Grand Rosaire du samedi 04 septembre : Mystères Lumineux

Grand Rosaire du samedi 04 septembre : Mystères Lumineux


Pour le grand Rosaire de ce samedi 04 septembre, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Lumineux

Rappel

Il n'y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n'êtes même pas forcé de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c'est tout !!!

Mystères Lumineux

1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

2. Les Noces de Cana

3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l'annonce du Royaume de Dieu

4. La Transfiguration

5. L'institution de la Sainte Eucharistie


Nous pouvons aborder ces Mystères Lumineux en lisant et méditant cet extrait du Psaume 16, 5-8 :

« 5 Yahweh est la part de mon héritage et de ma coupe,

c'est toi qui m'assures mon lot.

6 Le cordeau a mesuré pour moi une portion délicieuse ;

oui, un splendide héritage m'est échu.

7 Je bénis Yahweh qui m'a conseillé ;

la nuit même, mes reins m'avertissent.

8 Je mets Yahweh constamment sous mes yeux,

car il est à ma droite : je ne chancellerai point. »

1. Le Baptême de Notre Seigneur Jésus-Christ

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 3, 13-17 ; Évangile selon Saint Marc 1, 9-11 ; Évangile selon Saint Luc 3, 21-22.
  • Méditation : Cardinal Pie, né Louis-Édouard Pie (1815-1880). Né au sein d'une famille modeste de cordonniers dans le diocèse de Chartres, il reçut une excellente éducation religieuse par sa mère, fervente catholique. Ordonné prêtre en 1839, il commença son ministère à Chartres et se fit remarquer pour ses convictions ultramontaines et antilibérales. Nommé évêque de Poitiers en 1839, il contribua à faire proclamer saint Hilaire de Poitiers Docteur de l'Église. Léon XIII le créa Cardinal en 1879. Esprit brillant, il combattit de nombreuses erreurs répandues dans la France d'alors et parvint à démonter les rouages de l'antichristianisme. Écrivain fécond, il nous a laissé de nombreuses lettres, homélies et allocutions.

 

Cardinal Pie, extrait d'une prière :

« Que la France, fille aînée de l'Église et votre Royaume, que la France si féconde dans le passé en gloires de tout genre et surtout en Gloires Chrétiennes, que la France, qui a si noblement payé dans tous les temps sa dette à la cause de Dieu et du Christ, reste fidèle à sa mission providentielle ; qu'elle ne descende point au-dessous d'elle-même ; qu'aux jours des grandes luttes elle déploie toujours le même courage, et que, parmi les dangers du temps présent, elle éprouve particulièrement le bienfait de votre Assistance. 

  • Prière :

Seigneur Jésus, faites que la France renoue avec ses promesses de baptême, qu'elle rompe avec le matérialisme et qu'elle retrouve force et courage !

Notre-Dame de France, priez pour la France !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

2. Les Noces de Cana

  • Lecture : Évangile selon saint Jean 2, 1-11
  • Méditation : Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) : français. Prêtre et missionnaire de l'ouest de la France, fondateur de la Compagnie de Marie (Pères Montfortains) et des Filles de la Sagesse. Grand dévot de Marie et du saint Rosaire, il a écrit sur ces thèmes plusieurs ouvrages de référence, notamment le Traité de la vraie dévotion à Marie et Le Secret du Rosaire. Il a beaucoup influencé la pensée de saint Maximilien Kolbe, ou encore celle de saint Jean-Paul II.


Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Le Secret de Marie :

« Dieu est partout. On peut le trouver partout, jusque dans les enfers; mais c'est en Marie qu'on peut le trouver le plus proche de nous... Partout ailleurs Il est le pain des forts et des anges; mais en Marie, Il est le pain des enfants. »

  • Prière

Notre-Dame du Perpétuel Secours, faites de Dieu et de Sa Parole notre pain quotidien !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

3. La Prédication de Notre Seigneur Jésus-Christ et l'annonce du Royaume de Dieu

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 4, 23-25 et 13, 24-30 ; Évangile selon Saint Marc 1, 14-15 et 10, 13-14 ; Évangile selon Saint Jean 10, 9-11.
  • Méditation : Évangile selon saint Matthieu VI, 24-34 :

« 24 Nul ne peut servir deux maîtres : car ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et la Richesse. 

25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie, de ce que vous mangerez ou boirez ; ni pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? 

26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? 

27 Qui de vous, à force de soucis, pourrait ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? 

28 Et pourquoi vous inquiétez-vous pour le vêtement ? Considérez les lis des champs, comment ils croissent : ils ne travaillent, ni ne filent. 

29 Et cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. 

30 Que si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne le fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ? 

31 Ne vous mettez donc point en peine, disant : Que mangerons-nous, ou que boirons-nous, ou de quoi nous vêtirons-nous ? 

32 Car ce sont les Gentils qui recherchent toutes ces choses, et votre Père céleste sait que vous en avez besoin. 

33 Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus. 

34 N'ayez donc point de souci du lendemain, le lendemain aura souci de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »

  • Prière

Seigneur Jésus, aidez-nous à chercher toujours en premier le royaume de Dieu et sa justice ! Faites de nous Vos serviteurs, jamais ceux de Mammon !

Notre-Dame de la Confiance, montrez-nous comment nous confier à Dieu à tout moment, à ne pas nous soucier des choses matérielles ni du lendemain !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

4. La Transfiguration

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 17, 1-9 ; Évangile selon Saint Marc 9, 2-9 ; Évangile selon Saint Luc 9, 28-36.
  • Méditation : Pape Émérite Benoît XVI, né Joseph Aloisius Ratzinger (1927), pape de 2005 à 2013 : fils de parents opposés au nazisme, il est ordonné prêtre en 1951, et devient archevêque et Cardinal-prêtre en 1977. Théologien reconnu, il est nommé Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi en 1981 et Président, entre autres, de la Commission théologique internationale. Élu Pape en 2005, il publie le 7 juillet 2007 le Motu Proprio Summorum Pontificum qui libéralise la célébration de la Messe dans sa forme de 1962. Régulièrement attaqué dans les médias occidentaux, et ce malgré son combat contre la pédophilie à l'intérieur de l'Église, il annonce publiquement qu'il renonce à ses fonctions le 11 février 2013. Désormais Pape émérite, il vit retiré dans le monastère Mater Ecclesiae.


Pape émérite Benoît XVI, alors Cardinal Ratzinger, Un chant nouveau pour le seigneur, la foi dans le Christ et la liturgie aujourd'hui, 1995 :

« Si nous sommes appelés à suivre Jésus, cela ne se réduit pas à un programme humain ni aux vertus humaines de Jésus, mais cela inclut son chemin en son entier, « à travers le voile » (He 10, 20). La spécificité et la nouveauté du chemin de Jésus-Christ consistent précisément en ce qu'il nous ouvre ce chemin, car c'est ainsi seulement que nous pouvons connaître la liberté. (…) Il est donc nécessaire, pour une vie parfaite, d'imiter le Christ non seulement dans les exemples de douceur, d'humilité, de patience, qu'il nous a laissés pendant sa vie, mais dans la mort même. » »

  • Prière

Seigneur Jésus, aidez-nous à cheminer à Votre suite, « à travers le voile ! »

Notre-Dame de la Transfiguration, aidez-nous à imiter le Christ en tout, y compris dans la mort !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

5. L'institution de la Sainte Eucharistie

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 26, 26-29 ; Évangile selon Saint Marc 14, 22-25 ; Évangile selon Saint Luc 22, 17-20 ; Évangile selon Saint Jean 6, 47-59.
  • Méditation : Saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868). Français. D'abord prêtre séculier, il entra chez les Pères Maristes en 1839, puis quitta la congrégation pour fonder en 1856 la Société du Saint-Sacrement à Paris. En 1858, il fonda avec Marguerite Guillot la branche féminine des Servantes du Saint-Sacrement. Grand apôtre de l'Eucharistie, il a laissé de nombreux écrits.


Saint Pierre-julien Eymard, PG 242, 2c :

« N'est-il pas constant que, quand on néglige ses communions habituelles, l'esprit s'engourdit, le cœur s'attiédit et l'âme est languissante ? On ne devient pas meilleur, mais plus faible. La sainte Eucharistie est donc la vie des vertus. On voudrait qu'elle en fût la récompense, on a tort : ce serait se couronner d'orgueil, se croire bon et parfait. La récompense de la sainte communion est dans la fidélité et le dévouement.

L'humilité qui s'en prive quelquefois est louable, celle qui s'en retire est condamnable ; elle fait injure au divin bienfaiteur qui nous l'offre, au Sauveur qui nous invite, à l'amour qui nous attend. Fausse humilité qui veut rester à la porte de Jésus-Christ, quand il vient au-devant d'elle. Égoïste humilité qui veut rester dans la paresse des larmes ou la lâcheté du repos, alors que le Sauveur nous dit : Venez aux noces de mon amour. »

  • Prière

Seigneur Jésus, faites que nos communions ravivent et renforcent nos vertus !

Notre-Dame-du-Saint-Sacrement, donnez-nous toujours beaucoup d'humilité face à Notre-Seigneur dans le Très Saint Sacrement !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 


À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l'Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »






Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Avec Marie, écrasons la tête du serpent!