Ouvrir les yeux chaque matin est déjà le miracle de la vie ! - Hozana

Ouvrir les yeux chaque matin est déjà le miracle de la vie !

Ouvrir les yeux chaque matin est déjà le miracle de la vie !

Réflexion

Je ne peux pas me réjouir du handicap, mais je peux me réjouir de ce qu’il me permet de faire ou de vivre. Je me réjouis des fruits qu’il m’offre. Handicap ou pas handicap, le cœur bat au même rythme : celui de la vie que Dieu nous donne. Ouvrir les yeux chaque matin est déjà le miracle de la vie ! Je ne peux que m’émerveiller et être heureuse simplement parce que je vis !

Je peux nier mon handicap ou choisir de l’accueillir et de l’intégrer pleinement à ma vie. Mais peut-on réellement l’accepter ? On ne peut accepter une réalité, puisqu’elle s’impose à nous, sans choix de dire oui ou non. Je n’ai pas choisi mon handicap, je n’ai pas choisi mon corps, je n’ai pas choisi la réalité de ma vie, mais je peux choisir de lui donner un sens. Je choisis de saisir la vie avec le handicap comme une opportunité à chaque instant. Ne pas avancer le nez contre terre, mais rouler, aller vite, vivre, regarder loin devant, toujours plus loin, toujours plus haut et ainsi réaliser ce proverbe africain : « Ce que veut le cœur met les jambes en marche ! ». Une nouvelle marche : la marche à roulettes !

Je ne peux pas me définir par rapport à mon handicap. Notre beauté, notre dignité, notre valeur, va bien au-delà. Je ne suis pas le handicap, le handicap touche mon corps, mais il ne définit pas ma personne humaine. La beauté de chaque être humain, c’est son cœur, son âme, son esprit, ses sens, sa sensibilité, sa mémoire, son corps, sa vulnérabilité, cet ensemble qui, unifié et ne formant qu’un, font de chacun un être unique et merveilleux.

Je crois au plus profond de moi que Dieu confie une mission à chacun, mission au cœur de la vie, mission à l’Amour, mission où Il me veut heureuse. Et si mon handicap et tous ses beaux fruits me permettaient de mieux répondre à son appel ? Comment je peux choisir de basculer, de transformer l’épreuve de mon handicap en jaillissement de vie ? Debout ou assise, l’essentiel est au-delà, dans un au-delà loin de la raison humaine, proche de la foi du cœur.

J'ai la certitude qu'être heureuse et handicapée cela est possible. Ma joie c'est la vie qui gagne, qui est toujours plus forte, qui appelle au don, qui appelle à la rencontre. Joie mystérieuse, intense, indicible, joie qui naît et renaît sans cesse, joie qui coule des larmes ou des victoires, joie qui se choisit devant la vie qui appelle. Ma joie c'est cette certitude que dans la pire tempête, Dieu est là. Ma joie c'est de goûter aux toutes petites choses données et reçues, c'est de savourer ce que la vie offre à chaque instant, c'est d'aimer, d'être aimée et de servir.

Oui, la vie est belle ! Même dans ses zones d'ombres la lumière finit par jaillir. L'épreuve de la maladie fait mal, questionne, atterre, mais derrière la maladie, il y a la vie et au cœur de la vie, les flammes de la foi, de l'espérance et de l'amour qui ne peuvent s'éteindre.

Marie-Caroline 

Intention de prière

Prions pour que chaque personne comprenne sa vie comme un don de Dieu. Et que, même dans les tempêtes, elle reconnaisse que Dieu est là.

Toi qui as fait de Saint Jean de Dieu l’apôtre de la miséricorde, donne-nous de servir avec amour tous les souffrants !

N'hésitez pas à laisser vos intentions de prière sur notre chapelle en ligne, en cliquant ici ! Elles sont transmises à nos communautés qui les portent quotidiennement dans leurs prières.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

19 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Pierrette
place Pleslin-Trigavou, il y a 2 mois
Je n'ai pas choisi la maladie et l'handicap qui en découle, il faut toujours faire le deuil de ce que l'on était avant, en ce qui me concene il m'a fallu deux ans. Je me suis acceptée. Remercier la vie ce n'est pas facile, car on ne comprend pas le pourquoi ! quand on souffre et limité dans ce que l'on peut faire physiquement. Cependant quand je regarde autour de moi, je réalise que mon handicap n'est rien à côté de certains. Alors, je te remercie Seigneur, car si tu me laisses la vie, il y a bien une raison.. Saint Jean de Dieu priez pour nous.
Stella
 il y a 2 mois
🙏🙏
Hélène
place Aix-en-Provence, il y a 2 mois
Remercions le Seigneur de la vie qu'il nous a donné et prions pour les souffrants que Marie les aide et que les soignants soient calmes et doux. Amen
Pierrette
place Pleslin-Trigavou, il y a 2 mois
Saint Jean de Dieu, patron des malades et des soignants, priez pour nous ! Ainsi-soit-il !
Lolita
 il y a 2 mois
Je remercie le Seigneur car ma grand-mère peut toujours ouvrir ses yeux chaque matin. Mais je demande aussi qu'il est pitié pour nous et qu'il nous la rende pour quelques années avant qu'il ne soit trop tard. Pour Leila Maalouf. Amen
Utilisateur effacé
 il y a 2 mois
Merci, Seigneur, d’être le nôtre, ‘d’être la vie en nous, la vie qui nous donne goût de vivre vraiment, pour soi et pour les autres ; merci d’être la joie parfaite pour ceux et celles qui t’offrent leur demeure intérieure ; merci mon Dieu, merci même pour le handicape qui n’es qu’un défaut dû à quelque chose qui nous dépasse souvent, mais qui n’est absolument pas don de toi ; car toi, tu es l’amour infini et tu nous crées avec amour, c’est toi qui nous donnes notre corps, notre âme, notre cœur, notre être et notre mouvement ; merci d’être dans nos cœurs et nos yeux la vraie lumière qu’aucune ombre ne cache ni dissipe ; merci d’être avec moi, mon tout et tout ce dont j’ai besoin ; vraiment, tu dépasses toutes mes attentes et ton amour me déborde ; tu me transformes et change mon regard instamment, car oui, la vie vaut la peine de la vivre avec toi ! Tu es la beauté infinie, la splendeur sans pareille dans mon cœur, tu es la clarté de l’aurore pour mon esprit et mon âme qui te chérit et te garde car elle n’a que toi, amen, amen mon Seigneur et mon Sauveur ! Merci pour le témoignage de Marie-Caroline qui est authentique et je la comprends parfaitement ; merci pour les frères hospitaliers de Saint Jean de Dieu ; que ta bénédiction nous couvre et nous garde à l’abri des coups malins du rodeur ; amen mon Dieu et mon Rédempteur ! Ton Saint Esprit me vivifie et fait de moi l’enfant chouchoutée de mon Père céleste, ton Esprit en moi c’est ta vie mon Jésus : « ce n’est plus moi qui vis mais c’est le Christ qui vit en moi » Amen. Non, je ne te demande pas de prendre maladie et handicape car je crois que ton amour dépasse tout et que tu peux tout, toi mon divin médecin ; ce qui m’importe c’est ta divine volonté : oui, que ta volonté soit faite et non la mienne ; amen.
Maria Luz
place Región Metropolitana de Santiago, il y a 2 mois
AMEN!!!