Facebook Pixel1er jour : Saint Charbel, le travailleur / 1st day : Saint Charbel, the worker - Hozana

1er jour : Saint Charbel, le travailleur / 1st day : Saint Charbel, the worker

1er jour : Saint Charbel, le travailleur / 1st day : Saint Charbel, the worker

"Il disait sa messe tôt le matin, et se dirigeait sans s’attarder au travail après avoir reçu l’ordre du supérieur ou du responsable du travail. Il allait à son travail dans un champ proche ou loin ou bien à la vigne, sans parler avec personne en route, ne regardant ni à droite ni à gauche. Si quelqu’un le saluait en disant: "gloire à Dieu", il répondait : "Que Dieu vous bénisse". Sitôt arrivé au lieu du travail, il prenait sa pioche et commençait sa besogne énergiquement et avec amour, comme s’il était un domestique bien payé qui cherchait à augmenter son salaire. Qu’importait pour lui si le responsable du travail était prêtre, frère ou domestique : tous représentaient pour lui l’autorité établie par Dieu. Si les autres s’asseyaient pour se reposer, boire de l’eau fraîche et s’amuser à échanger des propos, lui, il se tenait à l’écart, sans parler ou boire, attendant la reprise du travail avec impatience; si l’obéissance ne l’obligeait pas au repos, il ne reposerait pas. Les moines et les domestiques le vénéraient, respectaient ses vertus et évitaient de tenir des propos oiseux devant lui. Si le responsable du travail restait au champ à une heure tardive, de son côté, Père Charbel poursuivait son travail avec les mêmes efforts dont il avait débuté, même son zèle augmentait tout au long de la durée du travail, sans avertir le responsable du retard; c’est que, comme je l’ai déjà dit, il ne protestait contre rien que ce soit; si le responsable tardait à appeler Père Charbel et les autres moines à déjeuner, il ne s’agitait pas, et ne disait jamais qu’il avait faim ou bien qu’il était fatigué. »

"Je l’ai vu porter un fardeau de bûches et des pierres dans une hotte sur son dos. Il piochait et travaillait jusqu’au soir dans la vigne sans se reposer ni abandonner le travail que lorsque son compagnon l’appelait à manger ou à effectuer une autre besogne. Si son assistant au travail lui ordonnait de porter un fardeau qui dépassait sa force, il ne s’agitait pas; si on lui confiait une œuvre pénible il s’en acquittait avec joie et patience, sans maugréer ni se mécontenter; il ne réagissait ni se dérober, travaillant tout en cachant sa tête d’un capuchon qui lui descendait jusqu’aux yeux; il ne le soulevait, même pas, pour essuyer sa sueur».

Seigneur, que saint Charbel nous aide et aide les volontaires à effectuer leurs tâches avec rigueur, enthousiasme et ténacité.

---------------

" He used to celebrate his mass early in the morning, and he was headed without dwelling on work after having received the order of the superior or the supervisor. He went to work in a field or in the vine, without speaking on the way, nor looking right or left. If someone greeted him by saying, " Glory to God ", he replied: " may God bless you ". As soon as he came to work, he took his picks and began his work energetically and with love, as if he were a well-paid servant, who was looking to raise his salary. It did not matter whether the person in charge was a Priest, a Brother or a servant ! All represented the authority established by God. If the others sat down to rest, drink fresh water and have fun exchanging words, he stood aside, without talking or drinking, waiting for the resumption of work with impatience; if obedience did not oblige him to rest, he wouldn't be resting. The monks and the servants worshipped him, respected his virtues and avoided using idle talk in front of him. If the head of labour remained in the field at a late hour, Father Charbel continued his work with the same efforts he had begun, even his zeal increased throughout the working hours, without warning the person behind the delay ; as I have already said he did not protest at anything ; if the manager was slow to call Father Charbel and the other monks to lunch, he was not agitated, and never said he was hungry. Or he was tired. "

" I saw him carrying a load of logs and stones in a hood on his back. He dig and worked until evening in the vineyard without resting or giving up work when his companion called him to eat or perform another job. If his assistant at work ordered him to carry a burden that was beyond his strength, he would not be agitated; if he was given a painful work he performed with joy and patience, without maugréer or is; he did not react or shirk, working while hiding his head from a hood that was down to his eyes; he did not lift it, not even to wipe his sweat. "

Lord, let Saint-Charbel help us and help volunteers perform their tasks with rigour, enthusiasm and tenacity.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

22 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader