28° jour. Consécration de nos engagements - Hozana

28° jour. Consécration de nos engagements

Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat)

28° jour. Consécration de nos engagements

Regardons autour de nous. Le monde est en danger.

Face aux détresses personnelles et collectives, face aux désespérances, aux violences, à la mort spirituelle et physique d’un grand nombre, regardons Jésus : il a compassion.

Hier comme aujourd’hui. Et il appelle.

Chacun est irremplaçable. Il faut être solidaire et ne pas penser à son propre intérêt. Il y a urgence, il faut accepter les conditions difficiles.

Tous ceux qui viendront, au-delà des labeurs partagés, partageront la joie de la victoire, la joie des multitudes.

Dieu donnera lui-même la récompense, et ce sera une récompense éternelle...

Dans une parabole, Jésus raconte qu’un roi invite à des noces (Mt 22, 1-14).

Comme un roi qui marie son fils, Dieu invite. Mais les appelés ne viennent pas, ils s’en vont à leurs champs, à leur commerce : le « Menteur », Satan, sème la dérision et engloutit la vie humaine. Comme une pieuvre, il lance une tentacule d’attachement aux richesses, puis il flatte et lie par le vain honneur mondain ; et il termine en étouffant dans l’orgueil…

Le roi envoie alors ses serviteurs chercher tous ceux qu’ils trouveront sur les chemins. Imaginons le Christ qui nous attend, il est rayonnant de paix, de grâce, de beauté et de bonté, il invite à des noces pleines de bonheur.

L’enjeu n’est pas anodin. Ceux qui ont méprisé l’appel et tué les serviteurs qui les invitaient, ou celui qui a répondu sans le vêtement des noces (celui qui est sans sincérité) s’enfoncent dans les ténèbres, dans l’enfer. Mais ceux qui viennent vivent les noces où rayonne la vie.

Dans la méditation sur les deux étendards, c’est à dire sur le choix entre Dieu et Satan, saint Ignace de Loyola s’adresse A Notre Dame, afin qu’elle m’obtienne de son Fils et Seigneur la grâce d’être reçu sous son étendard... Ensuite, un Ave Maria pour demander à Notre Dame de l’introduire dans le service de Dieu.

Marie est une femme décidée. A l’Annonciation elle a accepté l’invitation aux noces de la nouvelle Alliance. Elle a accepté de partager la vie du Christ époux et d’endurer avec lui les mépris ; elle est entrée dans la gloire, et on l’appelle « Epouse de Dieu » (théonymphe).

Saint Louis-Marie de Montfort a lui aussi répondu à l’invitation des noces, avec liberté, avec décision. Nommé aumônier de l’hôpital de Poitiers, il ne se range pas parmi les notables administrateurs mais il s’enferme lui-même avec les pauvres, au scandale de la bonne société.Telle est sa sagesse, Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres pour les faire héritiers ? (Cf. Jc 2,5) Son engagement personnel entraîne la libération des pauvres de l’hôpital de Poitiers, il reprend leur plainte et leurs ressentiments dans un cantique (Cantique 18), appelant les riches à se réveiller, ce qui n’est pas sans rappeler le Magnificat ; il promeut les exclus à participer à une vie spirituelle et à une vie communautaire religieuse, à part égale, il leur ouvre l’Alliance divine : la trame quotidienne de leur vie douloureuse est transfigurée dans les noces de la Sagesse éternelle, Jésus-Christ crucifié.

Chaque saint est unique ; il ne s’agit pas d’imiter en copiant mais l’Eglise a choisi l’exemple des saints pour nous stimuler.

 

Consécration

O Marie, je te consacre mes engagements dans la famille, dans mon milieu de travail, dans la société civile (associations, ONG…), dans l’Eglise, dans ma région, dans mon pays.

Notre Dame, prie ton Fils et notre Seigneur de m’obtenir la grâce de lui être associé(e) pour le salut du monde ; la grâce de répondre à son appel ; la grâce de venir à ses noces.

Vierge immaculée, tu es celle dont la descendance écrase Satan, l’antique serpent. Prie ton Fils et notre Seigneur de m’obtenir la grâce d’être totalement libre des pièges de Satan, la richesse, les honneurs et l’orgueil, et de désirer épouser la pauvreté, le mépris et l’humilité du Christ, si la divine Majesté devait en être servie, sans qu’il n’y ait péché de quiconque.

O Marie, reine de l’univers, je désire t’appartenir pour que l’univers soit rendu à Dieu, dans le temps et l’éternité.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Maria Luz
place Región Metropolitana de Santiago, il y a 1 an
AMEN!!!
Valérie
place Nevers, il y a 1 an
Ô Marie, je te consacre mes engagements dans la famille, dans mon milieu de travail, dans la société civile, dans l'Église, dans ma région, dans mon pays. Notre Dame, prie ton Fils et notre Seingeur de m'obtenir la grâce de lui être associée pour le salut du monde; la grâce de répondre à son appel;la grâce de venir à ses noces. Vierge immaculée, tu es celle dont la descendance écrase Satan, l'antique serpent. Prie ton Fils et notre Seigneur de m'obtenir la grâce d'être totalement libre des pièges de Satan, la richesse, les honneurs et l'orgueil et de désirer épouser la pauvreté, la mépris et l'humilité du Christ, si la divine Majesté devait en être servie, sans qu?il n'y ait péché de quiconque. Ô Marie reine de l'univers, je désire t'appartenir pour que l'univers soit rendu à Dieu dans le temps et l'éternité. Amen
Carole
 il y a 1 an
33 jours pour se consacrer à Jésus par Marie 28° jour. Consécration de nos engagements Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat) 28° jour. Consécration de nos engagements Regardons autour de nous. Le monde est en danger. Face aux détresses personnelles et collectives, face aux désespérances, aux violences, à la mort spirituelle et physique d’un grand nombre, regardons Jésus : il a compassion. Hier comme aujourd’hui. Et il appelle. Chacun est irremplaçable. Il faut être solidaire et ne pas penser à son propre intérêt. Il y a urgence, il faut accepter les conditions difficiles. Tous ceux qui viendront, au-delà des labeurs partagés, partageront la joie de la victoire, la joie des multitudes. Dieu donnera lui-même la récompense, et ce sera une récompense éternelle... Dans une parabole, Jésus raconte qu’un roi invite à des noces (Mt 22, 1-14). Comme un roi qui marie son fils, Dieu invite. Mais les appelés ne viennent pas, ils s’en vont à leurs champs, à leur commerce : le « Menteur », Satan, sème la dérision et engloutit la vie humaine. Comme une pieuvre, il lance une tentacule d’attachement aux richesses, puis il flatte et lie par le vain honneur mondain ; et il termine en étouffant dans l’orgueil… Le roi envoie alors ses serviteurs chercher tous ceux qu’ils trouveront sur les chemins. Imaginons le Christ qui nous attend, il est rayonnant de paix, de grâce, de beauté et de bonté, il invite à des noces pleines de bonheur. L’enjeu n’est pas anodin. Ceux qui ont méprisé l’appel et tué les serviteurs qui les invitaient, ou celui qui a répondu sans le vêtement des noces (celui qui est sans sincérité) s’enfoncent dans les ténèbres, dans l’enfer. Mais ceux qui viennent vivent les noces où rayonne la vie. Dans la méditation sur les deux étendards, c’est à dire sur le choix entre Dieu et Satan, saint Ignace de Loyola s’adresse A Notre Dame, afin qu’elle m’obtienne de son Fils et Seigneur la grâce d’être reçu sous son étendard... Ensuite, un Ave Maria pour demander à Notre Dame de l’introduire dans le service de Dieu. Marie est une femme décidée. A l’Annonciation elle a accepté l’invitation aux noces de la nouvelle Alliance. Elle a accepté de partager la vie du Christ époux et d’endurer avec lui les mépris ; elle est entrée dans la gloire, et on l’appelle « Epouse de Dieu » (théonymphe). Saint Louis-Marie de Montfort a lui aussi répondu à l’invitation des noces, avec liberté, avec décision. Nommé aumônier de l’hôpital de Poitiers, il ne se range pas parmi les notables administrateurs mais il s’enferme lui-même avec les pauvres, au scandale de la bonne société.Telle est sa sagesse, Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres pour les faire héritiers ? (Cf. Jc 2,5) Son engagement personnel entraîne la libération des pauvres de l’hôpital de Poitiers, il reprend leur plainte et leurs ressentiments dans un cantique (Cantique 18), appelant les riches à se réveiller, ce qui n’est pas sans rappeler le Magnificat ; il promeut les exclus à participer à une vie spirituelle et à une vie communautaire religieuse, à part égale, il leur ouvre l’Alliance divine : la trame quotidienne de leur vie douloureuse est transfigurée dans les noces de la Sagesse éternelle, Jésus-Christ crucifié. Chaque saint est unique ; il ne s’agit pas d’imiter en copiant mais l’Eglise a choisi l’exemple des saints pour nous stimuler.   Consécration O Marie, je te consacre mes engagements dans la famille, dans mon milieu de travail, dans la société civile (associations, ONG…), dans l’Eglise, dans ma région, dans mon pays. Notre Dame, prie ton Fils et notre Seigneur de m’obtenir la grâce de lui être associé(e) pour le salut du monde ; la grâce de répondre à son appel ; la grâce de venir à ses noces. Vierge immaculée, tu es celle dont la descendance écrase Satan, l’antique serpent. Prie ton Fils et notre Seigneur de m’obtenir la grâce d’être totalement libre des pièges de Satan, la richesse, les honneurs et l’orgueil, et de désirer épouser la pauvreté, le mépris et l’humilité du Christ, si la divine Majesté devait en être servie, sans qu’il n’y ait péché de quiconque. O Marie, reine de l’univers, je désire t’appartenir pour que l’univers soit rendu à Dieu, dans le temps et l’éternité. Je vous salue Marie Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Sylvie
place Ronchin, il y a 1 an
Marie ma Mère, aide moi dans mon engagement pour faire le catéchisme. inspire moi et aussi les enfants de mon groupe. Merci Marie. Bénis aussi les jumeaux de ma collègues Clément et Timéo qui sont nés vendredi ainsi que leurs parents et leurs grand frère. Je vous salue Marie.