Pâques : ne cherchez pas de preuves, car il n'est pas là, il est ressuscité !

149091-paques-ne-cherchez-pas-de-preuves-car-il-n-est-pas-la-il-est-ressusciteLundi de l'octave de Pâques

Christ est ressuscité ! Alléluia ! Oui, il est vraiment ressuscité ! Alléluia, Alléluia ! 

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

De l'Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu :

En ce temps-là, quand les femmes eurent entendu les paroles de l'ange, vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d'une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s'approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront. » Tandis qu'elles étaient en chemin, quelques-uns des gardes allèrent en ville annoncer aux grands prêtres tout ce qui s'était passé. Ceux-ci, après s'être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme en disant : « Voici ce que vous direz : “Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions.” Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui. » Les soldats prirent l'argent et suivirent les instructions. Et cette explication s'est propagée chez les Juifs jusqu'à aujourd'hui. (Mt 28, 8-15)

Méditation :

Le tombeau est vide, ne restent que les linges.

Mystère.

La solution la plus simple, au regard de la foi, est la résurrection. 

Tu apparais aux femmes qui propagent la nouvelle.

Les grands prêtres et les soldats, quant à eux, ne sont pas prêts à accepter cette Vérité. Alors entre eux ils fomentent. Ils inventent une histoire de complot : tes disciples sont venus te chercher et cachent ton corps pour faire croire à la résurrection.

Aujourd'hui encore, de nombreuses personnes s'évertuent, avec les moyens de ce monde, à démonter la foi, à déboulonner la lumière.

Pour certains, tu n'as jamais existé, pour d'autres, tu avais un frère jumeau, pour d'autres encore cela n'était pas toi sur la croix, mais quelqu'un qui te ressemblait...

J'en oublie, Seigneur. 

Pour des esprits fermés par le pragmatisme, la solution la plus simple, celle de ta résurrection, ne convient pas, et tu avais prévenu : ils pourraient voir un homme revenir des morts qu'ils ne croiraient pas...

Outre les épîtres et les évangiles, des sources historiques attestent que tu as existé, existence que ni nos frères juifs ni les musulmans ne contestent. Dans aucun écrit il n'a été question d'un jumeau, et tu as été formellement identifié par le peuple, les accusateurs, Pilate, la foule autour de la croix. De nombreuses reliques sont des lumières de ton histoire, et si les techniques actuelles échouent, c'est certainement que le miracle de la résurrection a fortement modifié tout ce qui l'approchait.

Plus de 2000 ans après, très éloigné des événements, comment, moi, je peux attester de ta résurrection ?

Eh bien je ne le peux pas.

Mais si demain on me demandait d'attester de l'amour que j'ai pour mon épouse, je ne le pourrais pas non plus, hors il est bien réel !

Comme l'amour n'est pas un objet matériel mais un sentiment mystérieux et divin, il ne peut être prouvé : il est ou il n'est pas. On ne le sens pas mais le ressent. Il est au delà des sens puisque sentiment.

Toi, mon Seigneur et mon Dieu, Jésus Christ, même si tu es un personnage historique de fait, tu échappes à la raison. Si on venait me prouver avec toutes sortes de preuves scientifiques et archéologiques (qui ne seraient jamais suffisantes de toutes façons) que tu n'es pas ressuscité, cela n'ébranlerait pas ma foi.

Pourquoi ? 

Parce que tu n'es pas un personnage du passé, et que le temps de ton incarnation n'est qu'une étape.

En vérité, tu es Vivant, maintenant et pour toujours.

Tu es une personne d'une actualité perpétuelle. Tu es Dieu qui se donne sans cesse.

Tu es le Ressuscité qui viens me chercher, qui suscites dans ma vie adoration et amour. 

Par ton mystère, tu me rejoins, tu me relèves, et tu te fais présent, et je n'en demandes pas de preuves, puisque tu es face à moi, et que face à la Vérité, je te ressens et tu m'habites. 

La foi échappe à la raison.

L'amour échappe à la raison.

La divinité dépasse nos intelligences sciemment limitées.

La foi, c'est une histoire d'amour passionnelle, qui ne s'explique pas, mais qui est, c'est ainsi. Comment et quand es-tu arrivé dans ma vie ? Je ne sais pas répondre. Mais ce que je sais, c'est que tu es.

Alors, si on vient me dire : « mais nous ne trouvons pas de traces de Jésus », je répondrai comme les anges :

Jésus ? Il n'est pas là, il est ressuscité !

Que ton Nom soit béni, Seigneur, Père, Fils et Saint-Esprit !

Marie mère de Dieu, immaculée, reine du ciel, prie pour nous et notre monde.

Amen. Alléluia, alléluia.

Frères et sœurs, bien-aimés en Christ, exprimez-vous en commentaires ; ajoutez vos prières, réflexions et méditations, afin que nous puissions échanger dans la paix du Christ !! Je lis chaque jour vos mots, et porte vos intentions dans ma prière.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Talitha Koum! Se réveiller tous les jours et Vivre le Christ !