Jour 3 - Le consentement de Marie

Jour 3 - Le consentement de Marie

L'engagement de Marie

Cette assurance, cette confiance qu'il y a un autre monde, c'est beau, mais cela peut rester lettre morte. Il faut que nous nous engagions pour que les choses avancent..

Car l'Annonciation ne peut pas nous rejoindre, se faire réalité sans un « oui » humain.

Que le ciel existe, cela ne suffit pas en soi ; que Dieu soit bon et tout puissant non plus… Ce qui compte, c'est qu'il rejoigne l'humanité dans sa chair. Ce n'est plus une foi intellectuelle qui est demandée, mais un engagement de toute Sa personne : Dieu a besoin d'Elle pour venir jusqu'à nous. Un autre monde, celui du royaume se prépare, et il dépend d'Elle seule qu'il advienne.

C'est aussi la même chose pour nous. Ce royaume de Dieu est préparé d'avance sans notre action, mais il dépend de nous qu'il soit plus présent sur la terre qu'il se réalise. Nous en restons volontiers à une foi intellectuelle, c'est plutôt intéressant : cela donne une vision du monde incomparable. Mais ce n'est pas il arrive aussi que la foi nous bouleverse et renverse toute notre vie, comme c'est le cas dans l'appel au sacerdoce, mais aussi à un changement radical de vie…

Marie croit. Elle accepte que l'événement qui la visite dans sa vie personnelle ait un lien avec la Tradition, le plan de Dieu. Elle consent que Dieu La rejoigne jusque là. Elle ne se dérobe pas. Il est certain que tout cela devait être plutôt impressionnant. Ne pensons pas que c'est plus facile pour Elle de croire . Marie, jeune fille de 15-16 ans, surprise chez elle par un événement extraordinaire : le surgissement de Gabriel. Quel bouleversement dans la vie de la jeune Myriam : « Elle fut toute troublée ».

Elle est habitée par toutes les prophéties de l'Ecriture. Ce sont sans doutes des vérités théoriques, mais ces vérités deviennent concrètes tout d'un coup. Tellement concrètes qu'elles l'impliquent au premier plan ! Cette assurance que le Royaume est là conforte son élan : Fiat.

Pour lire les signes, nous sommes nous aussi invités à nous plonger dans l'Ecriture, dans une vie intérieure. Seule une vie intérieure profonde peut nous permettre de repérer les signes, de ne pas nous laisser briser par les contradictions : car la foi de Marie est vécue perpétuellement dans la contradiction. Contradiction entre l'Annonciation et la virginité de Marie, celle du Messie sauveur mort sur la Croix…

Et nous ? Nous acceptons la foi quand elle fait partie de notre paysage, mais si elle vient nous chercher un peu plus loin… Ne restons pas à un niveau intellectuel de la foi, même si nous en tirons une grande sérénité. Passons plutôt à la foi existentielle : la réponse à la proposition de Dieu. Car, même si nous devenons un mystère pour nous même, soyons assurés que nous sommes personnellement associé au dessein mystérieux de Dieu : nous y avons chacun notre place !

Prions

« Nous vous choisissons aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste pour notre mère et notre reine. Nous vous livrons et consacrons en toute soumission et amour nos corps, nos âmes, nos biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de nous et de tout ce qui nous appartient – sans exception - selon votre bon plaisir, et à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité ! Amen ! »

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

30 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Un mois pour vivre plus intensément avec Marie !