Jour 18 - Marie, refuge au sens biblique

Jour 18 - Marie, refuge au sens biblique

Découvrir ce refuge

Nous l'avons vu, l'Ecriture ne présente qu'implicitement ce mystère du cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs. L'Eglise en extrait le sens ; elle sait mieux que personne que les seules paroles inspirées - quand elles sont reçues par la foi vive nous font entrer de manière privilégiée jusqu'au cœur du mystère.

Aussi, elle privilégie le recours aux termes même de l'Ecriture pour exprimer ce qu'elle célèbre dans la liturgie. Ainsi, dans la Bible, le refuge est d'abord appliqué à Dieu, comme on le voit dans les psaumes.

Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurai-je crainte? Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerai-je? (Psaume 27, 1-2)

Pour notre sujet, une autre mention du refuge est éclairante : celle des « villes refuge ».

La ville Refuge dans la Bible : Cette institution visait à rompre l'enchaînement automatique des vengeances après un crime. Tout meurtrier pouvait trouver dans ces villes (Sichem, Hébron…) un asile provisoire contre la vengeance de sang. Il passait en jugement devant la communauté qui devait estimer la gravité du fait.

Ces villes de refuge étaient en même temps des villes lévitiques, ce qui assurait dans leur tribunal la présence d'hommes religieux, gage d'une meilleure justice.

Pour notre propos, il est intéressant de relever que le terme de refuge dans la Bible est un lieu où nous nous trouvons en sûreté à condition d'y demeurer...

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons, en toute soumission et amour, nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité ! Amen !  »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

16 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !