Jour #3 : Evangélise tes amis avec ton mail ! - Hozana

Jour #3 : Evangélise tes amis avec ton mail !

Jour #3 : Evangélise tes amis avec ton mail !

 

La question :

 

« Est-il vraiment possible d’évangéliser ses amis avec son mail ? »


La réponse de Lights in the Dark :

 

Oui, vous pouvez très bien évangéliser vos amis, et particulièrement ceux qui sont aux périphéries de l’Eglise, par des conversations par e-mail. Il suffit de se lancer! Une parole peut suffire ! Dieu s’est fait Parole, sa Parole est vivante et donc agissante. Sans rentrer dans de longs débats, une annonce de cette Parole peut changer la vie de quelqu’un, mais la vraie question est : croyons nous cette Parole vraiment vivante et agissante ?

 

Parole de feu de Mgr Dominique Rey:

« Chers amis, est-il nécessaire de partir tout de suite au bout du monde pour annoncer le Christ? vous pouvez déjà commencer autour de vous, petitement, par vos collègues, vos voisins, vos amis, votre prière. Allez-y en douceur, comme nous y invite l’apôtre Pierre (cf 1 Pi 3,15-16), : « Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et respect ». Evangélisez de façon explicite, comme nous y encourageait Paul VI dans l’Annonce de l’Evangile* !  » Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon


Petite prière :


Esprit-Saint, guide-moi vers une personne de mon entourage que je pourrais évangéliser avec un simple mail, et donne-moi le courage de commencer maintenant, avec les mots qui conviennent !


Action concrète :

Aujourd’hui je peux choisir une parole de la Bible, ou d’un saint, que j’aime particulièrement et l’insérer dans ma signature, de façon à interpeler mes interlocuteurs.

Pour aller plus loin, je prends le temps d’envoyer un mail à un ami qui est, de préférence, loin de l’Eglise :

  • je lui rappelle qu’il est pour moi un ami cher (et je lui donne des nouvelles au besoin)
  • je lui dis simplement ma joie d’être chrétien (et pourquoi)
  • je peux lui proposer de partager un temps spirituel (comme un groupe de prière, une veillée...)
  • je peux terminer en lui disant que même s’il ne partage pas ce trésor avec moi, je serai toujours là pour lui, et que je suis heureux d’avoir pu lui partager cela.

 

Citations


« Si tu attends d’être saint pour te livrer à l’amour, tu n’aimeras jamais. » Saint Augustin

« Tu le sais, ô mon Dieu ! pour t'aimer sur la terre. Je n'ai rien qu'aujourd'hui ! » Thérèse de Lisieux

« Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille ! » Mère Teresa

«  Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : il a un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher. (…) Un temps pour aimer, et un temps pour ne pas aimer ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix » Ecclésiaste 3 1,8



Références :

 


(*) « Le plus beau témoignage se révélera à la longue impuissant s’il n’est pas éclairé, justifié — ce que Pierre appelait donner “ les raisons de son espérance ”—, explicité par une annonce claire, sans équivoque, du Seigneur Jésus. La Bonne Nouvelle proclamée par le témoignage de vie devra donc être tôt ou tard proclamée par la parole de vie. Il n’y a pas d’évangélisation vraie si le nom, l’enseignement, la vie, les promesses, le Règne, le mystère de Jésus de Nazareth Fils de Dieu ne sont pas annoncés. » Paul VI - Evangelii nuntiandi n°22 : « nécessité d’une annonce explicite ».

« La parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur. » Hébreux 4,12

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Valentin Okilampali
place Kharkiv, il y a 3 mois
Amen.
Jean-Mary
place Port-au-Prince, il y a 3 mois
Amen.
Madinx
 il y a 3 mois
PARLE A MON MUR ! La Toile, se trouve être une espèce de réceptacle, un puits numérique de la SOIF humaine, à ce point que nombre de personnes manifestent trop d’attentes de la part de ce prétendu continent numérique que serait le NET. Par les temps qui courent c’est contre l’Homme qu’est porté un faux témoignage et autant les réseaux sociaux que le NET peuvent être en grande partie que leurres. ! Mais il est une belle « chose » qui s’y manifeste et qui me touche profondément. Cette « chose » est la soif de l’Humanité. Cette soif qui se manifeste via la Toile fait partie d’une seule aspiration commune à l’Humanité et que j’accueille de ma petitesse et porte en ma prière dans le même élan que cette aspiration me porte elle-même en prière. À vrai dire, je contemple cette soif de l’Humanité, qui est à la fois aussi complexe et simple qu’un brin d’herbe sous le firmament. Mais si le NET est un lieu où se manifeste la soif d’une Humanité ce n’est pas pour autant que le NET soit le lieu d’une réponse possible à la mesure de cette soif. Laisser supposer le contraire se serait contribué à ce faux témoignage contre l’Homme. LE CONTINENT NUMÉRIQUE EST UNE DÉRIVE. Depuis la haute idée, à la lumière de la Révélation chrétienne, que j’ai reçue du Mystère de l’Incarnation, je trouve plus que présomptueux de déclarer la Toile, être un continent numérique et de parler d’Évangélisation du NET ou via le NET. Ledit continent numérique, le réseau Facebook par exemple, favorise des comportements grégaires en ce sens que s’y forment plus ou moins des agglomérats d’individus chrétiens notamment, qui agissent ensemble sans direction pastorale sensée, particulièrement en termes dits d’évangélisation. Quelle évangélique mission que d’asséner la Vérité désincarnée, sans chemin, sans direction, sans même jamais de destinataires véritablement envisagés, de la manière la plus anarchique, éclatée, dépecée, cadavérique puisque décharnée de toute chair. Un Dieu qui n’a plus que la peau sur les réseaux ! Comment communier ou prétendre donner à communier à la vérité dépourvue de la Chair de la Charité et de la Rencontre en Personnes(s) avec ce premier Amour du Christ. L’Évangélisation par le NET, ou du NET dit continent numérique par abus de langage, n’est-ce pas une confortable démission, la démarche d’une certaine déchristianisation. Une désincarnation bouchère du Verbe fait chair de ce Dieu envers lequel un jour, sortant la tête des eaux troubles de mon athéisme, je me suis mis à lui crier ma soif tournée vers le ciel, lui lançant : « Qu’un tel Dieu qui crée l’homme qu’il dit être son chef d’œuvre placé au centre de son amour, mais qui ne daigne en être lui-même un d’homme -ne m’adresse jamais la parole ». Quel chrétien digne de ce Nom du Christ, ne peut avoir les tripes qui remuent devant tant de foules sans pasteurs, que dis-je, tant d’âmes en personnes, en chair et en os, éprouvant un isolement total, cachés dans les angles morts des regards convenus, des regards de revues, de notre société, que ce soit des personnes SDF, des personnes en situation de handicap….parquées depuis leur enfance entre eux, des prisonniers sans visites et qui se morfondent de désespoir, des personnes âgées…..etc. etc. etc. Et voilà que des chrétiens se veulent naïfs et légers au pont que croire qu’un sms, un texto, témoignerait de cette kénose de notre Seigneur et réponse à la soif des âmes. Ce serait nier cette Kénose de notre Seigneur en prétendant qu’il s’est contenté de nous parler de là-haut dans un haut parleur technologique. Et, notre si bon et beau bon Dieu qui s’est fait homme & toute sa kénose, « Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes (Ph 2, 6-9) son commandement « aimez-vous les uns les autres COMME je vous ai aimé » qui ne nous inspire plus que de proposer une « connexion internet » des plus désincarnée pour aller rejoindre et toucher, tous ces isolés que l’on croit relier entre-deux par le fil d’un réseau- sociaux, alors qu’en dehors les hommes ne se reconnaissent plus de lien entre eux, quelle misère que ce christianisme-là ! [Sans le corps une relation serait purement « pensée ». C’est facile de penser une relation idéale, sans bavure : c’est merveilleux ! Et on peut toujours rêve…Mais ce n’est même pas un rêve, parce qu’un rêve a encore un sens : c’est une illusion. Le corps veut dire que la relation n’est pas rêvée. La relation n’est pas une idée, elle s’effectue. C’est certainement l’un des aspects fondamentaux de l’Incarnation. Tout ceci suppose que le réel humain est relation, que la liberté est relationnelle, elle n’existe que rapportée à l’autre. Une liberté en solitude absolue est un suicide au sens strict. Cela veut dire qu’il y a relation indissoluble entre liberté et amour. Nous sommes dans le vrai monde, dans un univers personnel. Effectivement, en dehors de cette perspective de relation, l’Incarnation n’a aucun sens, absolument aucun. Le corps veut précisément la réalité de cet univers relationnel. Il nous oriente vers un autre mot qui signifie la même chose, c’est le mot personne. Il n’y a pas de doute que tout le poids de la Révélation chrétienne oriente vers la Personne. C’est d’ailleurs pourquoi la personne est objets d’espérance dans l’Évangile. En patois théologique, on dit que la personne est scatologique. C’est même en toutes lettres dans le Nouveau Testament. La personne ça s’appelle le NOM. « Qui dites-vous que je suis » Centurion, 1982 »] Il n’y a pas de véritable chemin de divinisation de l’homme qui ne passe par un véritablement chemin de pleine humanisation. Ma première vocation est d’être un homme parmi les hommes. Parce que ce chemin d’humanisation est la « Rencontre » de ceux qui nous sont donnés à aimer jusqu’au bout. Je crois que cela fait partie de notre témoignage chrétien d’assumer une présence chrétienne sur la Toile, sans que nous prenions ce média pour un lieu d’évangélisation puisqu’à mon sens et au regard de la mission de NSJC le terme d’Evangélisation est abusif pour ce qui est de la Toile. La Toile ne peut être un lieu à part entière d’évangélisation, une route, mais un moyen, une étape sur la route d’une évangélisation. L’Évangélisation se cristallise toujours lors d’une rencontre véritable qui fait qu’il y est dans notre vie, notre histoire, un avant et un après Jésus le Christ qui devient l’alpha et l’Oméga de notre vie et de notre personne. A la source de toute conversion, il est une véritable Rencontre, et lorsque je dis RENCONTRE, il ne s'agit pas que d'un lien, d'une relation, d'une connexion, mais d'une VISITATION. Aujourd’hui, à 50 ans, combien je sais que ~NOS LIMITES SONT FAITES POUR NOUS ÊTRE CONSACRÉ ~ Madinx, un Catholique Père de Famille & Éducateur de rue.
Marcel
place Montmagny, il y a 3 mois
"Je bénis le Seigneur qui s'est fait mon conseil" Ps 16,7