" Il rend fertile ton cœur de ses vertus" - Jean de La Ceppède

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, en ce lundi de Pâques, comme Marie-Madeleine dans ce poème de Jean de La Ceppède, laissons-nous envahir par la présence de Jésus ressuscité !

Marie-Madeleine au Tombeau

Elle exprimait encor la cause douloureuse
De ses pleurs, quand elle oit un petit bruit léger
A son dos ; et soudain cette aveugle amoureuse
Se tourne et voit le Christ, mais c'est comme étranger.

" Ô femme, lui dit-il, quel deuil te peut ranger
A tant et tant de pleurs ? Que cherches-tu, pleureuse ?
- Ah, dit-elle, Seigneur, si ta main valeureuse
A mon Christ enlevé, où l'as-tu pu loger ?

" Dis-le moi promptement ; j'irai, j'irai le prendre. "
Mais à qui penses-tu cette réponse rendre,
Ô Marie ? Tu crois le Christ un jardinier ?

Voire, il planta I'Eden. Il sème, il rend fertile
Ton coeur de ses vertus, et d'un soin matinier
L'arrose des liqueurs que sa grâce distille.


Très joyeuse Pâque à tous !! Que Dieu vous bénisse !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Quand les poètes nous parlent de Dieu …