2e étape : Une recherche spirituelle longtemps infructueuse - Hozana
Augustins de l'Assomption

Augustins de l'Assomption dans Découvrir la vie de saint Augustin

Publication #2Initialement publiée le 21 août 2017

2e étape : Une recherche spirituelle longtemps infructueuse

2e étape : Une recherche spirituelle longtemps infructueuse

 

A la recherche de la vérité

 

Augustin restera neuf ans auditeur chez les manichéens. Il y noue de solides et durables relations. Elles lui permettent d’envisager une carrière. À l’été 383, dégoûté par des étudiants trop turbulents – les « chambardeurs » –, il quitte Carthage pour Rome. Sa mère, opposée à son projet, finit par le rejoindre. Ambitieux, Augustin obtient une place importante de rhéteur à Milan, à la cour impériale. Il est chargé d’y rédiger les discours officiels. Peut-être à cause de sa réputation d’orateur, Augustin va écouter les sermons de l’évêque Ambroise. Sans qu’il l’ait vraiment envisagé, celui-ci donne une solution à ses difficultés personnelles : on peut lire l’Ancien Testament en lui conférant un sens spirituel. Grâce à la lecture des livres des platoniciens, il ne conçoit plus Dieu comme un être purement matériel. Un chemin d’intériorité s’ouvre à lui. La connaissance de Dieu n’est pas seulement œuvre d’intelligence, mais aussi affaire de cœur. À cette époque, Augustin n’est plus vraiment manichéen. Mais il n’est pas encore totalement chrétien. Le prêtre Simplicien lui fait alors lire le Prologue de saint Jean : le Verbe s’est fait chair. Le Christ est à la fois le Verbe et la Parole faite chair. Les dernières objections contre la personne du Christ finissent par tomber. Que de découvertes en peu de temps ! Augustin a encore un pas à faire sur le chemin de sa conversion : mettre sa vie en conformité avec la Vérité qu’il vient de découvrir.

 à suivre...

Prière pour les chercheurs de Dieu :

 

« Toute sa vie, Augustin a cherché Dieu, mais il a mis du temps à le reconnaître.
Seigneur notre Dieu, que nous en soyons conscient ou non, nous passons notre temps à te chercher.
Donne-nous de chercher au bon endroit et d’oser traverser nos doutes et les dépasser dans la confiance.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »

Image : fresque de Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin. San Gimigniano. Toscane. XVe.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

1ère étape : Une jeunesse tumultueuse

Publication #1Initialement publiée le 20 août 2017

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader