Facebook PixelJour 1 Aujourd’hui, prions avec et pour les célibataires. - Hozana
Juliette

Juliette dans Une neuvaine à Sainte Anne pour les familles

Publication #2Initialement publiée le 18 juillet 2017

Jour 1 Aujourd’hui, prions avec et pour les célibataires.

Jour 1 Aujourd’hui, prions avec et pour les célibataires.

De l’Evangile selon St Matthieu

« Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent point dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Et qui d’entre vous peut, par son inquiétude, prolonger tant soit peu son existence ? Votre Père céleste sait ce dont vous avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain ; le lendemain s’inquiétera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. » (Mt 6,26-27 ; 32-34)

 

Histoire de Sainte Anne

Les révélations de notre Seigneur à Anne-Catherine Emmerich rapportent que Anne et Joachim ont prié chacun de leur côté pour rencontrer l’époux préparé par Dieu depuis toute éternité… L’ange Gabriel les a guidés l’un vers l’autre… Les parents de la sainte Vierge accompagnent ceux qui vivent cette situation d’incomplétude, et leur rappellent que tout don fait grandir : au service des autres, investis dans une activité professionnelle dense, en Eglise, etc. Ils se font proches aussi de ceux qui n’ont pas la possibilité de se marier en raison d’une fragilité psychologique, d’un handicap, etc. et qui en souffrent.

Chaque année, autour du 1er mai, les célibataires se rassemblent à Sainte Anne d’Auray pour un temps d’amitié, de prière et de fête, pour demander à Sainte Anne les grâces nécessaires pour leur état : patience, consolation, audace, engagement.

 Que dit l'Eglise ?

« Il faut encore faire mémoire de certaines personnes qui sont, à cause des conditions concrètes dans lesquelles elles doivent vivre – et souvent sans l’avoir voulu – particulièrement proches du cœur de Jésus et qui méritent donc affection et sollicitude empressée de l’Eglise et notamment des pasteurs : le grand nombre de personnes célibataires. Beaucoup d’entre elles restent sans famille humaine, souvent à cause des conditions de pauvreté. Il y en a qui vivent leur situation dans l’esprit des Béatitudes, servant Dieu et le prochain de manière exemplaire. A elles toutes il faut ouvrir les portes des foyers, « Eglises domestiques », et de la grande famille qu’est l’Eglise. […] » CEC N°1658

Prions :

Sainte Anne, en ce jour nous te prions pour et avec les célibataires de nos familles. Merci pour leur disponibilité auprès de leurs neveux, de leurs filleuls, de leurs parents malades ou âgés. Merci pour leur engagement auprès de personnes souffrantes ou au service de l’Eglise. Toi qui t’es laissée guider par le Seigneur pour recevoir Joachim comme époux, apprends-leur à s’abandonner à la Volonté de Dieu, pour que leur vie soit une louange à la Gloire de Dieu. Et si Dieu le veut, permet-leur de rencontrer celui (celle) qui pourra réjouir leur cœur ! Apprends aussi aux familles à leur ouvrir leur maison, pour qu’ils y trouvent du réconfort et de la joie.

Sainte Anne, nous te prions,

Sois la gardienne

De la foi en nos cœurs,

De la grâce en nos âmes,

De la solidité de nos foyers

De l’amour dans notre famille

De la réconciliation dans l’Eglise

De la paix dans le monde.

Garde vivante en nous

La vertu d’espérance.

Sainte Anne, mère de Marie et grand-mère de Jésus, veille sur nous, et sur les célibataires.

 

Pour conclure :

Les gens pressé pourront dire lentement :

  • Un Notre Père,
  • Un Je vous salue Marie, (Je vous salue Marie, fille de Sainte Anne, vous êtes pleine de grâce, le Seigneur est avec vous,…
  • Un Gloire au Père
  • Ste Anne, priez pour nous et pour nos familles.

Ceux qui ont davantage de temps pourront prier :

  • Une dizaine de chapelet, voire… un chapelet, puis Ste Anne, priez pour nous et pour nos familles.

Une proposition de lecture : Dominique de Monléon « Dieu ne m’a pas oublié ».

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Grand Pardon de Sainte Anne d'Auray

Publication #1Initialement publiée le 11 juillet 2017

65 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader