Facebook PixelL’Arrivée… - Hozana
Webcompostella

Webcompostella dans En chemin avec Saint Jacques

Publication #8Initialement publiée le 25 juillet 2017

L’Arrivée…

L’Arrivée…

Parole de Dieu  :

Quelle joie quand on m'a dit : « Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin devant tes portes, Jérusalem !

Psaume 122 (121)

 

Après cela, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main.
Et ils s’écriaient d’une voix forte : « Le salut appartient à notre Dieu qui siège sur le Trône et à l’Agneau ! »
Tous les anges se tenaient debout autour du Trône, autour des Anciens et des quatre Vivants ; se jetant devant le Trône, face contre terre, ils se prosternèrent devant Dieu.
Et ils disaient : « Amen ! Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »
L’un des Anciens prit alors la parole et me dit : « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? »
Je lui répondis : « Mon seigneur, toi, tu le sais. »
Il me dit : « Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau.
C’est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, et le servent, jour et nuit, dans son sanctuaire. Celui qui siège sur le Trône établira sa demeure chez eux.
Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, ni le soleil ni la chaleur ne les accablera, puisque l’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »

Apocalypse 7, 9-17

 

Méditation, commentaire  :

 

Pour le pain du Ciel que ton amour invente pour nous,

Et pour le pain de la terre que tu transfigures en Eucharistie,

Nous te disons merci.

 

Pour le vin de l’Alliance nouvelle que nous offre ta tendresse,

Et pour le vin de nos joies terrestres que tu transfigures en joie éternelle,

Nous te disons merci.

 

Pour ta résurrection d’entre les morts qui nous ouvre les portes de l’éternité,

Et pour notre dernière agonie que tu transfigures en vie éternelle,

Nous te disons merci.

 

Pour les merveilles cachées que tu accomplis dans le jardin secret de notre cœur,

Que personne d’autre ne peut connaître, que personne au monde ne peut comprendre,

Et qui transfigure notre pauvre vie en un mystère d’amour connu de toi seul,

Nous te disons merci.

 

Chaque jour, ton amour, Seigneur Jésus, invente pour nous tes merveilles.

Chaque jour renouvelle notre cœur pour qu’il sache s’émerveiller de toi

Et qu’il bénisse sans cesse ton père, le Dieu d’amour, pour les siècles des siècles.

 

Lucien Deiss

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Seul et en communion

Publication #7Initialement publiée le 24 juillet 2017

Un chemin de guérison

Publication #6Initialement publiée le 23 juillet 2017

N’ayez pas peur !

Publication #5Initialement publiée le 22 juillet 2017

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader