Facebook PixelLa force de la prière - Hozana

La force de la prière

La force de la prière

Mes chers amis, je vous remercie du fond du coeur de prier avec moi pour cette intention.

J'ai déjà remarqué une amélioration, mon ami change de comportement, il se rapproche de moi...

Je crois sincèrement dans la force de la prière commune. Notre Seigneur l'a promis : si deux ou trois se mettent ensemble pour demander quelque chose au Père en Son Nom, ils seront exaucés. Louange à Toi, Seigneur Jésus, Parole du Dieu Vivant !

Dans trois jours, nous allons fêter l'Assomption de la Très Sainte Vierge. Si Dieu le veut, je ferai la procession à Notre Dame de la Garde, et je prends chacune et chacun d'entre vous dans ma prière.

L'année dernière, le 15 août, j'ai renouvelé ma consécration à Marie au terme d'une neuvaine. Je sortais d'une grave dépression et je ne savais pas trop ce qu'il allait advenir de moi... Le lendemain, le 16 août, Marie a mis cet ami sur ma route (on s'était rencontrés pour la première fois quelques jours avant, mais c'est le 16 que notre amitié a vraiment débuté).  Cela fait donc un an.

J'ai eu le temps de comprendre que, malgré nos différences qui ne sont pas insignifiantes, cet homme allait prendre une grande place dans ma vie. Plus grande que je ne l'aurais imaginé, ni même souhaité.

Nous avons vécu des moments formidables, et puis nous avons traversé une crise importante. Aujourd'hui, cela semble aller mieux. Mais la situation que je décris dans l'intention de prière de cette communauté est toujours, et plus que jamais, d'actualité. C'est pourquoi je suis très heureuse de bénéficier du soutien de votre prière et je tiens à vous témoigner toute ma gratitude.

A l'heure actuelle, j'ignore ce que le Seigneur et Sa Sainte Mère attendent de nous, à la fois au sein de notre relation et dans nos vies respectives. Mais je décide de faire confiance et de m'abandonner à la Providence. Savoir que tout est entre les mains de Marie me donne une grande espérance.

Encore merci pour vos prières ! Soyez toutes et tous assurés de la mienne. Et que le Seigneur vous bénisse.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader