Jour 6 - La vie intérieure : gage de la présence de Dieu

Jour 6 - La vie intérieure : gage de la présence de Dieu

L'intériorité 

C'est une attitude intérieure objective, elle n'est pas relative à chacun, selon sa manière de prier.

Pourtant, cette présence de Dieu parmi nous n'est pas évidente ni discernable à l'œil nu. Si nous en restons à l'écorce des choses, nous serons déçus : notre incapacité à croire, à avoir une foi vivante tient à notre incapacité à avoir une vie intérieure.

Marie nous enseigne le chemin de l'intériorité, du silence. Si Marie est une femme de foi, c'est aussi parce qu'Elle est une femme de silence. Ce monde nouveau auquel il faut croire, il est d'abord réalisé en Elle, en son propre cœur.

Comme les mots de Saint Augustin le disent si bien :

« Rentrez en votre cœur ! Où voulez-vous aller loin de vous ? Si vous allez loin, vous vous perdrez. Pourquoi allez-vous sur cette route déserte ? Revenez de votre vagabondage qui vous a menés hors de votre route ; retournez au Seigneur. Il est prêt ! Rentre d'abord en ton cœur, toi qui es devenu étranger à toi-même, à force de vagabonder au dehors : tu ne te connais pas toi-même, et tu cherches celui qui t'a créé ! Reviens au cœur : examine là ce que peut-être tu perçois de Dieu, parce que là se trouve l'image de Dieu ; dans la vie intérieure de l'homme habite le Christ » - (Saint Augustin, in Joh 18,10).

Ainsi quand on rentre en soi-même, ce n'est pas soi qu'on trouve, ce n'est pas une complaisance pour soi-même : ce qui a fait soupçonner l'intériorité, comme la source d'une fuite du monde de l'autre… Non, on trouve véritablement l'altérité, DIEU, au fond de son cœur. Voilà ce que nous enseigne Marie.

On retrouve aussi l'attitude intérieure du Père Lamy*, silencieux au milieu d'un cercle d'intellectuels. Cette vie intérieure lui donne d'être en contact avec le Ciel. C'est sans doutes pour cela qu'il est particulièrement émouvant.

L'âme intérieure est une âme prophétique : Marie au milieu des disciples.

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons en toute soumission et amour nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité ! Amen !  »

* Le père Lamy, connu aussi sous le nom du Curé de la Courneuve, est le fondateur des Serviteurs de Jésus et de Marie.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

28 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !