Méditation du mercredi 07 avril 2021

Méditation du mercredi 07 avril 2021

 Textes liturgiques du jour 

Première lecture : Actes des Apôtres chapitre 3, les versets 1 à 10

Psaume : 104 (105)

Evangile : Luc chapitre 24, les versets 13 à 35

Commentaire 

Les textes du jour nous exhortent au don véritable envers les pauvres et les malades, et nous invitent à accueillir les voies de Dieu.

Dans la première lecture, est relaté le récit d'un homme handicapé de naissancance, qui demandait l'aumône devant le temple. Lorsque Pierre arriva à son niveau et que celui-là tendit sa main, il déclare: "de l'argent et de l'or, je n'en ai pas. Mais, ce que j'ai je te le donne; au nom de Jésus, lève-toi et marche. Alors, le prenant par la main droite, il le releva" (cf. Actes 3, 6 et 7).

Ce passage met en exergue la charité sollicitée et donnée. Des pauvres, des malades, nous en avons beaucoup dans le monde et dans notre entourage. L'une des raisons principales de cet état est le manque de moyens financiers. Animés du désir de les aider, nous sommes confrontés souvent, à nos propres limites. Comment alors exercer la charité et secourir les plus faibles? Le don à l'autre du chrétien est d'abord le cadeau de la foi transmise. A l'instar de Pierre, nous sommes invités à réveiller la foi en parlant de Jésus, de sa puissance, de son amour et l'espérance qu'il donne à quiconque croit.

En plus de proclamer sa foi chrétienne, nous devons l'accompagner d'actes de charité. C'est pour cela que Pierre releva l'homme malade en le prenant par la main droite. Et nous, comment concrètement relevons-nous les pauvres, les malades, les souffrants de notre entourage? Est-ce que nous les visitons, prenons de leurs nouvelles, passons du temps avec eux, les assistons dans leurs difficultés quotidiennes et leur désespoir? Il est facile de donner de l'argent et se débarrasser du pauvre, du malade pour avoir bonne conscience. Il est mieux de faire un véritable don de soi. 

Dans l'Évangile, le jour de Sa résurrection, Jésus se montra à deux disciples qui se rendaient à Emmaüs. En chemin, ils disèrent de lui: "Jésus était un prophète puissant par ses paroles et actes devant Dieu et tout le peuple. Nous, nous espérions que c'était lui qui allait délivrer Israël" (cf. Luc 24,19 et 21). 

Cette plainte des disciples traduit leur déception de ne pas avoir vu Jésus atteindre les objectifs qu'ils attendaient comme ils l'attendaient. Ils voyaient en Lui un Libérateur, un conquérant qui délivrerait Israël de ses maux et vers rongeurs. Or, il a été crucifié, humilié et mis à mort.  Ils révèlent par leur discours, le contraste entre la mission et les épreuves apparentes auxquelles il a fait face. Or, Dieu par Jésus s'est bel et bien frayé un chemin de Salut et de Libération pour tous les peuples.

Frères et sœurs dans la foi, il nous arrive nous aussi de remarquer le contraste existant entre notre identité chrétienne, nos dons, notre vocation et les épreuves qui nous affligent. Pourtant, "s'il fallut que le Christ souffrit pour entrer dans sa gloire" alors, les croix permises par Dieu sont nécessaires à porter pour atteindre le chemin de sainteté auquel nous sommes appelés. Mais n'ayons pas peur, en Jésus et avec Jésus, nous ne seront pas vaincus par l'épreuve.

Invitation

Nous sommes invités à offrir ce que nous sommes et ce que nous avons aux pauvres et aux malades (prière, parole, geste). Que Jésus soit révélé à travers nous! De plus, accueillons avec confiance, les chemins que le Seigneur nous fait emprunter pour mûrir et nous sanctifier dans la foi.

Oraison 

Seigneur Jésus, donne-moi la grâce de donner ma vie, mes biens pour mes frères dans le besoin! Reçois aussi de moi l'offrande de mon être et guide moi selon Ta volonté! Amen.

Sainte octave de Pâques à tous!

Vous pouvez maintenant conclure votre méditation avec la prière "A cœur ouvert" en cliquant sur le bouton "je prie" ci-dessous.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Méditons au quotidien sur les textes liturgiques