Oeuvre de miséricorde spirituelle - CONSOLER LES AFFLIGÉS - Hozana

Oeuvre de miséricorde spirituelle - CONSOLER LES AFFLIGÉS

AVEC L'ANCIEN TESTAMENT

Cieux, criez de joie ! Terre, exulte ! Montagnes, éclatez en cris de joie ! Car le Seigneur console son peuple ; de ses pauvres, il a compassion. Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. » Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. Car je t’ai gravée sur les paumes de mes mains, j’ai toujours tes remparts devant les yeux. Ils accourent, tes bâtisseurs ; tes démolisseurs, tes dévastateurs, ils s’éloignent de toi. Is 49, 13-17


AVEC LE NOUVEAU TESTAMENT

À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Lc 10, 21-22


AVEC LES SAINTS

 

Franz Jägerstätter

Aussitôt arrêté, Franz est conduit à la prison de Lindz ; les témoignages de ses compagnons de cellules décrivent un homme qui partage son pain avec les autres, réconforte les désespérés, montre le même courage tranquille qu’au premier jour de son incarcération et surtout prie et invite à prier.

Élisabeth de la Trinité

« Même si tu Lui as fait de la peine, rappelle-toi qu’un abîme appelle un autre abîme et que l’abîme de ta misère attire l’abîme de sa miséricorde ». « Petite sœur chérie, il faut rayer le mot « découragement » de ton dictionnaire d’amour ; plus tu sens ta faiblesse, ta difficulté à te recueillir, plus le Maître semble caché, plus tu dois te réjouir, car alors tu Lui donnes, et n’est-ce pas meilleur de donner que de recevoir, quand on aime ? »

Edith Stein

La guerre, le travail effréné et l’ambition qui la porte la conduisent à faire l’expérience du désespoir, que l’on appellerait sans doute aujourd’hui le burnout. Dans différents écrits, elle soulignera combien la beauté (les paysages, la musique de Bach) mais aussi l’amitié (celle d’Adolphe Reinach et notamment son soutien pour entamer le travail de rédaction de sa thèse) l’aideront à sortir de cette période difficile.

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Malou
Malou place Le Robert, il y a 24 jours
En union de prière 🙏
Marie-Thérèse
Marie-Thérèse place Quincy-Voisins, il y a 24 jours
En union de prières - Amen -
Rosy
Rosy place Abidjan, il y a 24 jours
"Il faut rayer le mot « découragement » de ton dictionnaire d’amour ; plus tu sens ta faiblesse, ta difficulté à te recueillir, plus le Maître semble caché, plus tu dois te réjouir, car alors tu Lui donnes, et n’est-ce pas meilleur de donner que de recevoir, quand on aime ? " Ainsi-soit-il !
Guy
Guy  il y a 24 jours
Le seigneur ne m abandonne jamais même si je le contrarie il revient me convaincre Amen
Rosy
Rosy place Abidjan, il y a 24 jours
Quelle belle confession Guy ! En union de prière. Amen
Danièle
Danièle place Avignon, il y a 24 jours
En union de prière. Amen
Florence
Florence place Plouray, il y a 24 jours
en union de prière amen
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies