Oeuvre de Miséricorde corporelle : NOURRIR LES AFFAMÉS - Hozana

Oeuvre de Miséricorde corporelle : NOURRIR LES AFFAMÉS

AVEC LE NOUVEAU TESTAMENT

Moïse leur dit : « C’est le pain que le Seigneur vous donne à manger. Voici ce que le Seigneur a ordonné : recueillez-en autant que chacun peut en manger : une mesure par personne. Chacun de vous en prendra selon le nombre d’habitants de sa tente. » Les fils d’Israël firent ainsi : certains en recueillirent beaucoup, d’autres peu. Celui qui en avait ramassé beaucoup n’eut rien de trop ; celui qui en avait ramassé peu ne manqua de rien. Ainsi, chacun en avait recueilli autant qu’il pouvait en manger. Ex 16, 15-18


AVEC LE NOUVEAU TESTAMENT


« Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? » 1 Jn 3, 17
Supposons qu’un frère ou une sœur n’ait pas de quoi s’habiller, ni de quoi manger tous les jours ; si l’un de vous leur dit : « Allez en paix ! Mettez-vous au chaud, et mangez à votre faim ! » sans leur donner le nécessaire pour vivre, à quoi cela sert-il ? Jc 2, 15-17

 

AVEC LES SAINTS


Louis Martin

Le chrétien dans le monde est aussi celui qui exerce la charité. Céline (…) raconte : « Nous étions en promenade à la campagne quand, aux bords de la ville, mon père entra dans une maison (…) qui lui paraissait familière. Je le vis donner une somme d’argent à une femme, mère de famille, qui s’y trouvait seule avec ses enfants. Très surprise, je lui dis “Papa tu la connais donc cette personne-là ?” “Oui, me répondit-il, c’est une malheureuse que son mari abandonne par périodes et que j’ai pris l’habitude de secourir.” »


Faustine

Alors que sainte Faustine est affectée à la porterie, un jeune homme pauvrement vêtu se présente à elle, pieds et tête nus, gelé par un temps pluvieux et froid. Sœur Faustine trouve de quoi le réchauffer et le nourrir. Jésus, qui avait pris l’aspect du pauvre, se manifeste alors à elle et lui dit en son âme avoir voulu goûter les fruits de sa miséricorde.

Charles d’Autriche

Pendant la Première Guerre mondiale, l’empereur Charles d’Autriche, organise des cantines populaires à Vienne. (…) Il combat farouchement la corruption et l’usure, et distribue des dons sur ses propres deniers ; il est le premier chef d’État à créer un ministère des affaires sociales (…). L’Empereur compatit aux privations de ses peuples en rationnant la nourriture au Palais.


Pier Giorgio Frassati

Étonnamment le jeune Pier Giorgio manifeste très tôt un attrait réel pour la foi et pour les pauvres (…) et engage des gestes très concrets en leur direction. (…) Jusqu’à sa mort il fera d’ailleurs le lien intime entre cette charité envers les pauvres et son amour ardent pour Jésus, spécialement dans l’Eucharistie.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Nathalie
place Ouagadougou, le mois dernier
Amen
Valentin Okilampali
place Kharkiv, le mois dernier
Amen.
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, le mois dernier
En union de prières - Amen -
Malou
place Le Robert, le mois dernier
En union de prière ..Amen ..
Florence
place Plouray, le mois dernier
amen