Que faire des actes passées non réalisés dans la Divine Volonté ?

Livre du Ciel volume 11

«Telle est ma Volonté pour l'âme. Ma Volonté est le centre. Toutes les choses qui ne sont pas faites dans ma Volonté et uniquement pour s'y conformer, même s'il s'agit de choses saintes, de vertus ou de bonnes œuvres, sont comme des rayons détachés du centre, elles sont sans vie, elles ne peuvent pas me plaire et je fais tout pour les écarter et les punir. »

Commentaire de Grâce

Ce passage est vraiment dur à digérer, on pourrait même trouver les propos de Jésus injustes. Mais la Parole de Dieu est un tout. Interpréter une séquence sans prendre en compte le tout, nous conduirait à l'incompréhension. Beaucoup de gens pensent que Dieu se contredit. Mais une fois qu'on sait que Dieu est amour et miséricorde, tout ce qu'on lit ou qu'on reçoit de la part de Jésus doit être illuminée par cette vérité.

"Toutes les choses qui ne sont pas faites dans ma Volonté et uniquement pour s'y conformer."

Ici, Ce qui est en dehors de la volonté de Dieu c'est le péché et notre volonté humaine tendue vers les passions nous amène à offenser Dieu. Nous pouvons faire de bons actes, mais sans la volonté de Dieu, ils sont dominés par notre orgueil, notre envie de se faire voir, la paresse, etc... Pas étonnant alors que Jésus fasse tout pour les écarter et les punir. 

Mais Jésus ajoute :  "même s'il s'agit de choses saintes, de vertus ou de bonnes œuvres, sont comme des rayons détachés du centre, elles sont sans vie"

Cela signifie-t-il que tous nos actes bons passés sont sans valeur ? C'est un peu frustrant non ? Sauf que, n'oublions pas que Dieu est Miséricorde. Est-ce ainsi qu'agirait la Miséricorde? On en doute fort. Alors relisons ce passage à la lumière de l'essence de Dieu même, Miséricorde et Amour.

Rappelons-nous du principe même de la prière dans la Divine Volonté, souvenons-nous que Jésus, Marie et tous les enfants de la Divine Volonté font siens nos actes passées, présents et futurs pour les refaire dans la Divine Volonté pour ainsi combler ce qui leur manquaient pour qu'ils soient des actes parfaits. Cela signifie que la Miséricorde de Dieu nous abandonne pas, certes on aura pas le mérite d'avoir fait nos actes dans la Divine Volonté mais nos actes ne sont plus sans vies et indignes d'être présentés devant le Saint.  Elles ont de la valeur, elles compteront lors de notre récompense au Ciel grâce à Jésus, à Marie et à tous les enfants de la Divine Volonté. Jésus auraient pu laisser les choses tels quels, mais il n'a pas dédaigné notre faible offrande, ils les accepte et les transfigure. Et nous le savons depuis longtemps que seul Dieu peut nous rendre dignes de lui. En voici la preuve. Loué soit Sa Miséricorde infinie !

Mes amis, ne désespérons pas. Il n'est pas trop tard pour marcher dans la Divine Volonté aussi. Jésus a refait nos actes bons pour les sanctifier certes, cela n'empêche pas que nous aussi nous prenions résolument ce chemin d'abandon total à la Divine Volonté. Un acte bon fait plaisir à Dieu. Un acte bon dans la Divine Volonté, fait 1000x plaisir. Rien n'est perdu, la vie Divine nous attend. Que Marie nous aide à suivre son Fils Jésus, amen. 


Commentaire de So'

Bien-aimés du Seigneur Jésus-Christ,

Alors que je lisais les quelques mots de Grace, l'Esprit Saint m'a éclairé sur un autre point qui nous permet de mieux comprendre ce que Jésus veut dire.

Souvenez-vous de ce passage de la Bible : 

30 Lui, il faut qu'il grandisse ; et moi, que je diminue.
31 Celui qui vient d'en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,
32 il témoigne de ce qu'il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage.
33 Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai.

Jn 3, 30 - 33

Il faut qu'Il grandisse ; et moi, que je diminue. 

Dans le LdC, Luisa parle d'elle-même comme étant "rien" et de la Sainte Trinité comme étant "Tout" et elle dit à Jésus. Elle affirme ne vouloir que Jésus car en Jésus elle trouve "Tout". 

Jésus nous enseigne aussi que la Volonté Divine est infinie, nous qui somme humains, et des créatures finies, qu'est-ce qu'un point par rapport à l'infini : "rien".

Considérons maintenant que Jésus, Fils de Dieu, par Amour pour l'humanité et pour chacun d'entre nous a quitté toute la gloire du ciel, tout "le confort du Ciel" pour se faire petit enfant dans une mangeoire et venir gémir après notre amour tel un mandiant. Il a gémit et a obtenu de l'humanité pendant deux mille ans un amour humain, créé à partir d'une créature finie. 

Quel Mystère pouvons-nous contempler ainsi ? Pendant deux mille ans d'histoire, le temps que nous grandissions et méditions sur l'aspect extérieur de la Vie Divine agissante en Lui, la Sainte Trinité a accueilli en Elle "notre point fini, n'ayant pas de valeur et d'une médiocrité de vie face à la Vie de la Volonté Divine." 

Nous pouvons donc comprendre Jésus, qui attend avec tant d'impatience les enfants du Divin Vouloir pour que ceux-ci comme l'a dit Grâce agisse dans la Volonté Divine : 

Rappelons-nous du principe même de la prière dans la Divine Volonté, souvenons-nous que Jésus, Marie et tous les enfants de la Divine Volonté font siens nos actes passées, présents et futurs pour les refaire dans la Divine Volonté pour ainsi combler ce qui leur manquaient pour qu'ils soient des actes parfaits. Cela signifie que la Miséricorde de Dieu nous abandonne pas, certes on aura pas le mérite d'avoir fait nos actes dans la Divine Volonté mais nos actes ne sont plus sans vies et indignes d'être présentés devant le Saint.  Elles ont de la valeur, elles compteront lors de notre récompense au Ciel grâce à Jésus, à Marie et à tous les enfants de la Divine Volonté. Jésus auraient pu laisser les choses tels quels, mais il n'a pas dédaigné notre faible offrande, ils les accepte et les transfigure. Et nous le savons depuis longtemps que seul Dieu peut nous rendre dignes de lui. En voici la preuve. Loué soit Sa Miséricorde infinie !

Quel Mystère ! Quel Amour pour moi ! 

Et dans la Divine Volonté, comme Marie nous l'a partager dans le premier jour de la neuvaine chaque âme à un Jésus en elle, j'ai "mon Jésus", Luisa à "son Jésus", Grâce à son Jésus, tu as "ton Jésus", chacun d'entre nous à "son Jésus". 

https://hozana.org/communaute/6853-prions-avec-luisa-piccarreta?tab=publications

Dans un autre passage du LdC Jésus nous dit :

Cette Voix disait : ‘‘Notre nature est formée de l'amour le plus pur, le plus simple et le plus communicatif. C'est dans la nature du véritable amour de produire, à partir de lui-même, des images toutes semblables à lui-même en puissance, en bonté, en beauté et en tout ce qu'il contient.
‘‘Pour manifester la grandeur de notre toute-puissance, notre amour apporte sa marque distinctive et, puisque notre nature est simple, sans aucune matière qui pourrait empêcher notre union parfaite, en se fusionnant dans l'amour, elle forme trois personnes et, en se fusionnant de nouveau, elle forme un seul Dieu. Le véritable amour a ceci en propre : il a la capacité de produire des images parfaitement semblables à lui-même, ou encore d'assumer l'image de celui qu'il aime. C'est ainsi qu'a fait la seconde Personne de la très Sainte Trinité qui, en rachetant le genre humain, a assumé la nature de l'homme ainsi que sa ressemblance, et lui a communiqué sa Divinité.''
LdC - 09 décembre 1 900


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Prions avec Luisa Piccarreta