Lundi 17 mai

Lundi 17 mai

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 16,29-33.

En ce temps-là, les disciples de Jésus lui dirent : « Voici que tu parles ouvertement et non plus en images.
Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et tu n'as pas besoin qu'on t'interroge : voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. »
Jésus leur répondit : « Maintenant vous croyez !
Voici que l'heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi.
Je vous ai parlé ainsi, afin qu'en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. »

Méditations en vue de l'oraison

Maintenant vous croyez !

Seigneur Jésus, accordez-moi durant cette oraison une foi plus humble. Je veux m'ouvrir à cette grâce de la rencontre avec Dieu avec Vous, ouvert à Votre Volonté, ouvert à la croissance mystérieuse de Votre vie en moi, sensible ou non.

vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul

Durant cette oraison, je veux demeurer à vos côtés, je suis là pour Vous, et si une distraction m'entraîne, je reviendrait paisiblement vers Vous. Durant la journée qui vient, il se peut que des événements me dispersent... s'il Vous plaît, que le souvenir de cette oraison me ramène à vos côtés.

Je vous ai parlé ainsi, afin qu'en moi vous ayez la paix. 

Durant cette oraison, en demeurant en Vous, je veux m'ouvrir à la Paix, à Votre Paix, pour moi, et aussi pour les nombreuses personnes que je porte dans mon cœur. 

Jn 17 : Père Saint, garde mes disciples unis en Ton Nom, le Nom que Tu m'as donné, pour qu'ils soient un comme nous-mêmes

De votre prière Seigneur Jésus, dont les paroles brûlent lumineuses en mon cœur, de votre prière viennent l'unité et la paix

Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. 

Combien de fois je voudrais ne pas avoir à souffrir, combien de fois ! Merci Seigneur Jésus de me montrer que je dois toujours m'y préparer, quelque soient les circonstances . 

Je suis dans un combat sur cette terre, et les flèches du mal m'atteignent tous les jours, plusieurs fois par jour, à commencer par mes propres péchés. 

Durant cette oraison, et durant cette journée, je veux vivre de votre Miséricorde... Face au mal, à la douleur, souvent s'éveille en moi la révolte contre la croix... Aujourd'hui je voudrais que tout mal, toute douleur, me rende docile à laisser agir votre Miséricorde.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

École d'oraison par la Lectio Divina