Grand Rosaire du samedi 04 septembre : Mystères Glorieux

Grand Rosaire du samedi 04 septembre : Mystères Glorieux


Pour le grand Rosaire de ce samedi 04 septembre, je vous propose une série de méditations et prières illustrant les Mystères Glorieux.

Rappel

Il n'y a aucune obligation de vous inspirer de ces textes, vous n'êtes même pas forcés de les lire pour prier dans cette communauté : énoncer les intentions générales avant de démarrer votre Rosaire suffit. Ce sont des pistes, c'est tout !!!

Mystères Glorieux

1. La Résurrection

2. L'Ascension

3. La Pentecôte

4. L'Assomption

5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans les cieux


Nous pouvons aborder ces Mystères Glorieux en lisant et méditant cet extrait du Psaume 16, 9-11 :

« 9 Aussi mon cœur est dans la joie, mon âme dans l'allégresse,

mon corps lui-même repose en sécurité.

10 Car tu ne livreras pas mon âme au schéol,

tu ne permettras pas que celui qui t'aime voie la corruption.

11 Tu me feras connaître le sentier de la vie ;

il y a plénitude de joie devant ta face,

des délices éternelles dans ta droite. »


1. La Résurrection

  • Lectures : Évangile selon Saint Matthieu 27, 62-66 et 28, 1-10 ; Évangile selon Saint Marc 16, 1-14 ; Évangile selon Saint Luc 24, 1-31 ; Évangile selon saint Jean 20, 1-29
  • Méditation : Serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger (1805-1875) : français. Moine bénédictin, prêtre, restaurateur de l'ordre bénédictin en France, refondateur de l'abbaye de Solesmes et initiateur du Mouvement Liturgique. La famille Martin, et donc sainte Thérèse de Lisieux, lisait régulièrement L'année liturgique de Dom Guéranger. Par ailleurs, son Mémoire sur la « question de l'Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge » a joué un rôle dans la préparation de la définition du Dogme de l'Immaculée Conception proclamé en 1854.


Serviteur de Dieu Dom Prosper Guéranger, L'Année liturgique: " 8ème dimanche après la Pentecôte":

« Au lieu d'esclaves, il a voulu avoir en nous des frères ; et, retournant de ce monde à son Père devenu le nôtre par sa grâce, il nous a envoyé l'Esprit-Saint comme le témoin de la filiation divine en nos âmes, comme le gage de l'hérédité sacrée qui nous assure le ciel. Biens ineffables du siècle futur, héritage sans pareil, dont la grandeur fait tressaillir l'Homme-Dieu lui-même dans le psaume célébrant sa résurrection glorieuse ! Nous ses membres et ses cohéritiers, nous avons le droit de dire avec lui : "Le cordeau du partage est tombé pour moi sur une part merveilleuse. Splendide est en effet mon héritage ; car c'est Dieu même qui m'est échu en possession. Béni soit le Seigneur qui m'a donné de le comprendre !" » 

  • Prière : 

Seigneur Jésus, nous Vous louons d'avoir fait de nous Vos frères, et nous Vous supplions de nous rendre moins indignes de recevoir Dieu en héritage !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

2. L'Ascension

  • Lectures : Évangile selon Saint Marc 16, 14-20 ; Évangile selon Saint Luc 24, 41-53
  • Méditation : Saint Bernard de Clairvaux (1090 ou 1091- 1153). Français, moine cistercien puis fondateur de l'abbaye de Clairvaux en 1115. Auteur de nombreux écrits, il est rangé parmi les plus grands penseurs du Moyen Âge. Considéré comme le dernier des Pères de l'Église, il est également Docteur de l'Église (surnommé le « Docteur savoureux »). Protecteur des abeilles, il est aussi le saint Patron des apiculteurs, des fabricants de bougies et des raffineurs de cire.


Saint Bernard de Clairvaux, Sermon 7 sur le psaume 90 :

« 6. (…) Le genre de vie que vous menez est le moyen le plus sûr, le principal moyen de vous rapprocher de ce port où vous voulez atteindre. En demeurant fidèle à votre vocation, et en vous sanctifiant par le secours des grâces que Dieu vous fait, vous vous préparez tous les jours à sortir de cette vie pour entrer dans ce port. Ces deux choses, la vocation de Dieu, et la sanctification de nos âmes par la grâce, ont une sorte de liaison et de rapport qui ne sauraient nous tromper avec l'éternelle félicité que nous attendons. L'éternité de ses décrets est liée à l'éternité de notre bonheur. »

  • Prière :

Seigneur Jésus, rendez-nous fidèles à notre vocation et donnez-nous les grâces nécessaires pour nous sanctifier !

Notre-Dame de l'Ascension, aidez-nous à ne jamais nous éloigner du port du Salut !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

3. La Pentecôte

  • Lecture : Actes des Apôtres 2, 1-21
  • Méditation : Vénérable Pauline Jaricot (1799-1862. Issue d'une famille bourgeoise lyonnaise profondément catholique, elle fait vœu de chasteté jeune fille mais n'a pas la vocation religieuse. Pauline, dont le frère est séminariste, fonde un groupe afin de soutenir financièrement les Missions étrangères de Paris, qui deviendra l'Œuvre de la Propagation de la foi en 1822. Très malade du cœur, elle est guérie lors d'un pèlerinage sur la tombe de sainte Philomène à Mugnano. Elle est également à l'origine du Rosaire Vivant et des « Filles de Marie ». Elle meurt dans la misère, mais brûlant de l'amour de Dieu.


Vénérable Pauline Jaricot, Pauline Jaricot – Une pensée par jour, 2008 :

« On peut faire du bien à toute la terre car la prière accompagnée de la foi peut, selon le témoignage de Notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, opérer les plus grands prodiges. »

  • Prière :

Esprit-Saint, fortifiez notre foi en ces temps difficiles et aidez-nous à nous appuyer sur Vous et sur la prière !

Notre-Dame-de-la Pentecôte, aidez-nous à prier pour les autres et pour le monde, et à ne jamais perdre l'espérance dans la bonté et la puissance de Dieu !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

4. L'Assomption

  • Deux Lectures :

« Constitution apostolique Munificentissimus Deus du 1er novembre 1950 sur la définition du Dogme de l'Assomption » – Pie XII :

40. C'est pourquoi l'auguste Mère de Dieu, unie de toute éternité à Jésus-Christ, d'une manière mystérieuse, par « un même et unique décret » de prédestination, immaculée dans sa conception, Vierge très pure dans sa divine Maternité, généreuse associée du Divin Rédempteur qui remporta un complet triomphe du péché et de ses suites, a enfin obtenu comme suprême couronnement de ses privilèges d'être gardée intacte de la corruption du sépulcre, en sorte que, comme son Fils, déjà auparavant, après sa victoire sur la mort, elle fut élevée dans son corps et dans son âme, à la gloire suprême du ciel où Reine, elle resplendirait à la droite de son fils, Roi immortel des siècles. (…)

45. C'est pourquoi, si quelqu'un — ce qu'à Dieu ne plaise — osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu'il sache qu'il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. »

- Voir aussi : Vatican II, Lumen Gentium, Chapitre VIII, 59 (« La Sainte Vierge après l'Ascension »)

  • Méditation : Saint Ambroise de Milan (vers 340-397). Né dans l'actuelle Allemagne, il fut évêque de Milan de 374 à 397. Esprit génial, il fut entre autres écrivain, poète, un des fondateurs de l'hymnodie latine chrétienne, et convertit celui qui devint saint Augustin. Saint des Églises Catholique et Orthodoxe, il est Docteur de l'Église et un des quatre Pères de l'Église d'Occident. Saint Patron des apiculteurs ainsi que des militaires du corps technique et administratif.

 

Saint Ambroise de Milan, prière :

« Seigneur et Dieu, on ne peut désirer mieux pour les autres que l'on désire pour soi-même. Aussi je Te supplie ; ne me sépare pas de grâce, après la mort, de ceux que j'ai tendrement aimés sur terre. Souffre, Seigneur, je Te supplie que, là où je suis, les autres se trouvent avec moi, afin que là-haut, je puisse me réjouir de leur présence, dont je fus si tôt privé sur terre. Je T'implore, ô Dieu souverain, hâte-Toi d'accueillir ces enfants bien aimés dans le sein de la vie. À la place de leur vie terrestre si courte, donne-leur de posséder l'éternel bonheur. Amen.»

  • Prière :

Seigneur et Dieu, unissez-nous à ceux que nous avons le plus aimés après la mort !

Notre-Dame-de-l'Assomption, priez pour le repos de l'âme de nos défunts, surtout pour ceux que nous avons le plus aimés !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 

5. Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie dans le Ciel

  • Lecture : Apocalypse de Saint Jean 12, 1
  • Méditation : Saint Robert Bellarmin (1542-1621). Issu d'une riche famille toscane, il entra dans la Compagnie de Jésus (« Jésuites ») en 1560. Ordonné prêtre en 1570, il devint un théologien, écrivain et apologiste renommé. Théologien du pape Clément VII et membre de la Congrégation du Saint-Office, il fut également sacré évêque puis créé Cardinal en 1620. Défenseur infatigable de la foi et de la sainte doctrine, il sut faire preuve de fermeté mais aussi d'une douceur dépourvue d'agressivité vis-à-vis des partisans de la Réforme. Parmi ses ouvrages les plus célèbres figurent son catéchisme (Doctrina christiana breve) et les Débats sur les controverses de la foi chrétienne, contre les hérétiques. Docteur de l'Église.

 

Saint Robert Bellarmin, extrait d'une homélie :

« "Approchons donc avec confiance du trône de la grâce" du Christ ; humblement et avec larmes, demandons-lui qu'il dise à sa Mère, de chacun de nous : "Voici ton fils". Et qu'il dise de sa Mère, à chacun de nous : "Voici ta Mère". Quel bonheur ce sera pour nous de vivre sous l'égide d'une pareille Mère ! Qui osera nous arracher de son sein ? Quelle tentation pourra nous vaincre, si nous mettons notre confiance dans le patronage de la Mère de Dieu, qui est aussi la nôtre ? Et nous ne serons pas les premiers à avoir reçu un tel bienfait. Beaucoup nous ont précédés ; oui, beaucoup ont accédé à ce patronage unique et tout maternel de cette Vierge, et aucun n'en est revenu déçu ou triste : tous, soutenus par le patronage d'une telle Mère, tout joyeux et contents. Car c'est d'elle qu'il est écrit : "Elle broiera ta tête". Ils ont donc confiance, grâce à elle, qu'eux aussi marcheront hardiment "sur l'aspic et le basilic, fouleront aux pieds le lion et le dragon". Car il semble impossible qu'il se perde, celui dont le Christ a dit à la Vierge : "Voici ton fils", pourvu que lui-même ne fasse pas la sourde oreille à ce que le Christ lui dit : "Voici ta mère". »

  • Prière :

Seigneur Jésus, aidez-nous à être d'excellents enfants aimants et dévoués pour Votre Très Sainte Mère !

Notre-Dame-de-l'Apocalypse, prenez-nous sous votre protection et ne permettez jamais que nous nous perdions. Avec vous, faites-nous écraser la tête du serpent !

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à vous !

1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père + la Prière de Fatima 


À la fin de cette série de Mystères, nous pouvons réciter la courte prière de l'Ange gardien du Portugal transmise aux enfants de Fatima :

« Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas. »



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Avec Marie, écrasons la tête du serpent!