Facebook PixelDeuxième jour de la neuvaine - Le cœur de Jésus nous donne sa Mère - Hozana
Eza

Eza dans Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus

Publication #2Initialement publiée le 16 juin 2017

Deuxième jour de la neuvaine - Le cœur de Jésus nous donne sa Mère

Cloué à la Croix, Jésus lance un cri vers son Père pour qu'il accorde à l'humanité, son pardon. Afin de nous prouver la valeur de sa demande, Il nous donne comme mère, la femme qu'Il aime le plus. « Jésus voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'Il aimait, dit à sa mère : « Femme voici ton fils. » Puis Il dit au disciple : « Voici ta mère » (Jn 19,26)

Le Cœur de la Vierge Marie était rempli des mêmes sentiments que ceux du Cœur de Jésus. L'affront et le supplice infligés à son Fils n'ont pas arrêté son amour, et en acceptant de prendre Jean, comme fils, Marie acceptait aussi toute l'humanité pècheresse. Elle est vraiment la mère miséricordieuse ayant pour mission de nous solliciter et de nous conduire à son Fils, Source de miséricorde.

Cantique de Marie (Lc 1)

« Mon âme exalte le seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur!
Il s'est penché sur son humble servante ; désormais, tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom!
Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de bien les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais ».

Vierge Marie, tu connais toutes les embûches, les sollicitations et les provocations que subissent les fils et les filles de Dieu, actuellement. Il existe tant de voix qui s'élèvent pour nous dérouter aujourd'hui. L'accusateur ne cesse de vouloir nous inspirer des idées pour nous couper de la communion avec notre Père et notre Dieu. L'agitateur est à l'œuvre pour nous couper aussi de la communion fraternelle et pour semer la division.

Toi, Marie, Mère de Miséricorde, tu as reçu le pouvoir d'écraser la tête du serpent, sois ma protectrice et conduis-moi à ton Fils, Jésus. Je te bénis, Marie, dans ton Immmaculée Conception, à la gloire de la Très Sainte Trinité. Amen !

Prières de chaque jour:

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

70 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader