Troisième jour : Toujours joyeux ! - Hozana

Troisième jour : Toujours joyeux !

Troisième jour : Toujours joyeux !

Toujours joyeux !

Tu me demandes si je suis joyeux ! Et comment ne pas l’être ? Tant que la foi m’en donnera la force : toujours joyeux ! Un catholique ne saurait manquer de gaieté ; la tristesse doit être bannie des coeurs animés par la foi. La douleur n’est pas la tristesse qui est une maladie pire que tout autre. Cette maladie est presque toujours produite par un monde sans Dieu. Mais le but pour lequel nous avons été créés nous montre que même si la voie est semée de beaucoup d’épines, cette voie n’a rien de triste ; elle est joyeuse, même au travers des douleurs (14 février 1925)

Méditation

Pier Giorgio apparaît comme un garçon joyeux dans une vie pourtant sombre. Sa gaieté pourrait sembler superficielle si elle ne naissait dans les combats de sa vie d’adolescent puis d’adulte. Certains se laissent tromper : sa joie n’est-elle pas simplement le fruit de sa parfaite santé et de sa position sociale avantageuse ? En réalité, sa joie émane avant tout de sa droiture, de sa fidélité intérieure et de son immense confiance en Dieu. Elle mûrit progressivement, au milieu des souffrances et des adversités. Elle éclot comme les rares roses entre les épines ; mais quelles roses !


La source de la joie chrétienne est double. Elle naît de l’assurance que Dieu nous aime et vient nous sauver, et elle s’épanouit dans la confiance inouïe que Dieu témoigne envers l’homme : “Je t’ai faconné, établi, pour que tu sois l’alliance du peuple, pour relever le pays, restituer les héritages dévastés et dire aux prisonniers : Sortez !, aux captifs des ténèbres Montrez-vous !” (Is 49,8-9) : le Seigneur vient conduire son peuple à la lumière et le Christ nous fait confiance pour être les relais de son inépuisable amour. Il n’a pas peur de nous confier cette tâche immense, et sa joie déborde de l’évangile : “Réjouissez-vous, soyez dans l’alégresse !” Giorgio, malgré ses imperfections, accepte humblement ce à quoi le Seigneur l’appelle : être heureux de vivre. Désire-t-il autre chose pour nous ? (DESJOBERT, Charles, Prier 15 jours avec Pier Giorgio Frassati, p. 36-38).

  • Réciter un "Notre-Père"un "Je vous salue Marie" et un "Gloire au Père".

Prière de la session Lead

Seigneur, Toi qui nous as dit : « A qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage », nous voulons d’abord te rendre grâce pour l’amour et les dons que tu as mis au plus profond de notre être. Riches de ta présence et de ce que nous sommes, tu nous invites à notre tour à donner notre vie pour les autres et à nous mettre au service des femmes et des hommes de notre monde. Nous te confions la session LEAD qui vise à former les décideurs chrétiens de demain. Ouvre le cœur des jeunes afin qu’ils entendent ton appel à être des disciples missionnaires. Envoie ton Esprit Saint afin que ce projet soit avant tout le tien, et serve à l’annonce de la Bonne Nouvelle du Royaume. Amen.

  • Faire le signe de croix.

Rendez-vous demain ! D'ici là, n'hésitez pas à inviter de nouveaux amis priants ;)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies