Facebook Pixel1ère étape : Une jeunesse tumultueuse - Hozana
Augustins de l'Assomption

Augustins de l'Assomption dans Découvrir la vie de saint Augustin

Publication #1Initialement publiée le 20 août 2017

1ère étape : Une jeunesse tumultueuse

1ère étape : Une jeunesse tumultueuse

 

La jeunesse d'Augustin

 

Augustin naît à Thagaste le 13 novembre 354 (actuellement Souk Arhas, en Algérie). L’Afrique est l’un des « greniers à blé » de l’Empire romain. Augustin est issu d’un milieu modeste de petits propriétaires terriens. Patrice, son père, est païen, alors que sa mère, Monique, est chrétienne. Enfant, il reçoit le sacrement des catéchumènes et vit heureux avec son frère et sa sœur. En 361, il part faire des études à Madaure qu’il poursuit à Carthage, grâce à l’aide d’un riche mécène Romanianus. Mais il ne travaille guère : il est séduit par le théâtre, les spectacles, il « aime aimer ». Il fait un peu les quatre cents coups. À 17 ans, il a un fils, Adéodat, « Dieudonné ». Étudiant doué, doté d’un sens aigu de l’observation, il devient professeur, d’abord en 374 à Thagaste, puis en 376 à Carthage. Sa culture est celle des lettrés de l’Antiquité : il sait composer et citer les grands auteurs. Il fait alors la lecture, déterminante pour lui, de l’Hortensius de Cicéron. Mais comment concilier sa quête de sa sagesse et ses passions de jeune homme ? Il se plonge alors dans la Bible, mais son style le rebute. Il tourne vers la secte des manichéens. Leur fondateur, Mani (216-277) prêchait une religion universelle, très missionnaire, assez complète. Sa base était simple : le Bien et le Mal s’opposent sans fin. Le royaume de la Lumière s’oppose à celui des Ténèbres. Les manichéens reconnaissent bien le Nouveau Testament. Mais ils rejettent l’Ancien Testament en supprimant tout ce qui leur semble contraire à la raison. Augustin trouve que ce n’est pas totalement satisfaisant.

à suivre !

 

Prière pour nos familles

 

« Augustin a beaucoup reçu dans sa famille, même s’il lui a fallu beaucoup de temps avant qu’il ne s’en rende compte.
Les familles sont les lieux du plus parfait amour mais parfois aussi de la haine la plus tenace.
Seigneur notre Dieu, nous te confions toutes nos familles qui ont contribué à faire de nous ce que nous sommes.
Accompagne les familles heureuses, réconcilie les familles déchirées et soutiens les familles en difficulté.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »

Photo : Saint Augustin à l'université de Carthage, Benozzo Gozzoli, Chapelle Saint-Augustin. San Gimigniano. Toscane. XVe

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader