plénitude, comme si ce devait être le dernier ! »


 Aujourd'hui, je prends le temps de considérer les deux ou trois choses qui me prennent le plus de temps. 


Des clés concrètes :

- se fixer un temps de prière quotidien (20 min est la durée recommandée par les saints)

- choisir de faire une retraite cette année (il existe beaucoup de communautés religieuses)

- dans les trajets quotidiens qui sont parfois long, prendre le temps de dire une dizaine de chapelet

- quand l'on passe devant une église ouverte, prendre 5 min pour s'arrêter et converser avec Dieu


Intention de prière :

Saint Michel, toi qui partage l'éternité de notre père céleste, aide-nous à prendre ce temps dans notre vie pour Dieu. Ces instants qui nous semblent peu, qui sont tant pour Dieu et qui sont si vitaux pour notre âme.

Réciter un "Notre-Père", un "Je vous salue Marie" et un "Gloire au Père"

Cliquer sur le bouton “Je prie” pour réciter la prière du Pape Léon XIII à L'archange St Michel et cliquer sur “Amen”.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Jour 1 - Les structures de péché

Publication #1Initialement publiée le 21 septembre 2017

132 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader