« Heureux les pauvres de cœur » - 7 juin 2021

« Heureux les pauvres de cœur » - 7 juin 2021


Saint Gilbert

Évangile selon saint Matthieu 5, 1-12

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

Prière

« Apprends-nous, Seigneur, à vivre selon les Béatitudes, clés d'or, clés de vérité. Apprends-nous à distinguer, grâce à elles : l'essentiel de l'accessoire, l'important du dérisoire, l'éternel de l'éphémère et le primordial du secondaire. Délivre-nous de toutes les peurs : la peur d'être dupe, la peur de perdre un privilège, la peur de manquer, la peur de souffrir. Alors nous pourrons nous livrer entièrement aux Béatitudes et entrer ainsi dans ton Royaume, le Royaume de l'amour. Ainsi soit-il. » (Gilbert Cesbron) 

Demande

Seigneur Jésus, donne-moi un cœur semblable au tien !

Réflexion

  1. Dans l'Évangile d'aujourd'hui, nous retrouvons Jésus et ses disciples sur une montagne. C'est de cette hauteur que le Christ prononce son sermon sur la montagne recueilli par l'évangéliste saint Matthieu. Il offre un condensé de son enseignement en tant que Messie. Il commence son discours par les huit béatitudes. Étant donné le contexte, Jésus semble se mettre à la place de Moïse qui gravit la montagne pour recevoir les dix commandements et ensuite les transmettre à son peuple.
    Mais, contrairement aux dix commandements, les huit béatitudes ne sont pas à la forme impérative. Le Seigneur ne dit pas de faire ceci ou cela ou de ne pas faire ceci ou cela. Il invite ses disciples à adopter une certaine manière d'être. Il veut que nous ne soyons pas seulement dans l'agir, comme nous en avons l'habitude aujourd'hui dans notre monde surchargé d'activités, mais de choisir un certain style de vie en tant que disciples. Nous pouvons dire que les huit béatitudes sont une description de sa manière d'être en tant que Messie et Fils de Dieu et il nous invite à le suivre et à l'imiter. Ces béatitudes sont donc une description de l'âme même d'un disciple du Christ.
  2. En commençant chaque béatitude par le qualificatif « Heureux », le Christ veut nous aider à comprendre que le chemin qu'il propose pour notre vie de disciple est un chemin qui mène au bonheur. Vivre les béatitudes, bien que difficile dans certaines circonstances, ne manquera pas de nous apporter une joie profonde, celle d'être en communion avec le Seigneur et de partager sa propre vie. Jésus n'est pas un gourou qui nous promet un bonheur facile ou utopique. Il ne cache pas les difficultés du chemin lorsqu'il énumère ces belles vertus chrétiennes, telles que la douceur, la paix, la miséricorde, la pauvreté et la pureté du cœur. Parfois elles nous mèneront à la faim et la soif de la justice quand celle-ci manquera à notre égard. En d'autres occasions elles pourront même nous mettre en situation de persécution. Il nous arrivera peut-être de pleurer.
  3. Le Seigneur nous rappelle que les difficultés du monde présent ne dureront qu'un temps. En revanche, sa tendresse et son amour pour nous est de toujours à toujours : « Mais l'amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent, est de toujours à toujours, et sa justice pour les enfants de leurs enfants. » (Ps 102, 17) Après l'épreuve, nous serons consolés. Dieu nous rassasiera en voyant notre détresse. Il nous appellera ses fils et ses filles. Il nous donnera la terre en héritage et, encore mieux, il nous offrira une place dans son Royaume ! Voilà l'espérance qui est la nôtre, celle d'avoir le Seigneur à nos côtés quoi qu'il arrive et de savoir que la victoire finale sera toujours la sienne sur le mal et le péché. Rendons grâce au Seigneur !

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, merci pour le don de ces huit béatitudes. Elles sont un phare qui me guide pour être davantage comme toi. Viens me transformer pour que je puisse vivre ma vie selon l'esprit qu'elles incarnent, ton Esprit. Je veux être doux et miséricordieux comme toi. Je veux avoir un cœur pur et pauvre comme le tien. Je veux devenir un artisan de paix dans ma famille et sur mon lieu de travail. J'ai faim et soif de la justice, de ta justice, Seigneur. Accompagne-moi dans l'épreuve, lorsque je pleure, lorsque je me sens persécuté pour que je puisse avoir la force de persévérer dans ma foi. Merci, Seigneur, parce qu'avec toi je suis certain d'être sur le chemin du vrai bonheur.

Résolution

Faire une relecture de ma vie et voir quelle béatitude j'ai besoin de faire grandir en moi. Prendre ensuite une résolution concrète pour la mettre en pratique aujourd'hui.

Père Richard Tardiff, LC
Contacter l'auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l'Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Méditation sur l'Évangile du jour