« Il fut transfiguré devant eux. » - LD du 2e dimanche du Carême


Deuxième dimanche du Carême - Année B

« Il fut transfiguré devant eux. »
Mc 9, 2

En ce deuxième dimanche de Carême, comme chaque année, la liturgie nous propose de contempler la Transfiguration. Pourquoi ce mystère de lumière au milieu du Carême ?

L'orientation spirituelle de ces semaines consiste à accompagner le Christ pendant sa marche vers Pâques, que Marc présente comme une grande montée vers Jérusalem. Nous sommes au chapitre 9 de son évangile. Au chapitre suivant, Jésus part pour la Judée ; au chapitre 11, il se trouvera aux portes de la Cité sainte. Sur ce chemin vers Pâques, nous faisons avec Jésus un détour par le mont Thabor, emboîtant le pas à Pierre, Jacques et Jean. Au sommet, Jésus veut nous révéler sa Gloire, et soulever le voile qui couvre le mystère de sa personne, afin d'illuminer par anticipation le scandale de la Croix : les ténèbres à venir seront habitées par la lumière perçue sur la montagne.

À l'écoute de la Parole

Ce dimanche n'est pas seulement placé sous le signe de la Transfiguration. Chaque année, à cette époque, la liturgie nous propose également la figure d'Abraham : sa vocation (année A, Gn 12) ; l'alliance que Dieu fait avec lui (année C, Gn 15) ; le sacrifice d'Isaac, où la tension est très forte, pour cette année B. La deuxième lecture, tirée de la Lettre aux Romains, offre une clé de compréhension de la première : Abraham, par son geste, préfigurait Dieu le Père « qui n'a pas épargné son propre Fils » (Rm 8, 32).

⇒ Voir l'explication détaillée

Méditation

Prenons le chemin du Thabor, en compagnie de Pierre, Jacques et Jean, et demandons d'accueillir cette expérience très particulière que Jésus a réservée à ces trois disciples. Elle nous a été relatée pour fortifier notre foi et éclairer notre compréhension. Pourquoi Jésus les emmène-t-il sur une haute montagne, à l'écart ? Il veut leur révéler sa gloire, c'est-à-dire la pleine réalité de sa personne, normalement inaccessible aux yeux humains, parce qu'il sait que la Croix arrive. Leur ascension est la nôtre et nous pouvons appliquer la page d'évangile de ce dimanche à notre vie spirituelle.

 ⇒ Voir la méditation complète

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader